Métro Montréal n°2013-04-18 jeudi
Métro Montréal n°2013-04-18 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-04-18 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,8 Mo

  • Dans ce numéro : échac de la réforme sur les armes à feu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Un témoin coriace qui veut rétablir son image Commission Charbonneau. Frank Zampino a tenu à clarifier son rôle au sein de l’administration montréalaise hier. PHILIPPE-VINCENT FOISY philippe-vincent.foisy@journalmetro.com SIMPLE VISION LUNETTE COMPLÈTE MONTURE & LENTILLES Lunette complète monture et lentilles simple vision 69$ ou Progressive Laurier Easy Adapt 199$. La promotion s’applique sur tous les modèles de nos lignes régulières en stock. Plus de 2000 modèles au choix. Les revêtements et traitements sont disponibles sur demande a un cout minime. Les promotions ne peuvent être combinées. Offre Valide jusqu’au 30 Juin 2013. Voir détails et sélection en magasin. HD HAUTE DEFINITION PROGRESSIVE 69 $ 199 $ OPTIQUE LAURIER OPTOMÉTRISTES/WWW.LAURIEROPTICAL.COM L’ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino/WWW.CEIC.GOUV.QC.CA Relations Liens avec la mafia Frank Zampino a reconnu avoir assisté au mariage qui a uni les enfants de deux mafieux notoires : le fils de Frank Cotroni et la fille de Joe Di Maulo. L’ex-numéro 2 à la Ville a expliqué qu’il recevait plusieurs invitations chaque année lorsqu’il était politicien et qu’il les refusait presque toutes. Il a toutefois accepté celle-ci, sans « arrièrepensée », sous la pression du cousin du père de la mariée. « Ce n’était pas la décision la plus brillante du siècle, concède-t-il. De là à penser que je me suis présenté [au mariage] parce que j’avais des liens quelconques avec ces personnes ou ce qu’elles faisaient… je m’y oppose. » Le témoin a été incapable de confirmer ou d’infirmer qu’il avait envoyé une lettre de sollicitation à M. Di Maulo dans les années 1990. « Je n’ai absolument aucun souvenir de ça », a-t-il dit. P.-V. FOISY L’ex-président du comité exécutif a soutenu devant la Commission Charbonneau que son rôle ne lui conférait aucune responsabilité dans la gestion quotidienne et opérationnelle de la Ville de Montréal. « C’est le maire et le comité exécutif qui étaient responsables des grandes orientations, et c’était la fonction publique qui avait la responsabilité de la gestion opérationnelle et quotidienne de mettre de l’avant ces orientations qui étaient [celles] de l’administration », a dit celui que plusieurs témoins ont dépeint comme le chef d’orchestre du système de collusion à Montréal. Il a aussi expliqué que Mont réal n’était pas une entité bicéphale où le maire Gérald Tremblay était relégué à un rôle uniquement diplomatique. L’ancien maire de Saint- Léonard a ainsi réfuté le témoignage de l’ancien directeur général à la Ville, Claude Léger, qui avait dit sous serment que M. Tremblay dictait les orientations et que Frank Zampino s’occupait du bon fonctionnement. M. Zampino a aussi reconnu que, quelques mois avant l’embauche de M. Léger, il avait soupé avec lui et Rosaire Sauriol, de Dessau, aux frais de ce dernier. « Je ne voyais aucun problème à cette rencontre-là, en ce sens que je ne partageais aucune information privilégiée devant M. Sauriol », a-t-il expliqué, après quelques réponses évasives. La procureure de la commission, M e Sonia Lebel, doit d’ailleurs répéter fréquemment ses questions afin d’avoir des réponses claires : le témoin, très bien préparé, a tendance à contourner les questions. SERVICE service 1 HEURE heure DISPONIBLE disponible EXAMEN examen DE de LA la vue VUE disponible DIPONIBLE PRESCRIPTIONS EXTERNES ACCEPTÉES 200 ou... 1 800 appels Frank Zampino a martelé devant la Commission Charbonneau que le registre téléphonique des appels entre Bernard Trépanier et Frank Zampino « est une fausseté ». devant la commission lors du témoignage de M. Trépanier indiquait qu’entre janvier 2005 et janvier 2011, les deux hommes s’étaient échangé plus de 1 800 appels. avaient été faits à son bureau où plusieurs personnes travaillaient et que d’autres ne duraient que quelques secondes, M. Zampino a clamé qu’il avait parlé au téléphone à son ami tout au plus 200 fois. laval (450) 902-1000 2605 Boulevard Daniel Johnson Dr. K. A. Khoury optométriste Manifestations COUPON centre eaton (514) 842-9200 705 Rue Ste-Catherine OUest DrE. Minh-thi La Optométriste 03 Appliquer P-6 avec discernement Le chef du Service de police de la Ville de Montréal, Marc Parent, a expliqué hier devant le comité exécutif de la Ville que le règlement P-6 encadrant les manifestations pourrait ne pas s’appliquer en cas de manifestations spontanées. Une foule d’amateurs de hockey célébrant le triomphe du Canadien de Montréal en séries éliminatoires, par exemple, n’aurait pas à fournir d’itinéraire, selon les dires de M. Parent. Le règlement P-6 a fait l’objet de nombreuses critiques ces derniers mois, car il a permis au SPVM de procéder à plusieurs arrestations de masse. MÉTRO Site météo « Environnement Canada » effacé Les mots « Environnement Canada » ont été effacés du site météorologique du gouvernement fédéral sur l’internet. C’est la chef du Parti vert, Elizabeth May, qui a lancé l’alerte à ce sujet, hier. Toute référence à l’« environnement » dans l’entête du site a été rayée. Le portail météo est désormais placé sous l’égide du « gouvernement du Canada ». Le fond de page, originalement vert, a été changé pour la couleur bleue, celle du Parti conservateur. La chef du Parti vert croit que cela ne laisse rien présager de bon pour le ministère de l’Environnement. Elle se dit « inquiète de chaque signe de la réduction du rôle d’Environnement Canada [...] de la diminution de sa place dans la société canadienne ». LA PRESSE CANADIENNE 1ACTUALITÉ Attaques terroristes Inutile de réfléchir Les attentats terroristes devraient donner lieu à des chasses à l’homme, pas à des réflexions sur leurs causes profondes, a estimé hier le premier ministre Stephen Harper, dans une attaque contre son nouveau rival libéral, Justin Trudeau. M. Harper estime que lorsque des événements violents comme ceux de Boston se produisent, « on condamne le tout de façon catégorique [...] on est aussi dur que possible » avec les coupables. Les commentaires de M. Harper semblent être une réplique directe à une entrevue au cours de laquelle Justin Trudeau a expliqué qu’il est important d’examiner la cause des attentats terroristes. LA PRESSE CANADIENNE 25% Sur présentation de ce coupon durant l’achat, obtenez 25% de rabais sur tous nos traitements et revêtements de lentilles. Cette offre est valide pour un temps limité. Expire : 30 juin 2013. marché central (514) 384-1117 1033 Rue Du Marché central dr. bettynguyen et dr. k.a. khoury optométristes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :