Métro Montréal n°2009-02-20 week-end
Métro Montréal n°2009-02-20 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2009-02-20 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 381) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 42,7 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelle ère de coopération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Week-end 20-22 février 2009• Métro 02visite d’Obama L’homme qui a fait maigrir toute une ville Dans la petite ville d’Alesund en Norvège, beaucoup d’habitants ont commencé à prendre une herbe médicinale connue qui a permis à plus de 1500 d’entre eux de maigrir. Tout a commencé en 2006, lorsqu’un client de Johnny Pettersen, le propriétaire du magasin de produits naturels de la ville, lui a demandé conseil afin d’éliminer ses envies de sucreries. « J’ai conseillé à mon client de prendre des comprimés de feuille de mûrier japonais car cette herbe est connue pour faire baisser le taux de glycémie après les repas. Lorsque le taux de glycémie est stable, les envies de sucre disparaissent. Cela a très bien marché chez ce client, j’ai donc continué à recommander le mûrier à mes clients et j’ai vite constaté qu’ils perdaient du poids. Par curiosité, j’ai étudié l’effet des feuilles de mûrier sur le taux de glycémie, l’insuline et la perte de poids. J’ai découvert que grâce à son effet régulateur sur le taux de glycémie, la feuille de mûrier entraîne une sécrétion d’insuline plus faible, ce qui permet de brûler le gras accumulé et aussi de diminuer les nouvelles réserves de gras qui proviennent des excès caloriques. » Le régime de 10 jours Lorsque Johnny a augmenté le dosage à deux comprimés de feuilles de mûrier avant chaque repas, il a constaté que ses clients ont non seulement contrôlé leurs envies de sucreries, mais ils ont aussi perdu beaucoup de poids. « J’ai conseillé à mes clients de suivre le programme pendant au moins 10 jours afin d’éliminer leur besoin de sucre. Ce dernier agit comme une drogue sur le cerveau et les personnes qui veulent rester minces doivent éliminer leur besoin de stimulation par le sucre. Mes clients qui ont pris les comprimés de feuilles de mûrier ont commencé à manger plus sainement sans même s’en rendre compte, ils n’avaient tout simplement plus envie de manger des aliments sucrés. » 1500 personnes ont maigri Après le succès rencontré avec les premiers clients, la renommée de Johnny et son magasin de produits naturels a dépassé les limites de sa ville. Il a travaillé avec plus de 1500 personnes dans la région d’Alesund, durant les 12 derniers mois. Le succès de sa formule simple et naturelle à base de feuilles de mûrier est sans conteste. En conclusion, Johnny ajoute : « Une fois que mes clients commencent à prendre les comprimés de feuilles de mûrier, ils reviennent souvent avec leurs amis et leur famille et achètent plusieurs boîtes. C’est une expérience gratifiante pour moi car je les vois revenir heureux, en santé et plus minces. » MULBERRY - UNE DÉCOUVERTE ! Depuis des siècles, les Japonais, qui sont connus pour leur longue espérance de vie ainsi que leur bonne condition physique, ont utilisé les feuilles de mûrier pour leurs effets bénéfiques sur la santé. Nous savons à présent, grâce à des études cliniques, comment les feuilles de mûrier régulent le taux de glycémie : la production d’insuline après la consommation de glucides est plus basse. Étant donné que l’insuline est responsable du stockage des calories en excès dans les réserves de gras, trop d’insuline est par conséquent le pire ennemi des personnes qui cherchent à maigrir ! Recherchez le logo « l’arbre argenté », c’est votre gage de qualité supérieure. Pour plus d’informations, veuillez appeler 1-877-688-7478. DISPONIBLE DANS LES PHARMACIES ET MAGASINS PARTICIPANTS : Pharmaprix | Jean Coutu | Wal-Mart Comptoir Santé | Liquid Nutrition | Loblaws Boîte à Grain | Avril | TAU | Panier Santé | Vogel | Rachelle Béry | Le Naturiste | GNC ACHETEZ EN LIGNE : www.multisupplements.com Pour plus d’informations, appelez le 1-877-688-7478 - www.newnordic.ca Catherine Girouard, catherine.girouard@journalmetro.com L’actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous à opinions@journalmetro.com l’info Le Canada susp aux lèvres d’Ob VISITE. Durant sa courte visite, le président des États- Unis Barack Obama aura abordé tous les sujets qui figuraient à l’ordre du jour, ne laissant ainsi personne sur sa faim. Les trois sujets de discussion prévus, soit l’économie, l’environnement et la mission en Afghanistan, ont bel et bien été abordés par le premier ministre Harper et le président Obama. Obama se fait rassurant au sujet du protectionnisme M. Obama a calmé les craintes qu’auraient pu entretenir les Canadiens à l’égard d’un repli protectionniste américain. Selon lui, son pays entend accroître les échanges commerciaux avec son voisin du nord, pas les diminuer. Et avec la crise économie mondiale qui sévit, le Canada et les États-Unis se doivent de travailler se façon rapprochée, a rappelé le président américain. Pas de pression sur le Canada au sujet de l’Afghanistan Si certains craignaient que les Un bain de foule inattendu uthentik A MeublesA Quantité limitée ! États-Unis demandent un prolongement de la mission militaire du Canada en Afghanistan, M. Obama s’est empressé de les rassurer. « Je n’ai certainement pas mis de pression sur le premier ministre pour un engagement additionnel À la fin de sa journée de réunions, le président, accompagné de son cortège de 50 véhicules, a fait un détour par le Marché By, à Ottawa, en quête de la plus canadienne des pâtisseries : une queue de castor. « Je ne faisais que mon travail chez Beavertails lorsqu’un agent m’a demandé d’apporter [au président] une queue de castor, explique Jessica Milien, 17 ans. Je lui ai demandé laquelle il voulait avoir, et il m’a répondu : « Celle de votre choix ». J’ai décidé de lui donner la Obamatail, car elle a, en quelque sorte, été faite en son honneur. » Barack Obama au cours de son point de presse conjoint avec Stephen Harper, où leurs annonces étaient très attendues. Prix fous ! 1499 $ Payez dans 1 an ! Rég. 3800$ allant plus loin que celui qui est prévu », a assuré M. Obama. Dialogue canado-américain sur l’énergie propre Ottawa et Washington ont aussi annoncé hier une entente embryonnaire pour 1 JOUR SEULEMENT Dimanche le 22 février de 11 h à 18 h 29869_0220 1750, boul Le Corbusier, Laval 1 877 341-0777 (À côté du concessionnaire Chrysler) 1 CHARLES DHARAPAK/LA PRESSE CANADIENNE
Un seul individu a été arrêté hier sur la colline parlementaire, peu après l’arrivée du président des États-Unis pour sa visite éclair de six heures. Le jeune homme arrêté aurait tenté de sauter par-dessus une clôture qui entourait le parlement. Des agents de la GRC l’ont cloué au sol sur la rue Wellington, devant la colline parlementaire. En fin de journée, l’individu avait été relâché. PC endu ama « Je m’attends à ce que, dans quatre ans, les relations entre les États-Unis et le Cana - da soient encore plus fortes qu’elles ne le sont aujourd’hui. » Barack Obama explorer les moyens de produire de l’énergie propre. Cette entente pourrait conduire à l’établissement de cibles communes pour la diminution des GES. Dans un premier temps, l’entente pourrait se concentrer sur les moyens de capturer et de stocker le carbone, une des causes des changements climatiques. LA PRESSE CANADIENNE/MÉTRO CHARLES DHARAPAK/LA PRESSE CANADIENNE Un repas « canadien » pour le président Barack Obama aura eu droit à une visite culinaire de notre grand pays. Voici ce que le président américain a retrouvé dans son assiette lors de son dîner d’hier : • Thon du Pacifique ; • Omble chevalier du Nunavut ; • Bison des Prairies ; •Légumes racines d’hiver et champignons locaux ; • Mousse de chou-fleur• Yogourt Saugeen arrosé de sirop au citron et à la lavande ; •Tuiles au miel de sarrasin de l’Acadie et de sumac. Obama ne déçoit pas la foule Métro• Week-end 20-22 février 2009 visite d’Obama03 Barack Obama a été accueilli sur la colline parlementaire par plusieurs centaines de sympathisants qui avaient bravé le temps gris et la neige pour l’apercevoir. Le premier président noir des États-Unis ne les a pas déçus. À son arrivée sur la colline parlementaire, il a en effet pris la peine de leur envoyer la main en souriant, avant de s’engouffrer dans le parlement en compagnie de M. Harper. LA PRESSE CANADIENNE Michael Ignatieff a aussi eu droit à son tour DISCUSSION. Michael Igna tieff est lui aussi sorti assez satisfait de sa rencontre avec le président américain, hier. Il s’est dit rassuré de voir que le président prenait très au sérieux les problèmes de la mission en Afghanistan et qu’il avait l’intention de la reprendre en main. Le président américain partage l’impression de nombreux Canadiens au sujet de la mission en Afghanistan ; il considère qu’elle semble être un peu à la dérive, a affirmé M. Ignatieff. Les deux hommes ont discuté en fin de journée au hangar numéro 11 de l’aéroport d’Ottawa, avant que M. Obama ne remonte dans son avion, Air Force One. M. Ignatieff tenait aussi à Une première rencontre cordiale SEAN KILPATRICK/LA PRESSE CANADIENNE M. Ignatieff a été rassuré que M. Obama veuille reprendre la situation en main en Afghanistan. parler avec le président Obama de l’importance de maintenir le libre-échange Et qu’en est-il d’Omar Khadr ? entre le Canada et les États- Unis et d’améliorer la fluidité aux frontières. Barack Obama se serait montré très conscient des inquiétudes des Canadiens quant aux risques que Washington opte pour des mesures protectionnistes. Il est contre, selon Michael Ignatieff, et préfère le libreéchange. LA PRESSE CANADIENNE Michael Ignatieff a profité de sa brève rencontre avec Barack Obama pour discuter de la situation d’Omar Khadr, ce jeune Canadien détenu à Guantanamo depuis 2002. Le chef libéral a déclaré qu’à son avis, la situation d’Omar Khadr ne se réglerait pas à court terme, même si la prison où il est enfermé doit bientôt fermer ses portes, en vertu d’un décret présidentiel. « J’ai eu l’impression que le cas de M. Khadr fait partie d’une revue de tous les prisonniers », a-t-il résumé. PC Michaëlle Jean a accueilli le président américain à son arrivée au Canada. ARRIVÉE. Le premier président noir des États-Unis et la première gouverneure générale noire du Canada ont semblé bien s’entendre dès leur rencontre. La gouverneure générale, Michaëlle Jean, a été la première des dignitaires canadiens à accueillir Barack Obama à sa sortie de l’avion Air Force One. M. Obama et M me Jean ont eu sur le tarmac une discussion animée semblant sortir du protocole. Le président a ensuite été présenté aux autres dignitaires, dont le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, et l’ambassadeur du Canada aux États-Unis, Michael Wilson. Barack Obama a fait rire Michaëlle Jean, qui a mis sa main dans le dos du président alors qu’ils se dirigeaient, côte à côte, vers une salle de réception où ils ont eu une discussion privée de 20 minutes. M. Obama et M me Jean ont pris place dans des fauteuils, souriants, et ont discuté à voix basse pour éviter que leurs propos ne soient entendus. Les deux chefs d’État auraient parlé de la récente visite de M me Jean en Haïti, son lieu de naissance, et de la nouvelle première ministre de ce pays, Michèle Pierre-Louis. LA PRESSE CANADIENNE » ça se passe aujourd’hui Fonds alloués aux logements sociaux ARGENT. La ministre déléguée aux Services sociaux, Lise Thériault, annonce les montants alloués aux rénovations en CHSLD pour la région de Montréal. LA PRESSE CANADIENNE Statistique Canada rend publiques des données concernant l’obésité et le travail. Aussi à surveiller AUTOCHTONES. La ministre fédérale des Affaires intergouvernementales, Josée Verner, et le Grand Chef de la Nation Huronne-Wendat, Konrad Sioui, font une annonce concernant la formation en emploi pour les autochtones du Québec. PÉTITION. Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) se rend au bureau de la ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget, pour déposer une pétition concernant le logement social et communautaire. ÉTUDE. Le Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales rend publique une étude sur les personnes assistées sociales MONTRÉAL. Lancement de la première édition du Salon santé, bonne forme et style de vie. LA PRESSE CANADIENNE 29640_0220



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :