Loco-Revue n°826 mai 2016
Loco-Revue n°826 mai 2016
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°826 de mai 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : s'informer sur les 241 P Jouef.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
S’informer » Les tests 34 Trois essieux du tender sont moteurs : l’essieu avant et les deux essieux arrières. Le tender n’est pas monté sur des bogies, mais sur un châssis rigide, les essieux jouissant d’un débattement latéral. Le moteur dans le tender, nous, nous aimons Il existe de fervents partisans d’une motorisation dans la machine. À Loco-Revue, nous sommes pragmatiques, et préférons souvent un moteur dans le tender, plus simple à dissimuler, plus facile à entretenir, et qui laisse la place pour les hautparleurs dans la chaudière. La 231 E Roco a prouvé le bien-fondé d’un tel choix. La 241 P reprend le tender 34 P de la 141 P, étudiée il y a près de vingt ans. Aucun souci. Il était bien né, et tient encore largement la route en 2016. Particulièrement visible, le faisceau de fils entre machine et tender mérite d’être repeint en noir ! Les puristes masqueront le charbon lourdement gravé par un grain plus fin, symbolisant le charbon criblé adapté à ce type de machine. Dimensions comparées (en mm) Réalité 1/87 Modèle Jouef Longueur hors tampons (machine) 17172 197,4 198 Largeur maximale 2970 34,1 34,5 Hauteur maximale 4225 48,5 48,7 Diamètre des roues motrices 2000 23 22,7 Diamètre des roues du bogie 1000 11,5 11,1 Diamètre des roues du bissel 1330 15,3 14,1 Entraxe (entre le 3 e et 6 e essieu) 6300 72,4 74 Empattement total 13460 154,7 155,3 Longueur totale du tender 34 P 9945 114,3 112,6 Diamètre des roues du tender 34 P 1247 14,3 14,3 LOCO-REVUE - MAI 16 - N°826 Il y aurait moyen de rapprocher la machine du tender, mais l’inscription en courbe en serait pénalisée. Peinture en noir des fils obligatoire ! Essais en ligne, en analogique Premier essai d’une machine analogique : elle démarre sous 1,8 V environ, très silencieusement et sans à-coup. Hélas, les feux avant sont éclairés par des LED jaunes, bien trop jaunes. Sympathique attention : le foyer est éclairé de manière réaliste. En vitesse, la machine évolue souplement, la motorisation émet un léger bruit de vibration. La vitesse maximale est réaliste. À condition de ne pas installer les portillons du tender, la machine peut négocier des courbes de 450 mm de rayon environ. Elle passe sans souci sur les branches déviées d’appareils de voie courants du commerce (Roco, Peco, Hornby…). Sur notre « piste d’essai », cumulant diverses conditions sévères, le tender moteur poussant la machine perd facilement son adhérence : les trois essieux du tender commencent à patiner, en tête de cinq ou six voitures en rampe de 3%. J’ai questionné à ce sujet plusieurs utilisateurs de la première heure, qui confirment une faiblesse en rampe. Une vidéo sur notre forum internet montre toutefois la machine en tête d’une rame de vingt voitures, sans aucun souci, mais en palier. Une investigation plus poussée semble révéler que le tender, certainement de plus un peu trop léger, supporte mal tout défaut de planéité de la voie. J’ai, pour ma part, effectué un essai et démonté les deux essieux centraux, et ainsi pu me rendre compte que l’adhérence est nette-
La timonerie de frein est reproduite. Le bogie dispose d’un important débattement propice à une inscription en courbes serrées. ment améliorée lorsque le tender ne repose que sur les deux essieux extrêmes, un peu comme le tender de la Chapelon Roco. Un ressort plaquant moins fortement le second essieu sur la voie et un léger jeu vertical sur le troisième essieu amélioreraient sans doute le comportement de ce tender moteur. Une version sonore satisfaisante Je n’ai pas pu tester la version sonorisée. J’ai cependant pu recueillir l’avis d’amateurs connaissant bien la P 17 en fonctionnement, et ayant pu écouter le modèle Jouef. Ils se disent tous satisfaits mais La hotte est facilement désencliquetée, pour la mise en place du décodeur. Le moteur est encadré d’un morceau de métal formant lest. regrettent le manque de réverbération du sifflet, défaut fréquent. Les coups d’échappement leur ont paru très prononcés, mais il est vrai que les équipes de conduite des machines préservées ménagent la mécanique en évitant les démarrages trop brusques. En conclusion, on peut vraiment dire que la machine Jouef remplit sa mission. Le tarif relativement raisonnable invite à accepter les quelques erreurs esthétiques. Il reste à s’interroger sur la tenue dans le temps de la machine, mais les très bons états de service du tender de la 141 P ne peuvent que nous mettre en confiance. ▪ POUR ALLER PLUS LOIN Les « Mountain » françaises, Marcel CHAVY, Maurice MAILLET et André GIBERT, aux Éditions du Cabri, 1992 (épuisé) « Portrait du Rail », Ferrovissime, n°78 > Merci à Denis Gamard, Éric Goasdoué et Laurent Chelminiak pour leur aide. N°826 - MAI 16 - LOCO-REVUE 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 1Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 2-3Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 4-5Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 6-7Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 8-9Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 10-11Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 12-13Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 14-15Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 16-17Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 18-19Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 20-21Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 22-23Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 24-25Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 26-27Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 28-29Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 30-31Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 32-33Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 34-35Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 36-37Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 38-39Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 40-41Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 42-43Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 44-45Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 46-47Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 48-49Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 50-51Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 52-53Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 54-55Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 56-57Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 58-59Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 60-61Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 62-63Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 64-65Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 66-67Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 68-69Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 70-71Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 72-73Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 74-75Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 76-77Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 78-79Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 80-81Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 82-83Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 84-85Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 86-87Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 88-89Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 90-91Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 92-93Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 94-95Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 96-97Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 98-99Loco-Revue numéro 826 mai 2016 Page 100