Métro Montréal n°2013-03-22 week-end
Métro Montréal n°2013-03-22 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-03-22 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : ces animaux qui sauvent la planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
De bonnes affaires avec les fonctionnaires Commission Charbonneau. Dessau n’hésitait pas à recruter des ingénieurs du ministère des Transports « pour des raisons d’affaires ». PHILIPPE-VINCENT FOISY philippe-vincent.foisy@journalmetro.com Au terme de son témoignage devant la Commission Charbonneau, Rosaire Sauriol, vice-président principal de la compagnie, a expliqué qu’un ex-fonctionnaire « peut apporter de la valeur à l’entreprise. » À l’instar d’un cabinet d’avocats qui engage un expremier ministre, la firme a retenu en janvier 2009 les services de l’ex-président du comité exécutif de Montréal, Frank Zampino, notamment parce qu’il était une « belle carte de visite ». La lune de miel a été de courte durée. Quelques semaines après l’embauche, M. Zampino est congédié, lorsque les médias rapportent qu’il a séjourné à En 15 ans 232,4 M$ Entre le 1er avril 1997 et le 30 mars 2012, Dessau a reçu 967 contrats totalisant 232,4 M$. deux reprises sur le bateau de Tony Accurso… avec M. Sauriol. Dessau engageait aussi des ingénieurs techniques du MTQ après leur retraite. Ceux-ci touchaient leur pension additionnée de leur salaire et ils pouvaient travailler à décrocher de nouveaux contrats auprès du ministère. « Ils avaient des liens, c’est sûr », a indiqué M. Sauriol. Depuis, les règles ont changé et Dessau les affecte « automatiquement » à d’autres projets, souvent à l’étranger. La commission a aussi entendu l’agent officiel du parti de l’ex-maire Gérald Tremblay, Union Montréal. Marc Deschamps a raconté qu’aux élections de 2005, avec plus de 15 000 membres, le parti en comptait plus que certaines formations provinciales. Il poursuivra son témoignage aujourd’hui. Marché. De la corruption déductible d’impôt Rosaire Sauriol a tenté d’expliquer que le système de collusion n’avait pas affecté le portefeuille des contribuables, malgré des rapports faisant état d’un gonflement de 30% à 40% des coûts des travaux. Selon lui, les lois des marchés ont fait en sorte que les prix étaient élevés à l’époque. « Un système de libre marché ne peut pas fonctionner dans un système de collusion… c’est pour ça qu’il y a de la collusion », lui a rappelé l’avocat de la Ville de Montréal, Philippe Berthelet. M e Berthelet lui a notamment fait admettre qu’il savait qu’il commettait des infractions criminelles pour lesquelles il profitait d’avantages fiscaux. « Vous corrompiez du monde et c’était déductible d’impôt ! » s’est-il insurgé. Questionné par les avocats du PQ et du PLQ, M. Sauriol a toutefois nié toute forme de corruption ou de collusion au provincial. PHILIPPE-VINCENT FOISY DEVENEZ PROPRIÉTAIRE POUR 850 $* PAR MOIS HYPOTHÈQUE ET FRAIS DE CONDO INCLUS *À partir de Le vice-président principal de Dessau, Rosaire Sauriol/WWW.CEIC.GOUV.QC.CA Divulgation. Se délier la langue pour redorer son blason Dessau s’est livrée aux autorités fiscales pour redorer son image et non par peur de se faire prendre. Cette campagne de « marketing » a fonctionné : la firme a vu sa quantité de contrats avec le ministère des Transports doubler et la valeur de ceux-ci tripler. M. Sauriol a admis qu’il n’aurait probablement pas obtenu ces contrats sans la divulgation qui lui a aussi Profitable « C’était (donc) une opération de marketing. » La juge France Charbonneau, en réaction à la hausse du nombre de contrats accordés à Dessau après la divulgation de ses méfaits permis d’éviter des sanctions criminelles. « C’était la seule et unique chose à faire », a-t-il dit. PHILIPPE-VINCENT FOISY Évasion en hélicoptère COM BUREAU DES VENTES 10560 PLACE DE L’ACADIE 514-331-1177 03 Il ment sur sa véritable identité Un des individus accusés d’avoir organisé une spectaculaire évasion de prison par hélicoptère, dimanche dernier, aurait caché sa véritable identité aux policiers. Selon les autorités, Une des quatre personnes arrêtées a fourni un faux nom. Après avoir vérifié ses empreintes digitales, les agents travaillent désormais à tenter de confirmer sa véritable identité. L’homme, qui s’est identifié comme étant Yage Beaudoin, est accusé d’être une des deux personnes ayant détourné un hélicoptère et aidé deux détenus à s’évader du centre de détention de Saint-Jérôme, dimanche. LA PRESSE CANADIENNE Magnotta Une conseillère de Harper témoigne Une conseillère du premier ministre Stephen Harper a témoigné hier à l’enquête préliminaire de Luka Rocco Magnotta, accusé d’avoir tué et démembré un étudiant chinois le printemps dernier, à Montréal. Jenni Byrne a occupé plusieurs emplois pour le Parti conservateur de Stephen Harper. Elle est actuellement directrice des activités politiques de la formation. LA PRESSE CANADIENNE UPAC Arrestation d’Antonio Catania L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a confirmé hier que la Sûreté du Québec avait procédé à l’arrestation d’Antonio Catania, contre lequel un mandat avait été émis la veille. M.Catania fait face à des chefs d’accusation de complot, de fraude et d’abus de confiance par un fonctionnaire public. Mercredi, François Thériault et Paolo Catania ont été arrêtés dans le même dossier. LA PRESSE CANADIENNE 1ACTUALITÉ Commission sur le BAPE Breton convoqué L’ex-ministre de l’Environnement Daniel Breton est attendu par l’opposition devant une commission parlementaire qui doit faire la lumière sur une visite au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Les députés libéraux et caquistes ont réussi hier à imposer à leurs collègues péquistes minoritaires une résolution pour convoquer M. Breton. Le leader parlementaire du gouvernement, Stéphane Bédard, n’a pas voulu dire si le député se conformera à cette invitation. LA PRESSE CANADIENNE PROJET DE CONDOS À PRIX ABORDABLES 3 ½ 4 ½ 5 ½ 10% prêt mise de fonds* *Seulement 1000 $ requis



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :