Métro Montréal n°2013-07-04 jeudi
Métro Montréal n°2013-07-04 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-07-04 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : coup d'état en Égypte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
03 Marcel Côté bien accueilli par ses adversaires 1ACTUALITÉ Qui est Marcel Côté ? I Le candidat à la mairie en cinq points : un baccalauréat en sciences physiques de l’Université d’Ottawa et une maîtrise en sciences économiques de l’Université Carnegie Mellon. le cabinet conseil en gestion SECOR en 1975. Élections. Les candidats à la mairie de Montréal Richard Bergeron, de Projet Montréal, et Denis Coderre, de l’Équipe Denis Coderre pour Montréal, ont fait preuve d’élégance hier en saluant l’arrivée de Marcel Côté dans la course à l’hôtel de ville. plusieurs premiers ministres, dont Robert Bourassa et Brian Mulroney. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com sur plusieurs conseils d’administration, dont ceux de l’Orchestre symphonique de Montréal, du Festival Montréal en Lumière, de la société minière Osisko et d’Empire Limitée (Sobeys). Il a promis de s’en retirer s’il est élu le 3 novembre. pour ses déclarations intempestives, telles que « la mafia est plus démocratique que les organisations étudiantes » ou « vendre l’électricité au prix où on la vend, c’est un crime économique, c’est un crime contre l’humanité ». L’aspirant maire Marcel Côté sous le regard attentif de ses collaborateurs/DENIS BEAUMONT/MÉTRO jamais voulu créer un clientélisme. » « Je ne me présente pas contre quelqu’un, je me présente pour Montréal, a-t-il ajouté Mon équipe est là pour les Montréalais. » « Avoir un autre candidat, c’est bon pour la démocratie, c’est bon pour Montréal », a déclaré M. Coderre. Son adversaire, M. Bergeron, a indiqué de son côté qu’il s’attendait à « un bon débat » durant la campagne électorale. Après les premières politesses, ils se sont mis en mode attaque. Richard Bergeron a qualifié « d’opportuniste » la création de la Coalition pour Montréal. « On recycle les membres des vieilles formations politiques qui voient là une chance de poursuivre leur carrière politique à Montréal », a-t-il dénoncé. Le chef de Projet Montréal a indiqué que seul son parti a « une cohérence politique ». Denis Coderre a déploré pour sa part que la Coalition de Montréal divise la ville selon le sentiment d’appartenance de ses citoyens. « Je n’ai jamais divisé la ville de cette façon, a-t-il dit. Je n’ai Place des Festivals STM Smog à Montréal C’est la firme Daoust Lesage qui a conçu la Place des Festivals et les Vitrines habitées. de deux bâtiments largement fenêtrés au cœur de la place – ont remporté le prix de la meilleure architecture de moins de 1000 m². Deux prix du public ont également été remis aux deux œuvres montréalaises. MÉTRO Distinctions architecturales La place des Festivals a raflé plusieurs prix d’excellence en architecture décernés par le magazine canadien Azure, qui organisait pour une troisième année cette compétition internationale. Ce sont près de 700 projets d’architecture, provenant de 38 pays, qui ont été soumis aux 6 architectes formant le jury de ce concours. La place des Festivals est ainsi arrivée première dans la catégorie architecture du paysage, tandis que les Vitrines habitées – un aménagement Panne électrique dans le métro La chaleur intense provoquée par les feux de forêt qui sévissent dans le nord du Québec a entraîné des pannes chez certains grands clients industriels d’Hydro-Québec, hier, dont la Société de transport de Montréal (STM). Une panne dans le métro a causé un arrêt de service d’une trentaine de minutes, vers 16 h 40. Plusieurs stations ont été plongées dans le noir. La STM a rétabli le service vers 18h. Le parc d’attractions La Ronde, sur l’île Sainte-Hélène, a également été privé d’électricité. LA PRESSE CANADIENNE/PAUL CHIASSON/LA PRESSE CANADIENNE est toujours mauvaise. Les conditions atmosphériques favorisent la persistance de cette piètre qualité de l’air, causée par des résidus de fumée de feux de forêt. Bien que les brasiers soient moins actifs, les particules demeurent toujours présentes. LA PRESSE CANADIENNE Le qualité de l’air ne s’améliore pas Environnement Canada maintient son avertissement de smog sur le sud du Québec, où la qualité de l’air est toujours très mauvaise. La présence de particules fines et de polluants atmosphériques en suspension dans l’air persistera durant quelques jours encore, selon le météorologue André Cantin. La qualité de l’air s’est légèrement améliorée à peu près partout au Québec, sauf dans la région métropolitaine de Montréal, dans Lanaudière, la Mauricie et en Outaouais, où elle/MARC CRAMER/COLLABORATION SPÉCIALE
L’éditeur Michel Brûlé, cinquième candidat à la mairie de Montréal Municipal. L’éditeur Michel Brûlé se prépare à entrer officiellement dans la course à la mairie de Montréal. Mardi, il a déposé au bureau des élections de Montréal les 200 signatures nécessaires pour que son nom soit inscrit sur les bulletins de vote le 3 novembre prochain. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com « Je me présente en tant que métis, souverainiste et partisan du carré rouge. Je n’ai pas peur de m’afficher », a-t-il déclaré en entrevue à Métro. Il deviendra ainsi le cinquième candidat à la mairie de Montréal après Richard Bergeron, de Projet Montréal, Denis Coderre, d’Équipe Denis Coderre pour Montréal, Mélanie Joly et Marcel Côté, de la Coalition pour Montréal. « Montréal a besoin de changements radicaux. C’est ce que j’incarne, et personne d’autre ne peut le faire », a ajouté celui qui sera candidat indépendant. Aucune équipe politique de l’entourera. Le premier geste que Michel Brûlé posera s’il est élu maire de Montréal est de réduire le nombre d’élus. Ils sont présentement 103 maires et Michel Brûlé/ARCHIVES MÉTRO L’homme « Je suis un gars droit comme une barre, avec des idées de gauche. » Michel Brûlé, candidat à la mairie de Montréal conseillers municipaux dans la métropole. M. Brulé veut réduire ce nombre à 30. « Il y en a 51 à New York, et 45 à Toronto, a-t-il souligné. C’est du délire à Montréal. » Il veut aussi s’attaquer à la mauvaise qualité des enrobés bitumineux qui sont appliqués sur les rues et les artères montréalaises. « En Allemagne, les routes sont garanties 25 ans. Je ne m’attends pas à moins », a-t-il lancé. La transparence de l’administration municipale sera aussi une priorité pour M. Brûlé. Il aimerait que toutes les discussions concernant la Ville de Montréal soient filmées. Le coloré éditeur souhaite aussi réaffirmer le caractère francophone de la ville de Montréal tout en soulignant son ouverture sur le monde. Des places publiques, et même des parcs, pourraient être réaménagés pour rendre hommage aux communautés culturelles. Pour se faire élire, Michel Brûlé misera sur l’appui des communautés culturelles, des jeunes ainsi que des personnes qui ne votent pas et qui sont cyniques face à la politique. « Je crois beaucoup en mes chances », a-t-il confié. Laval. Martine Beaugrand devient mairesse intérimaire DAPHNÉE HACKER-B. daphnee.hacker@journalmetro.com Changez votre idée de la meilleure façon de réserver un vol en ligne. « Je veux redonner confiance aux Lavallois », a dit hier Martine Beaugrand./YVES PROVENCHER/MÉTRO Depuis 1965 1 re Martine Beaugrand devient la première femme à occuper le poste de mairesse à Laval et la septième personne à exercer cette fonction depuis la création de la ville, en 1965. Seule candidate à avoir déposé sa candidature, Martine Beaugrand est devenue hier la nouvelle et première mairesse par intérim à Laval. « Je m’engage à assurer un mandat axé sur la stabilité », a-t-elle déclaré quelques minutes après son assermentation. En entrevue avec Métro, l’ancienne conseillère du district Fabreville a exprimé son désir de « remettre les citoyens au cœur des décisions », et de leur prouver « qu’il y a des élus qui méritent leur confiance ». Elle a admis avoir été profondément choquée par les multiples scandales politiques qui se sont suivis dans sa ville. « En tant que première femme occupant ce poste, j’espère réussir à améliorer l’image trop assombrie de la mairie », a dit la remplaçante d’Alexandre Duplessis, qui a remis sa démission vendredi dernier en raison d’allégations l’impliquant dans une affaire de service d’escortes. L’élue s’est dite particulièrement préoccupée par les enjeux liés à l’environnement et compte profiter des quelques mois devant elle pour faire avancer des projets d’aménagement urbain et d’espaces verts. Cette dernière a ajouté qu’elle se présenterait comme candidate indépendante aux prochaines élections de novembre, mais qu’elle ne visait pas le poste de maire. Parmi les 21 élus municipaux, Martine Beaugrand et France Dubreuil sont les seules à ne pas avoir servi de prête-nom pour le PRO des Lavallois, selon un témoignage à la Commission Charbonneau. M me Beaugrand est aussi vice-présidente de la Société de transport de Laval, en plus d’être présidente de la Commission de l’environnement à la Communauté métropolitaine de Montréal. Dans le passé, elle a occupé des emplois dans le secteur de la santé, notamment à la Cité-de-la-Santé de Laval, et a été présente dans l’univers télévisuel sur les chaînes Argent, Vox et Canal Savoir. Sud-Ouest Machin-Ôlivres Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, procède aujourd’hui au lancement du Machin-Ô-livres. Il s’agit, selon le parti de M. Dorais, Vision Montréal, de la première machine distributrice de livres de la métropole. Ceux-ci seront vendus à la piscine du square, au coin des rues Sir-George-Étienne-Cartier et Saint-Ambroise. L’arrondissement du Sud-Ouest espère, entre autres, que le Machin-Ôlivres favorisera la persévérance scolaire et améliorera l’expérience que font les citoyens de leurs espaces publics. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :