Maxi Basket n°36H octobre 2011
Maxi Basket n°36H octobre 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°36H de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Tomar Presse

  • Format : (210 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : Pro A, Pro B... le guide de la saison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
PRO A LE CLUB 36 MAXI-BASKET SAISON 2011-2012 LE CLUB Nom du club : LE MANS SARTHE BASKET Adresse : Rue Juan Manuel Fangio – 72100 Le Mans Cedex Tél. : 02.43.50.21.80 Fax : 02.43.50.21.90 Site Internet : www.msb.fr E-mail : direction@msb.fr Salle : Antarès – 2 avenue Antarès – 72100 Le Mans Capacité : 6.023 places Prix des places : de 4 à 25 euros Prix des abonnements : de 99 à 820 euros Président : Christophe Le Bouille (40 ans) General Manager : - Coach : J.D. Jackson (42 ans, 56v-34d) Assistant coach : Alexandre Menard (35 ans) et Antoine Mathieu (32 ans) Palmarès : Champion de France (78,79,82,06), Semaine des As (06,09), Coupe de France (64,04,09) Bilan LNB : 362v-272d en Pro A 60v-26d en Pro B 2010-2011 Classement : 8 e (14v-16d) Playoffs : Quart (Cholet) Top-scoreur : Alex Acker (14,3 pts) Top-rebondeur : Alain Koffi (7,6 rbds) Top-passeur : Marc-Antoine Pellin (4,0 pds) Coupe d’Europe : Last 16 Eurocup Coupe de France : 1/8 e finale (Nancy) Affluence : 4.290 (5 e) 2011-2012 Entrées : Marcellus Sommerville (Paris Levallois, Pro A), Taylor Rochestie (ALBA Berlin, Allemagne), William Coleman (Memphis, NCAA), Max Kouguere (Geneva Lions, Suisse). Départs : Thierry Rupert (Rouen, Pro B), Marc-Antoine Pellin (Orléans, Pro A), Ben Dewar (Alicante, Espagne), Rob Lewin (Dijon, Pro A), Michalis Kakiouzis. Sponsors maillot : Le Gaulois, Loué, Leclerc, Opti Finance Budget prévisionnel : 4,97 millions d’euros (1,53 million de masse salariale brute) LE MANS UN STATUT À REDORER Par Jérémy BARBIER Taylor Rochestie À l’échelle des standards de l’ex-champion de France, la saison écoulée, négative (14-16) pour la première fois depuis 1996, laissera forcément quelques traces. « Ce n’est pas une saison ratée mais décevante, moyenne », expliquait Christophe Le Bouille dans les colonnes de Ouest-France. « Depuis une dizaine d’années, le public a été très gâté, il y a beaucoup de choses qui semblent acquises alors que chaque année, il faut remettre cela. » Cette fois, l’alchimie n’a pas été au rendez-vous Entre les erreurs de casting (Covile), le forfait prématuré d’Alain Koffi ou l’inconstance des pigistes embarqués en cours de route (Lewin, Kakiouzis), cet effectif ne pouvait objectivement espérer mieux qu’un premier tour de playoffs où, en l’absence d’un leader incontesté, le MSB a été à l’image de sa saison : parfois séduisant, toujours un peu juste. Certain de pouvoir faire mieux avec un groupe au complet, le club n’a pas fait de folies sur le marché. Aux cadres déjà installés sont venus se greffer un Américain référencé en Pro A (Sommerville), un ancien espoir du championnat (Kouguere), l’intriguant combo Taylor Rochestie et son compatriote Will Coleman, pivot aux gros muscles fraîchement diplômé de NCAA. Pas de révolution donc, mais plus que les profils des joueurs recrutés, c’est le retour à une mène franco-américaine qui marque un véritable changement d’orientation sportive. Excellente pour poser un premier rideau défensif intimidant, la paire Diot/Pellin, seule doublette française du Top 8, n’a pas suffisamment pesé en attaque (13,1 points, 7,9 passes cumulés) pour garantir une bonne alternance à l’attaque mancelle (73,9 points, 11 e en Pro A). Taylor Rochestie, MVP surprise de l’EuroChallenge en 2010, aura la lourde tâche de replacer le poste 1 au centre de l’action. Si Antoine Diot se débarrasse de ses maux et retrouve la même efficacité qu’en 2010 dans son costume de sixième homme, la dynamique pourrait s’inverser. À deux semaines du coup d’envoi, les Manceaux avaient cependant très peu de certitudes. Obligé de faire le gros de sa préparation sans Kahudi (Euro), Diot (lombalgie), Kouguere (problème de visa) et Koffi (retour de blessure), le MSB a alterné entre le bon (+9 contre Gravelines, +11 face à Kiev) et le franchement mauvais (-25 devant Cholet, -30 contre Nancy -19 face à l’ASVEL). Inquiétant ? Heureux de ne retrouver aucune formation du dernier Top 8 sur leur route avant la 6 e journée, les basketteurs de J.D. Jackson devront user de ce début de calendrier plutôt clément (réceptions de Nanterre, Dijon et Orléans) pour peaufiner leurs réglages et lancer leur reconquête dans le bon sens. ■ LES DIX DERNIÈRES SAISONS Saison Niveau G-P Place Playoffs Top scoreur français Top scoreur 2001-02 Pro A 18-12 7 e Quarts J.D. Jackson (13,1) Chris King (19,0) 2002-03 Pro A 21-9 3 e Demi-finaliste Amara Sy (10,0) Rico Hill (19,2) 2003-04 Pro A 27-7 1er Demi-finaliste J.D. Jackson (9,4) Rashon Turner (14,0) 2004-05 Pro A 25-9 1er Quarts Amara Sy (10,0) Rashon Turner (14,0) 2005-06 Pro A 22-12 5 e Champion Alain Koffi (9,3) Kenny Gregory (13,3) 2006-07 Pro A 21-13 6 e Quarts Yannick Bokolo (6,4) Kenny Gregory (16,5) 2007-08 Pro A 23-7 1er Demi-finaliste Nicolas Batum (12,3) Sam Clancy (10,5) 2008-09 Pro A 20-10 3 e Demi-finaliste Alain Koffi (11,2) Bobby Dixon (15,4) 2009-10 Pro A 22-8 2 e Finaliste Antoine Diot (8,6) Dewarick Spencer (18,4) 2010-11 Pro A 14-16 8 e Quarts Alain Koffi (11,9) Alex Acker (14,3) Pascal Allée/Hot Sports
L’EFFECTIF 4 MARCELLUS SOMMERVILLE 5• 11 Le bourlingueur – cinq clubs en cinq saisons – poursuit son tour de France dans la Sarthe. Au Paris Levallois, une équipe à la hiérarchie instable, l’Américain a fait le job. Son bras fut parfois faible (31,3% derrière l’arc) mais ses précédents dans l’exercice (37,0% en carrière) rassurent. Verticalité, efficacité, sécurité, J.D. Jackson sait à quoi s’attendre. Né le 21/02/82 2,00 Poste 4 USA (non-JFL) Saison LNB 5 P.L’11 12,8 pts, 6,3 rbds, 46,0% aux tirs (33 min/m) 6 ANTOINE DIOT Entre son départ avorté à Fuenlabrada et un deuxième forfait consécutif avec les Bleus, le meneur a vécu un nouvel été noir. À trois semaines de la reprise, sa lombalgie l’empêchait toujours de se mouvoir normalement sur un parquet. Rochestie étant promis au cinq de départ, Antoine se relancera en venant du banc. Né le 17/01/89 1,87 Poste 1 FRA (JFL) Saison LNB 4 Le Mans’11 8,3 pts, 3,9 pds, 39,2% aux tirs (28 min/m) 9 ALEX ACKER Malgré des playoffs un brin décevants (9,5 pts à 26,0%), le meilleur marqueur du MSB a obtenu une prolongation d’un an. Ses performances dans le dernier tiers du championnat n’y sont pas étrangères (18,2 pts). Maintenant qu’il a pris le pouls de la division, le meilleur shooteur longue distance de Pro A (45,5%) doit assurer un minimum syndical à chaque sortie. Né le 21/01/83 1,95 Poste 2 USA (non JFL) Saison LNB 1 Le Mans’11 14,3 pts, 3,6 rbds, 46,3% aux tirs (30 min/m) WILLIAM COLEMAN Enrôlé pour soulager Alain Koffi et lui permettre un retour sans précipitation, le rookie US n’a pas fait sa réputation sur ses qualités de scoring. « Will est un athlète fantastique », prévenait son coach à son arrivée. Rebondeur-intimidateur, le musculeux intérieur mise sur son abattage physique sous les cercles pour faire son trou en Pro A. Né le 16/11/88 2,08 Poste 5 USA (non-JFL) Saison LNB 0 Memphis (NCAA)’11 7,0 pts, 4,5 rbds, 63,5% aux tirs (19 min/m) 13 <> JOÃO PAULO BATISTA Épatant contre les intérieurs choletais en playoffs (23,0 pts à 65,5%), le Brésilien fut le seul étranger du MSB à se montrer au niveau de la série. Déjà bien affûté en préparation (16,0 pts en moyenne), le roc – 1 match manqué en trois ans – d’un effectif souvent décimé attaque sa quatrième saison dans les meilleures dispositions. Né le 29/10/81 2,05 Poste 5 BRE (non-JFL) Saison LNB 3 Le Mans (Pro A)’11 12,0 pts, 4,8 rbds, 51,5% aux tirs (26 min/m) 18 KEVIN MENDY Médaillé de bronze avec les Bleuets en compagnie d’Henri Kahudi, l’ultime rotation du groupe continuera à doubler avec les espoirs manceaux (11,4 pts,et 7,5 rbds en 2010). Surprenant en préparation (12 points contre Nancy et Gravelines), le jeune ailier a certainement marqué des points auprès de J.D. Jackson. Né le 18/05/92 1,99 Poste 2-3 FRA (JFL) Saison LNB 0 Le Mans’11L. LE MANS LE MANS CHARLES KAHUDI En pleine ascension (14,0 pts en playoffs), le vice-champion d’Europe est attendu au tournant. On connaissait sa capacité à changer le cours d’un match grâce à son activité sur Ç ! l’homme, on a vu avec les Bleus sa faculté à rentabiliser les positions ouvertes derrière l’arc. Stoppeur hors du commun, l’ailier doit prendre de l’épaisseur offensivement. Né le 19/06/86 1,98 Poste 3 FRA (JFL) Saison LNB 7 Le Mans’11 6,6 pts, 3,3 rbds, 41,5% aux tirs (20 min/m) 7 ALAIN KOFFI L’ex-MVP français (2009) n’a plus joué un match offi ciel depuis le 14 janvier 2011, terrassé par divers pépins au genou. De retour en action depuis quinze jours, la liane mancelle aura besoin de temps pour recouvrer l’ensemble de ses sensations. La saison sera longue et la réussite du MSB passe par un exercice plein de son intérieur. Né le 23/11/1983 2,06 Poste 4-5 FRA (JFL) Saison LNB 8 Le Mans’11 11,9 pts, 7,6 rbds, 52,8% aux tirs (28 min/m) 10 TAYLOR ROCHESTIE MVP et vainqueur de l’EuroChallenge avec Göttingen dès sa première expérience professionnelle (20,5 pts et 5,0 pds au Final Four), le meneur a