Maxi Basket n°36H octobre 2011
Maxi Basket n°36H octobre 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°36H de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Tomar Presse

  • Format : (210 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : Pro A, Pro B... le guide de la saison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
PRO A SAISON 2011-2012 LE CLUB Nom du club : ORLÉANS LOIRET BASKET Adresse : 14 bis rue Eugène Vignat – 45000 Orléans Tel. : 02.38.62.97.36 Fax : 02.38.62.84.42 Site Internet : www.orleansbasketloiret.fr E-mail : contact@orleansloiretbasket.fr Salle : Palais des sports – 14 bis rue Eugène Vignat – 45000 Orléans Capacité : 3.222 places Prix des places : de 5 à 25 euros Prix des abonnements : de 50 à 350 euros Président : Christophe Dupont (49 ans) General Manager : Gil Villain (52 ans) Coach : Philippe Hervé (48 ans, 255v-198d) Assistant coach : Jean-Christophe Prat (39 ans) Palmarès : Champion de France Pro B 06, Coupe de France 2010 Bilan LNB : 81v-73d a4 en Pro A, 57v-69d en Pro B 44 MAXI-BASKET 2010-2011 Classement : 11 e (12v-18d) Playoffs : - Top-scoreur : Troy Bell (14,3 pts) Top-rebondeur : Ludovic Vaty (5,1 rbds) Top-passeur : J.R. Reynolds (3,6 pds) Coupe d’Europe : EuroChallenge (premier tour) Coupe de France : 1/8 e finale (Le Havre) Affluence : 3.251 (9 e) 2011-2012 Entrées : Cedrick Banks (Limoges), Brian Greene (Charleroi, Belgique), Georgi Joseph (Pau), David Monds (Bourg-en- Bresse, Pro B), Marco Pellin (Le Mans), YohannSangaré (Le Havre). Départs : Troy Bell (Reggio Emilia, Italie), Eric Campbell, Aldo Curti (Limoges), Adrien Moerman (Nancy), Zach Moss (Dijon), Tajuan Porter, LaQuan Prowell (Saint- Vallier, Pro B), J.R. Reynolds, Jamar Smith, Ludovic Vaty (Gravelines). Sponsors maillot : Conseil général du Loiret, Caisse d’Epargne, M. Bricolage, ADN Budget prévisionnel : 4,617 millions d’euros (1,57 million d’euros de masse salariale brute) ORLÉANS C’EST DANS LES VIEUX POTS… Par Thomas BERJOAN YohannSangaré « L’année dernière, ça a été la saison la plus décevante de l’histoire du club. » Gil Villain y va un peu fort. Mais que voulez-vous, on n’est jamais déçu qu’à la hauteur de ses attentes. Depuis deux saisons, Orléans côtoyait le haut du panier. On entendait même du côté du Loiret que le sportif était en avance, que les résultats étaient trop bons... La saison dernière, l’équipe de Philippe Hervé s’est longtemps battue pour ne pas être menacée de relégation. Changement d’ambiance. Et les nerfs des dirigeants du club ont été mis à rude épreuve. Pour comprendre la saison à venir et le recrutement de cet été, il faut avoir ceci en tête : normalement, en 2015, la ville va livrer au club une magnifique enceinte de 10.000 places. Donc, en attendant, si le club brille, c’est bien, mais surtout, pas de blagues ! Descente et mauvaises surprises interdites. Il faut tenir. Résultat, à l’intersaison, Orléans a joué la sécurité. Une reconstrution de bon père de famille. Philippe Hervé a tiré un trait sur son projet jeune avec les départs de Curti, Moerman et Vaty. Malgré un budget en baisse (4,6 millions contre 5,05 en 2011), le recrutement était bouclé début août, bien avant les autres. Surtout, pas de risque ! Du placement en béton. Cedrick Banks, Brian Greene, deux Ricains qui connaissent la maison et qui s’y sont sentis bien. Sinon, du vétéran de Pro A, Sangaré (qu’Hervé a eu à l’ASVEL), Joseph, Pellin le local de l’étape. Il n’y aura pas parmi ceux-là la nouvelle bombe de la Pro A, mais il n’y aura pas de flop non plus. Seule « folie » toute relative, l’arrivée de David Monds, dont les stats en Pro B à Bourg et le physique limitent tout de même les aléas. Cela dit, l’équipe, limitée à neuf pros et le jeune Bryan Pamba, est plutôt bien fichue. Le potentiel est réel. Reste toutefois plusieurs conditions. Cedrick Banks doit redevenir lui-même et laisser son clône déficient à Limoges. Amara Sy, Brian Grenne et YohannSangaré doivent retrouver leur rendement villeurbannais, leurs meilleures saisons respectives. De plus, la complémentarité et la polyvalence peuvent être intéressantes à exploiter. Plusieurs joueurs sont capables de jouer à deux postes, Sangaré (1-2), N’Doye (2-3), Sy (3-4), ce qui devrait permettre de pianoter. L’interrogation principale porte finalement sur la capacité pour cette nouvelle troupe à intégrer le fonctionnement et la philosophie de Philippe Hervé. Et le challenge que cela représente pour le coach de repartir avec un effectif bouleversé, après de longues années de stabilité. ■ m²001-02 N1 20-10 2 e - David Pipereau (14,2) Dametri Hill (25,1) LES DIX DERNIÈRES SAISONS Saison Niveau G-P Place Playoffs Top scoreur français Top scoreur 2002-03 Pro B 10-20 15 e - Simon Darnauzan (9,8) Dametri Hill (17,7) 2003-04 Pro B 9-21 16 e - Ahmadou Keita (7,5) Adam Sonn(18,4) 2004-05 Pro B 17-15 9 e - Johan Blot (14,0) Darell Waters (16,5) 2005-06 Pro B 21-13 2 e Champion Johan Blot (8,4) B.J. McFarlan (15,7) 2006-07 Pro A 18-16 11 e - Johan Blot (7,4) Terence Dials (13,4) 2007-08 Pro A 12-18 12 e - Frédéric Adjiwanou (7,6) Ben Dewar (12,8) 2008-09 Pro A 21-9 2 e Finaliste Adrien Moerman (8,1) Cedrick Banks (15,6) 2009-10 Pro A 18-12 6 e Quart Ludovic Vaty (8,1) Cedrick Banks (16,8) 2010-11 Pro A 12-18 11 e - Adrien Moerman (8,8) Troy Bell (14,3) Pascal Allée/Hot Sports
L’EFFECTIF 4 CEDRICK BANKS 5 C’est comme un retour à la maison. Après deux saisons de très haut niveau à Orléans en 2009 et 2010, le flingueur s’est perdu l’année dernière à Limoges. Blessure, méforme, investissement suspect, saison pourrie. Il retrouve donc Philippe Hervé et l’envie de redevenir le shooteur magnifique qu’il était. Rédemption ! Né le 16/12/81 1,90 Poste 2 USA (non JFL) Saison LNB 5 Limoges CSP’11 9,6 pts, 2,8 rbds, 42,4% aux tirs (27 min/m) 6 MALEYE N’DOYE Un vrai routier du championnat. Un Mike Gelabale, en moins fort. Mais le même profil de Monsieur Propre. Adroit, fort défenseur, Maleye joue juste, sobre. En fait, dans une équipe faible avec des minutes et des responsabilités, il pourrait cartonner. À l’été 2006, il avait passé 25 points au Team USA avec le Sénégal. Il fait ce que le coach et le jeu lui commandent. Une crème. Né le 21/05/80 2,03 Poste 3 SEN (non JFL) Saison LNB 6 Orléans’11 7,6 pts, 2,2 rbds, 44,1% aux tirs (23 min/m) 8 MAEL LEBRUN Depuis son explosion au championnat d’Europe des U18 en France en 2009 (12,0 pts de moyenne, deuxième marqueur derrière Evan Fournier et la médaille d’argent), on attend la confirmation de son talent. Mais entre blessure et stagnation, les progrès sont très timides. Pourtant, Lebrun a le corps et le tir pour exister. Né le 17/04/91 1,93 Poste 2 FRA (JFL) Saison LNB 2 Orléans’11 1,7 pt, 1,3 rbd, 32,4% aux tirs (9 min/m) 10 BRYAN PAMBA-JUILLE L’année dernière, il avait mis le nez à la fenêtre sur une série de quatre matches, à la faveur de la reconstruction de l’équipe. Le gamin a des cannes et développe un jeu complet. Maintenant, il a principalement évolué avec les espoirs et il doit absolument bosser son tir (21% à 3-pts en espoirs et 62,0% aux lancers). Vu sa taille, c’est indispensable. Né le 07/01/92 1,85 Poste 1 FRA (JFL) Saison LNB 1 Orléans (Pro A)’11 2,2 pts, 1,5 rbd, 37,0% aux tirs (11 min/m) 14 GEORGI JOSEPH r 20 Un guerrier. Un joueur intérieur dur, affichant la dose de méchanceté nécessaire à son poste. Féroce défenseur, intense toujours, une valeur ajoutée certaine pour un collectif. Il aura pour rôle de faire souffler Monds et de faire souffrir le pivot d’en face. À Pau la saison dernière, il était indispensable. Une équipe a toujours besoin de ce genre de joueur. Né le 23/11/82 1,99 Poste 5 FRA (JFL) Saison LNB 5 Pau (Pro A)’11 5,6 pts, 6,0 rbds, 57,1% aux tirs (23 min/m) ri AMARA SY YOHANN SANGARÉ ORLÉANS ORLÉANS Amara aime la stabilité. Depuis le titre de champion de France 2009 avec l’ASVEL et l’accord non trouvé avec le club de Lyon l’été suivant, sa carrière a divagué. NBDL, pige à Murcia et finalement débarquement à Orléans. Une saison complète dans un club qu’il connaît devrait nous permettre de retrouver le vrai Amara. Fort, polyvalent, physique. Une clé de voute. Né le 28/08/81 2,02 Poste 3-4 FRA-MLI (JFL) Saison LNB 10 Orléans (Pro A)’10 8,5 pts, 3,9 rbds, 47,6% aux tirs (25 min/m) 7 BRIAN GREENE Pas vraiment un habitué du championnat mais une tête connue. Une très belle saison individuelle à l’ASVEL en 2007 (16,0 pts), un passage convaincant à Orléans (12,9 pts en 2009). Greene est un poste 4 moderne, mobile, shooteur. Globalement un bel attaquant. Pas forcément hyper intéressé par la défense. A la fâcheuse réputation de craquer en playoffs. Né le 30/08/81 2,04 Poste 4 USA (non JFL) Saison LNB 2 Charleroi (Bel)’11 8,1 pts, 4,8 rbds, 37,4% aux tirs (22 min/m) 9 DAVID MONDS Monds pourrait être une des bonnes pioches de la saison. Costaud, grand, il a prouvé avec Bourg la saison passée qu’il possède un bagage technique pour exister plus haut. Fiable à 3-4 mètres face au panier, capable de jouer au poste, l’ancien d’Oklahoma State (comme Blake Griffin) est un vrai pivot. Complémentaire des autres joueurs d’Orléans. Né le 10/10/83 2,05 Poste 5 USA (Non JFL) Saison LNB 1 Bourg (Pro B)’11 14,6 pts, 8,4 rbds, 56,7% aux tirs (29 min/m) 11 MARC-ANTOINE PELLIN Sa saison au Mans a prouvé qu’il avait retrouvé tous ses moyens après une opération du genou droit. Il était même en meilleur forme – plus sec – que lors de ses dernières saisons à Roanne. Mais comme, collectivement, la saison du MSB a patiné, la sienne aussi. Marco est un homme de collectif, celui qui sait faire tourner la boutique. Le système d’Orléans devrait lui convenir. Né le 03/09/87 1,70 Poste 1 FRA (JFL) Saison LNB 7 Le Mans’114,8 pts pts, 4,0 pds, 41,3% aux tirs (22 min/m) « Carcasse «, son surnom, en hommage à son physique toujours fluet commence à être un joueur d’expérience. Il n’est plus le jeune loup qui avait participé à l’Euro 2007. L’ancien de l’ASVEL, après deux saisons en Italie, est une des explications au maintien du Havre la saison dernière. Il a beaucoup joué, produisant beaucoup. Il devra shooter avec plus de parcimonie cette saison. Né le 05/04/83 1,91 Poste 1-2 FRA (JFL) Saison LNB 6 Le Havre (Pro A)’11 7,9 pts, 3,5 pds, 36,3% aux tirs (33 min/m) LE COACH PHILIPPE HERVÉ À Orléans, il était sur le point de se faire ériger une statue. Mais après l’apogée de 2009 et la coupe gagnée en 2010, la saison dernière a été une véritable déception. Il est en contrat jusqu’en 2014, un luxe, mais il serait préférable de redresser la barre. Il est reparti sur une toute nouvelle équipe, mais avec des têtes connues. Pas de surprise. Né le 13/02/63 FRA Saison LNB 15 MAXI-BASKET 45 Photos : Hervé Bellenger/IS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 1Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 2-3Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 4-5Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 6-7Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 8-9Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 10-11Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 12-13Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 14-15Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 16-17Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 18-19Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 20-21Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 22-23Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 24-25Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 26-27Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 28-29Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 30-31Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 32-33Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 34-35Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 36-37Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 38-39Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 40-41Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 42-43Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 44-45Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 46-47Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 48-49Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 50-51Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 52-53Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 54-55Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 56-57Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 58-59Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 60-61Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 62-63Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 64-65Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 66-67Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 68-69Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 70-71Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 72-73Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 74-75Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 76-77Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 78-79Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 80-81Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 82-83Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 84-85Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 86-87Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 88-89Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 90-91Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 92-93Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 94-95Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 96-97Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 98-99Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 100