Métro Montréal n°2014-02-28 week-end
Métro Montréal n°2014-02-28 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-02-28 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : prédictions et coups de coeur aux Oscars.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Articles LEGO/Librairies indigo Heroes, LEGO Movie, LEGO SEULEMENT CHEZ DE RABAIS * City, LEGO Star WarsMC DUPLO et autres articles LEGO Indigo Chapters indigo.ca Pour plus d’idées, d’aubaines et d’événements, venez nous voir en magasin ou visitez-nous en ligne à indigo.ca/Lego , LEGO choisis Super ; *En magasin et en ligne : 20% de rabais sur les articles LEGO Movie et LEGO Super Heroes du 28 février au 16 mars 2014. En magasin et en ligne : 20% de rabais sur les articles LEGO City, LEGO Star Wars, LEGO Duplo, LEGO Chima et les minifi gurines du 28 février au 31 mars 2014. EN MAGASIN SEULEMENT : 20% de rabais sur certains livres LEGO pour enfants du 28 février au 31 mars 2014. L’offre ne s’applique pas aux articles LEGO Friends, LEGO Mindstorms ni à tout autre ensemble LEGO non énuméré. Jusqu’à épuisement des stocks. Aucun bon d’achat différé. Les prix et l’assortiment peuvent varier en magasin et en ligne. Passez à votre magasin ou allez en ligne pour voir l’article LEGO en vedette. ENFANTS INDIGO, INDIGO, CHAPTERS et INDIGO.CA sont des marques de commerce d’Indigo Books & Music Inc. LEGO et Duplo sont des marques déposées de LEGO Jurivs A/S. STAR WARS est une marque déposée de Lucasfi lm Entertainment Company Ltd. LLC
Pas de chèque en blanc pour Enbridge, dit Coderre Pipeline. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est prête à appuyer le projet d’Enbridge d’inverser l’oléoduc 9b, mais pas à n’importe quel prix. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com « On ne veut pas donner de chèque en blanc », a déclaré hier le président de la CMM et maire de Montréal, Denis Coderre. Dix conditions ont été posées à la société albertaine, dont la création d’un fonds de prévoyance de 1G$, qui pourrait être utilisé en cas de déversement. « C’est mieux de prévenir en ayant ce fonds que d’être dans la situation de la mairesse de Lac-Mégantic, qui veut poursuivre MMA, mais la compagnie a déclaré faillite », a expliqué M. Coderre. Équiterre croit que ce fonds devrait atteindre au moins 3 G$. « [Un milliard], ce n’est pas suffisant, mais c’est mieux que ce qu’il y a présentement. Il n’y a rien présentement », a dit le directeur principal chez d’Équiterre, Steven Guilbeault. Enbridge a déjà refusé de mettre en place un tel fonds, mais la compagnie s’est engagée à payer tous les dégâts en cas d’incident au Québec. La CMM souhaite également que des études environnementales soient réalisées sur le projet d’inversement de l’oléoduc 9b et que les municipalités concernées par celui-ci aient droit à une compensation financière. Un meilleur partage d’informations entre les Villes et Enbridge est aussi exigé, tant pour ce qui est des inspections des installations et des risques du pipeline que des programmes de gestion des situations d’urgence. Si Enbridge ne répond pas Si Enbridge n’accède pas aux demandes de la CMM relatives à un fonds de prévoyance et à des études environnementales, le maire de Montréal Denis Coderre se dit prêt à réagir./YVES PROVENCHER/MÉTRO positivement aux demandes de la CMM, le maire Coderre est prêt à réagir. Il n’a toutefois pas précisé de quelle façon. « Vous viendrez me revoir, a-t-il lancé. On fera une autre conférence de presse. » Projet Montréal doute que la CMM obtienne gain de cause. « Les Villes et le gouvernement du Québec n’ont pas juridiction sur ce projet », a mentionné le I 03 conseiller de François-Perrault, Sylvain Ouellet. L’Office national de l’énergie doit rendre ses conclusions sur l’inversement du pipeline d’Enbridge le 19 mars. Hochelaga continue sa lutte contre l’insalubrité « L’objectif est de vérifier l’ensemble des bâtiments à long terme », indique le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard./ARCHIVES MÉTRO Hôpital de Verdun La vétusté dénoncée Quelque 5 500 citoyens du Sud-Ouest ont signé une pétition pour dénoncer l’état de vétusté de l’Hôpital de Verdun. La missive a été envoyée hier à plusieurs élus provinciaux, dont la première Demandes « C’est quand même assez surprenant qu’en 2014 on soit obligé de faire des conférences de presse pour demander des choses évidentes. » Jean-Marc Robitaille, maire de Terrebonne. Il a souligné qu’Enbridge est responsable de pas moins de 804 déversements ayant eu lieu en Amérique du Nord, dont un dans sa propre ville. M. Robitaille a été avisé de l’incident longtemps après les faits. ministre Pauline Marois. Le projet de modernisation, qui a déjà obtenu l’autorisation de l’Agence de la santé et des services sociaux, est évalué à 144 M$. Le CSSS du Sud-Ouest– Verdun compte multiplier les pressions au courant des prochaines semaines auprès des dirigeants, dont le ministre de la Santé, Réjean Hébert. DAPHNÉE HACKER-B. Une vaste opération d’inspection lancée il y a quatre ans dans Mercier-Hochelaga- Maisonneuve a permis jusqu’à présent d’inspecter 818 logements. De ce nombre, près de la moitié ont fait l’objet d’une infraction. Si le maire de l’arrondissement, Réal Ménard, a admis hier que ces chiffres témoignent de l’étendue des problèmes de salubrité du parc immobilier, il s’est toutefois dit satisfait que 96% des cas aient été corrigés ou soient en voie de l’être. « Notre système d’inspections [...] permet d’améliorer grandement la revitalisation du quartier », a affirmé M. Ménard. « Lorsque les dossiers se retrouvent en cour, c’est soit que le propriétaire veut contester Les installations de l’hôpital de Verdun datent de 1922./YVES PROVENCHER/MÉTRO Infractions 327 Au total, les inspecteurs ont envoyé 327 avis de non conformité à des propriétaires. Certains en ont reçu à la fois pour des infractions extérieures (maçonnerie, balcon, escaliers) et des infractions intérieures (portes, fenêtres, plafond ou murs endommagés, moisissures, vermine). l’évaluation des inspecteurs, ou soit que notre administration désire imposer une amende supérieure », a expliqué M. Ménard. Les problèmes les plus fréquents détectés par les inspecteurs sont liés à la maçonnerie, au manque de détecteurs de fumée et à des réalités diverses d’insalubrité, comme Denis Coderre Un avocat haïtien veut des excuses Un éminent avocat haïtien spécialisé en droits de la personne exhorte le maire de Montréal, Denis Coderre, à présenter des excuses pour avoir prétendument menti à propos de la destitution de la présence de vermine. L’arrondissement entend lancer une quatrième phase d’inspection, en novembre, qui se déroulera dans Mercier-Est. « L’objectif est de vérifier l’ensemble des bâtiments à long terme », a indiqué M. Ménard. Le comité Entraide Logement, qui appuie l’initiative, s’étonne que seuls 4 cas de moisissures aient été détectés sur l’ensemble des 738 bâtiments visités. « Les moisissures ne sont pas souvent visibles à l’œil, mais elles entraînent chez certains locataires de graves problèmes de santé », a affirmé le coordonnateur Guillaume Dostaler, qui estime que les inspecteurs de la Ville n’ont pas les outils nécessaires pour faire la détection. DAPHNÉE HACKER-B. l’ancien président Jean- Bertrand Aristide, il y a 10 ans cette semaine. L’avocat soutient que M. Coderre a menti après le retrait de M. Aristide, en affirmant qu’il avait démissionné de son propre chef. Denis Coderre a répondu à ces allégations qu’il n’avait aucune raison de s’excuser. LA PRESSE CANADIENNE 1ACTUALITÉ Politique étrangère Joe Clark critique Harper L’ancien premier ministre conservateur Joe Clark dit ne pas comprendre pourquoi le gouvernement Harper souhaite exclure les partis d’opposition de la délégation canadienne qui séjournera en Ukraine au cours des prochains jours, et a laissé sous-entendre que son approche combative dans sa gestion des enjeux internationaux nuit parfois au Canada. Le nouveau livre de l’ancien leader progressiste-conservateur critique durement les « nouveaux » conservateurs de Stephen Harper pour leur approche en matière de politique étrangère, caractérisée selon l’auteur par de grands discours démagogiques, mais peu d’engagements constructifs auprès du reste du monde. LA PRESSE CANADIENNE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :