Métro Montréal n°2008-11-06 jeudi
Métro Montréal n°2008-11-06 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2008-11-06 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 381) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 49,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Premier Ministre Jean Charest a mis fin à son gouvernement minoritaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Jeudi 6 novembre 2008• Métro 02 27665_1106
Marie-Luce Pelletier-Legros, ml.pelletier@journalmetro.com L’actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous à opinions@journalmetro.com l’info Accrochage entre le PLQ et l’ADQ Métro• Jeudi 6 novembre 2008 Québec 2008 03 L’autobus des journalistes qui suivent la campagne de l’Action démocratique du Québec a accroché l’autobus de campagne du chef du Parti libéral, Jean Charest, hier, alors qu’elles se préparaient toutes deux à quitter l’Assemblée nationale. Personne n’a été blessé et le pare-choc de l’autobus du PLQ affichera quelques bosses et égratignures, du moins pour le début de la campagne. MÉTRO « Une seule paire de mains sur le gouvernail » Jean Charest vise la stabilité politique en ces temps de crise économique ÉLECTIONS. Le premier ministre Jean Charest a mis un terme à son gouvernement minoritaire, hier, déclenchant officiellement une élection générale qui se tiendra le 8 décembre. M. Charest a dit que le Québec ne pouvait plus, compte tenu de la crise financière et économique, se permettre l’instabilité d’un gouvernement minoritaire. « Qu’est-ce qui est le mieux pour l’avenir du Québec : demander aujourd’hui aux Québécois de se donner un gouvernement qui a un mandat clair, de traverser cette tempête qui s’annonce, ou risquer d’être forcé d’aller en élection par l’opposition en plein cœur de la crise ? » a lancé M. Charest. Il a notamment reproché aux oppositions adéquiste et péquiste d’avoir fait obstacles à certaines des mesures adoptées par son gouvernement pour soutenir l’économie, notamment les baisses d’impôt et les investissements dans les infrastructures. « Si on avait écouté Pauline Marois et Mario Dumont, aujourd’hui le Québec serait en récession », a-t-il lancé. « Faux prétexte » Le chef de l’Action démocratique, Mario Dumont, a pour sa part accusé Jean Charest de déclencher une élection générale sur la base de « faux prétextes ». « Le prétexte est faux », a martelé M. Dumont, avant de qualifier de « ridicule » le slogan électoral retenu par les libéraux, qui ont choisi « L’économie d’abord, oui ». « On part en élection. Ce n’est pas l’économie d’abord, c’est l’économie qui prend le bord, parce qu’au cours des « Cette campagne sera celle de l’espoir contre le cynisme. » Mario Dumont Le chef du PLQ, Jean Charest Le chef de l’ADQ, Mario Dumont La chef du PQ, Pauline Marois Selon Pauline Marois, M. Charest n’a rien fait depuis un an et demi, à part de la publicité et des belles images. « Il ne prend pas de décisions ! » prochaines semaines, plus personne ne va parler d’économie », a-t-il prédit. D’ailleurs, il a appelé les électeurs à « punir » Jean Charest pour avoir lancé le Québec dans une campagne électorale par pure partisanerie politique, croit-il. Un déficit caché Dans la même veine, la chef péquiste Pauline Marois a accusé M. Charest de déclencher des élections pour cacher l’état déficitaire des finances publiques. Elle s’est aussi interrogée sur les intentions de M. Charest relativement à sa décision de ne pas avoir soumis au débat des parlementaires le contenu de l’énoncé économique présenté mardi par la ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget. « Elle n’a pas eu le courage de déposer le tout à l’Assemblée nationale pour au moins avoir une petite réplique de cinq minutes, a- t-elle déclaré. Alors, il me semble que, dans ce temps-là, c’est parce qu’on veut nous cacher quelque chose. » Selon M me Marois, qui amorce sa première campagne à titre de chef du PQ, les libéraux ne veulent pas admettre qu’il y a un déficit. LA PRESSE CANADIENNE PHOTOS : MATHIEU BÉLANGER/LA PRESSE CANADIENNE » ça se passe aujourd’hui Québec 2008 – Horaire des chefs Jean Charest, PLQ Tôt le matin, le chef du Parti libéral du Québec prononce un discours devant la Chambre de commerce de Québec. Il en prononce un autre, à midi, devant celle du Montréal Métropolitain. Il prend part à l’enregistrement de Tout le monde en parle. Mario Dumont, ADQ Le chef adéquiste amorce sa campagne en Mauricie, une région qui l’a fortement appuyé en mars 2007. Il visite des entreprises à Louiseville et à Shawinigan. Pauline Marois, PQ La chef du PQ dévoile son plan économique à Shawinigan. Elle participe à l’assemblée d’investiture de deux candidats, l’un à Boucherville et l’autre à Saint-Amable. Françoise David et Amir Khadir, QS Les deux porte-parole de Québec solidaire sont dans la région de Québec. En soirée, M me David fait du porte-à-porte dans sa circonscription de Gouin, et M. Khadir participe à une assemblée d’investiture à Sherbrooke. Guy Rainville, Parti vert Au moment de mettre sous presse, l’horaire du leader du Parti vert était inconnu. LA PRESSE CANADIENNE 27630_1106



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :