Loco-Revue n°60H avril 2016
Loco-Revue n°60H avril 2016
  • Prix facial : 15 €

  • Parution : n°60H de avril 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : 20 étapes pour un réseau ludique et réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Les petits détails qui font vrai 76 Sans tarder, c’est-à-dire sans attendre que la colle soit sèche, déposons des mousses vertes. Attention à ne pas trop ordonner ces semis ! Après application d’un lit de colle légèrement diluée à l’eau, saupoudrons quelques fines mousses vert olive au pied des barrières. L’excédent sera aspiré après séchage. [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 48] Préférez les teintes désaturées Pour la végétation, je vous conseille d’éviter les teintes trop printanières. En réalité, même aux premiers jours de mai, les nuances de vert sont rarement aussi criardes que ce que nous proposent les fabricants. Préférez les couleurs délavées, quitte à rehausser la scène par quelques fibres ou fleurs très vives déposées avec parcimonie en dernier lieu. Dans les chapitres précédents, nous avions laissé notre réseau dans un état très minéral, sans vie… Il est temps de commencer à planter un peu de verdure, en appliquant ici et là un lit de colle blanche. C’est le moment de penser à l’intégration des bâtiments, des clôtures et des murs… À leur base, nous allons laisser se développer quelque végétation rampante qui masquera d’éventuels défauts de raccords. La colle Cléocolle (Cléopâtre), diluée à l’eau (1/3 d’eau, 2/3 de colle) convient bien pour coller la végétation. Déposez-la au pied des clôtures et des murs, avant de répandre des mousses fines.
En réalité, de nos jours, le désherbant est de moins en moins utilisé, par respect pour la nappe phréatique, mais aussi, sans doute, par manque de personnel. Les installations ferroviaires de desserte, du moins ce qu’il en reste, sont largement envahies par les herbes au sol. N’hésitez pas à planter généreusement, y compris entre les traverses. L’emploi d’un Gras-Master Noch se révèle sans équivalent pour planter rapidement des herbes folles très réalistes. Végétation  : quels produits ? Depuis près de 20 ans, j’utilise largement les produits Woodland Scenics pour la base de ma végétation. Le « turf burnt grass » (herbe brûlée) convient très bien pour étendre une sous-couche à des parcelles d’herbes (choisir plutôt les fin et médium). Les herbes en fibres sont également choisies dans la gamme de ce fabricant américain (mélange de médium green et Harvest gold). J’ai récemment adopté les fibres Noch, en particulier l’assortiment réf. 07073 et le sachet réf. 08310. Une fois la couche de base bien sèche, ré-enduisons copieusement de colle diluée les zones appelées à recevoir des herbes folles. L’entrée de la casse auto a gagné en réalisme, grâce à quelques herbes ! Avant d’exploiter, il faudra tout de même nettoyer les rails. Aménagez des circulations Au moment de planter l’herbe, je conseille d’épargner certaines zones correspondant aux déplacement des agents le long des voies, en particulier à proximité des leviers d’aiguilles. Une autre façon de suggérer l’activité humaine. [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 48] 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 1Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 2-3Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 4-5Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 6-7Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 8-9Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 10-11Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 12-13Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 14-15Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 16-17Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 18-19Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 20-21Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 22-23Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 24-25Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 26-27Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 28-29Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 30-31Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 32-33Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 34-35Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 36-37Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 38-39Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 40-41Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 42-43Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 44-45Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 46-47Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 48-49Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 50-51Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 52-53Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 54-55Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 56-57Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 58-59Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 60-61Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 62-63Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 64-65Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 66-67Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 68-69Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 70-71Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 72-73Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 74-75Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 76-77Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 78-79Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 80-81Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 82-83Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 84-85Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 86-87Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 88-89Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 90-91Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 92-93Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 94-95Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 96-97Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 98-99Loco-Revue numéro 60H avril 2016 Page 100