Loco-Revue n°826 mai 2016
Loco-Revue n°826 mai 2016
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°826 de mai 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : s'informer sur les 241 P Jouef.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Pratiquer » Commander ses trains 76 ▶ numérique n’est que légèrement plus simple que celui d’un tout analogique, et que le prix d’un tel équipement est nettement plus important. Les centrales de haut de gamme comprennent un écran qui offre en général une bonne ergonomie, en permettant par exemple l’affichage du plan du réseau (TCO) Après avoir dessiné le TCO du réseau sur l’écran, on paramètre les aiguilles et autres signaux que l’on associera au L’épineuse question du coût La considération du prix nous anime tous, ou presque. Ne nous voilons pas la face, l’équipement numérique est plus cher, beaucoup plus cher que la solution analogique. Cela s’explique sans doute par la volonté conjointe des fabricants, de relancer, il y a plus de vingt ans, le chiffre d’affaires du petit train, en proposant des innovations amenées à devenir incontournables, comme cela a été le cas dans bien d’autres domaines, la téléphonie ou l’automobile, par exemple. Si nous avons aujourd’hui du mal à nous passer de la climatisation ou de la fermeture centralisée de nos autos, dans le cas qui nous intéresse, bien des amateurs se questionnent légitimement sur l’intérêt d’ajouter 120 ou 150 euros au prix de leur machine pour pouvoir en commander les feux ou l’avertisseur. Même si le prix d’un décodeur de base reste abordable (20 à 30 euros tout de même), une centrale, même d’entrée de gamme, reste et restera bien plus onéreuse qu’un transfo de bonne qualité, facilement accessible d’occasion. Voilà qui explique sans doute, et on peut le déplorer, que des ferroviphiles se soient détournés du petit train devenu hors de leur portée, sans doute frustrés de ne pouvoir accéder au plaisir vanté, et tout de même réel, de l’exploitation numérique… Alors, l’avenir verra-t-il une vraie démocratisation de celle-ci ? La balle est dans le camp des fabricants et des distributeurs ! LOCO-REVUE - MAI 16 - N°826 Pour leur réseau PK 149 (voir LR 785), Éric et Antoine Limousin ont opté pour un PC connecté à l’Ecos ESU. Le plan du réseau est reproduit à l’écran. TCO. On pourra alors créer des parcours relativement simples qui permettront une bonne vision d’ensemble et assureront le couple conduite/régulation. Le système de rétro-signalisation qui est de facto rendu obligatoire permet facilement à la centrale de reconnaître les trains et d’adapter par exemple les ordres donnés (vitesse, fonctions…). La taille du réseau et la complexité des scénarios que l’on veut réaliser représenteront les limites de cette proposition. D – De nombreux trains roulent automatiquement Vous souhaitez vous asseoir au bord des voies, avoir une vue globale de votre gare d’où partent et où arrivent de nombreux trains, formant un beau ballet bien réglé. Votre rôle évolue sérieusement car, avec cette proposition, le régulateur est occupé en grande partie par le système, et il vous reste à lui donner les consignes qu’il exécute. Votre rôle de conducteur, quant à lui, est également minoré puisque le fonctionnement de l’ensemble devient automatique. Alors, certains pourront dire : « Mais ou est l’intérêt, si tout est automatisé ? » On le résumera au plaisir des yeux, à la sécurité et, enfin, et c’est loin d’être négligeable, à la possibilité de jouer au train sur les zones non contrôlées par le système (un dépôt, une ITE...), mais aussi à la possibilité d’insérer manuellement des trains dans le circuit contrôlé par le système, ou encore de faire s’arrêter un convoi de marchandises aux portes d’une ITE. Restera alors à vous, conducteur, d’en assurer la livraison dans ledit embranchement. Plusieurs solutions existent. Pour la conduite de leurs trains, les opérateurs du club marseillais RPM 13 ont fait appel au logiciel Railroad Train Controller. (Photo Philippe Cousyn, Loco-Revue 813)
1 re proposition : analogique Vous pouvez parfaitement mettre en place un système évolué garantissant un fonctionnement entièrement automatique de votre réseau. De nombreuses solutions existent depuis des décennies, et les grands réseaux allemands d’exposition ont largement prouvé la viabilité du principe recourant à des pédales, des ILS, des relais… Avantage de ce choix : l’économie. En argent, car les composantes sont abordables et souvent accessibles d’occasion, mais pas en temps, ni en câblage, car l’étude nécessite une vraie concentration. 2 e proposition : tout numérique Dans le cas de grands réseaux, au tracé complexe, il est aujourd’hui très logique de se tourner vers la commande assistée par ordinateur. Un PC, même un peu ancien et acquis d’occasion, connecté à une centrale numérique, commandera trains, signaux et aiguilles par l’intermédiaire de décodeurs d’accessoires. Le système réalisera l’ensemble des scénarios que vous lui aurez confié. Le câblage est malgré tout assez important, et ne nous voilons pas la face, le temps d’étude et de conception des scénarios peut être long, selon la complexité du réseau (simple voie, double voie, grande gare, gare moyenne…), surtout lorsqu’on se situe dans la phase de découverte du logiciel. Il est clair que la confrontation à des schémas d’algorithmes est de règle pour assurer la sécurité des roulements et des entrées en gare, notamment avec une double voie (si la voie est occupée, alors…). Cette proposition, que l’on peut qualifier de « Rolls », permet d’aller loin dans le jeu jusqu’à, par exemple, faire tomber en panne virtuelle un autorail qui a consommé tout son carburant. Des logiciels très performants existent, comme Railroad Train Controller. Le coût important du système (même si la puissance en termes de jeu est énorme) est bien sûr à prendre en compte. ▪ Pour aller plus loin « De l’analogique au numérique : franchir le pas ? », Loco-Revue 800 « Le réseau informatisé de Renaud Yver », Loco-Revue 788 Le forum Loco-Revue, rubrique « Électricité, électronique et alimentation » Les tests réguliers de système de commande, dans Loco-Revue Et, bien sûr, la rubrique mensuelle de Loco-Revue « Commander ses trains » Les grands réseaux de démonstration, ici le réseau Fleischmannen N à Nuremberg en 2013, sont exploités entièrement automatiquement par ordinateur. N°826 - MAI 16 - LOCO-REVUE 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 1Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 2-3Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 4-5Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 6-7Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 8-9Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 10-11Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 12-13Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 14-15Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 16-17Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 18-19Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 20-21Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 22-23Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 24-25Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 26-27Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 28-29Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 30-31Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 32-33Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 34-35Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 36-37Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 38-39Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 40-41Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 42-43Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 44-45Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 46-47Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 48-49Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 50-51Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 52-53Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 54-55Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 56-57Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 58-59Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 60-61Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 62-63Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 64-65Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 66-67Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 68-69Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 70-71Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 72-73Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 74-75Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 76-77Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 78-79Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 80-81Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 82-83Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 84-85Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 86-87Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 88-89Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 90-91Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 92-93Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 94-95Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 96-97Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 98-99Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 100