parfois eu du mal à confirmer, ballotté entre Galatasaray et Berlin l’an dernier. Finaliste malheureux du championnat allemand avec l’ALBA, pourrat-il être le nouveau patron recherché par le MSB ? Né le 01/07/85 1,85 Poste 1 USA (non-JFL) Saison LNB 0 Alba Berlin (Allemagne)’11 8,7 pts, 3,9 pds, 46,0% aux tirs (24 min/m) 12 MAX KOUGUERE Peu responsabilisé de son temps au BCM (2,5 pts en 2009), l’ailier avait privilégié la Suisse et des minutes garanties. Joueur majeur chez les Helvètes, il revient en Pro A avec des intentions similaires. Quart de finaliste de la CAN sous le maillot centrafricain (10 pts, 4,5 rbds), il a développé depuis deux ans un tir interessant. Né le 12/03/87 1,98 Poste 3 CEN (JFL) Saison LNB 3 Geneva (Suisse)’11 14,2 pts, 4,4 rbds, 54,0% aux tirs (29 min/m) 15 HENRI KAHUDI Le nouveau gradé du centre de formation (3 ans de contrat) est encore en gestation (5,1 pts en préparation). Avec les espoirs (12,2 pts, 5,4 rbds), le meneur a toutefois prouvé qu’il pourrait assumer des missions spécifiques si Antoine Diot peinait à retrouver imméditament son meilleur niveau. Né le 08/01/91 1,93 Poste 1 FRA (JFL) Saison LNB 2 Le Mans’11 0,8 pt, 0,5 pd, 29,5% aux tirs (5 min/m) LE COACH JOHN DAVID JACKSON Joueur ou entraîneur, J.D. n’avait jamais connu saison aussi pénible dans la Sarthe. Le club ayant conservé la majorité de ses joueurs majeurs, il sera intéressant d’observer à quel point le technicien saura remobiliser ses troupes. Le retour espéré à un système offensif plus débridé pourrait l’aider à conserver la confiance de ses leaders. Né le 27/02/69 FRA (CAN) Saison LNB 3 MAXI-BASKET 37 Photos : Hervé Bellenger/IS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 1Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 2-3Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 4-5Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 6-7Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 8-9Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 10-11Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 12-13Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 14-15Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 16-17Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 18-19Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 20-21Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 22-23Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 24-25Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 26-27Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 28-29Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 30-31Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 32-33Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 34-35Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 36-37Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 38-39Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 40-41Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 42-43Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 44-45Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 46-47Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 48-49Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 50-51Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 52-53Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 54-55Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 56-57Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 58-59Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 60-61Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 62-63Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 64-65Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 66-67Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 68-69Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 70-71Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 72-73Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 74-75Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 76-77Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 78-79Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 80-81Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 82-83Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 84-85Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 86-87Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 88-89Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 90-91Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 92-93Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 94-95Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 96-97Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 98-99Maxi Basket numéro 36H octobre 2011 Page 100