Loco-Revue n°826 mai 2016
Loco-Revue n°826 mai 2016
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°826 de mai 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : s'informer sur les 241 P Jouef.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Pratiquer » Commander ses trains 72 Quelle commande pour quelle exploitation ? Dans les expositions, comme au courrier reçu à la rédaction, la question revient souvent. La réponse ne s’impose pas, tant chaque modéliste et chaque réseau sont particuliers. Tentons d’y voir plus clair. Texte et illustrations : YannBaude (avec l’aide d’Éric Limousin) LOCO-REVUE - MAI 16 - N°826 La commande numérique des trains s’est largement répandue, au point que l’on estime aujourd’hui à 60 à 70% le nombre d’engins moteurs vendus déjà équipés d’un décodeur, sonore ou pas. Outre les raisons commerciales, voilà de nouveaux produits et systèmes à vendre, le numérique a vraiment apporté son lot de possibilités en termes de jeu. Le système est aussi censé faciliter le câblage du réseau… Est-ce vrai dans tous les cas ? Pas forcément si sûr… Procédons à un tour d’horizon des divers systèmes vous permettant aujourd’hui de conduire vos trains, d’exploiter votre réseau, en mettant en évidence les avantages et inconvénients de chaque système.
Roco nous montre peut être déjà comment nous jouerons à l’avenir au train miniature, en nous plaçant, grâce à des caméras embarquées, aux commandes de nos machines A – Je conduis un seul train et je choisis son itinéraire Dans ce premier cas, considérons que votre réseau est simple, son tracé est de type point à point ou bouclé : vous êtes le seul opérateur et vous ne conduisez qu’un train à la fois, sans le perdre de vue, puisqu’il n’y a pas ou très peu de sections cachées. Aucune collision n’est à prévenir et votre attention suffit à déceler tout risque de diriger un train à pleine vitesse vers une voie de garage. Votre rôle est alternativement conducteur et régulateur devant exécuter des actions simples. 1 re proposition : tout analogique Un simple transfo relié à la voie, éventuellement remplacé par une commande à main (à courant pulsé, de type Gaugmaster, par exemple), des aiguilles manœuvrées à la main (ou, par exemple, par des tirettes), voilà la solution de loin la plus économique, et vous la choisirez pour sa simplicité. La création de zones isolées (alimentées par Conducteur ou régulateur ? En s’inspirant de la réalité, on peut définir la place de l’opérateur du réseau miniature selon deux options : le conducteur et le régulateur. On le devine, le premier agit sur la vitesse de sa machine, il actionne le son, allume les feux… Le régulateur agit quant à lui sur les organes au sol : aiguilles, signaux et itinéraires (associations de plusieurs aiguilles et de plusieurs signaux). Pour organiser la commande du réseau, il est tentant et logique de dissocier clairement les deux rôles et de confier à un opérateur la conduite d’un train, à plusieurs opérateurs la conduite d’autant de trains, tandis qu’un autre opérateur a en charge une zone des interrupteurs) vous permettra de plus de garer une ou plusieurs machines sur des zones bien précises. 2 e proposition : train numérique et accessoires analogiques Vous souhaitez franchir une étape et accéder à quelques innovations proposées aujourd’hui : commander à distance les feux de vos machines, goûter au plaisir de la sonorisation, et surtout, disposer sur votre réseau plusieurs machines où bon vous semble, sans vous soucier de la création géographique précise : une gare, une coulisse, une section de ligne, et veille à mettre en œuvre les équipements de sécurité permettant à ses collègues conducteurs de jouer leur rôle en assurant la sécurité des voyageurs miniatures. Même sur un petit réseau, on peut mettre en place ce jeu de rôle. Si l’on est seul, on passe rapidement du rôle de conducteur d’un engin à celui d’un autre engin, en passant par le rôle de régulateur et celui d’aiguilleur sur le terrain. C’est pour permettre au modéliste de jouer intuitivement tous ces rôles, que les fabricants de commandes inventent des systèmes plus ou moins intuitifs. de zones d’arrêt isolées électriquement. Une commande numérique de base (dite « d’entrée de gamme ») remplace opportunément votre bon vieux transfo. Vos signaux et aiguilles restent commandés de la manière la plus simple qui soit, et il est toujours fait appel à votre vigilance pour éviter les fausses routes, en particulier lors des trajets dans la coulisse, sur laquelle vous devez conserver un contrôle visuel. Une centrale numérique d’entrée de gamme vous suffira donc, en vérifiant tout de même qu’elle vous permet d’actionner les nombreuses fonctions des décodeurs ▶ Dans les années soixante-dix, la commande analogique s’imposait : un transfo pour les trains, des interrupteurs et contacteurs pour les zones d’arrêt et d’aiguilles. Bruno Moret a logiquement adopté ce principe pour son réseau (LR 762). (Photo Bruno Moret) N°826 - MAI 16 - LOCO-REVUE 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 1Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 2-3Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 4-5Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 6-7Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 8-9Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 10-11Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 12-13Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 14-15Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 16-17Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 18-19Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 20-21Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 22-23Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 24-25Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 26-27Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 28-29Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 30-31Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 32-33Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 34-35Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 36-37Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 38-39Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 40-41Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 42-43Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 44-45Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 46-47Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 48-49Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 50-51Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 52-53Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 54-55Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 56-57Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 58-59Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 60-61Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 62-63Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 64-65Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 66-67Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 68-69Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 70-71Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 72-73Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 74-75Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 76-77Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 78-79Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 80-81Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 82-83Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 84-85Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 86-87Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 88-89Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 90-91Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 92-93Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 94-95Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 96-97Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 98-99Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 100