Loco-Revue n°28H novembre 2010
Loco-Revue n°28H novembre 2010
  • Prix facial : 15 €

  • Parution : n°28H de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 66,6 Mo

  • Dans ce numéro : la peinture en modélisme.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
97 sé par Faller (réf. 699), contenant six teintes mates glycéro d’origine Model Master, du diluant, un pinceau plat ainsi qu’une notice. Autre exemple : le set Traincolor proposé par GPP (réf. PA 09 EX), qui contient neuf flacons de teintes mates acryliques à l’eau d’origine Vallejo, deux pinceaux et une palette pour mélanges. Attention : pour patiner avec la technique du brossage à sec, n’utilisez jamais les peintures acryliques à solvant ou nitrosynthétiques ; elles ne sont pas applicables au pinceau ! Pour réussir un brossage à sec, deux conditions : ne pas diluer la peinture et, surtout, charger très peu le pinceau. Dans la pratique, on humecte juste l’extrême pointe de la touffe et on l’essuie aussitôt par quelques passes sur une feuille de papier afin qu’il ne subsiste sur les poils qu’une très faible quantité de peinture. Cela fait, en travaillant avec la partie plate du pinceau, on applique par frottis un léger voile sur la surface à patiner. Les parties lisses et planes ne retiennent presque pas la peinture, qui s’accroche au contraire sur les zones gravées en creux ou en relief, sur les bordures et autres arêtes. Les zones traitées prennent ainsi un aspect 78 [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 20] usé, comme si leur revêtement était éraillé. L’effet est extraordinaire. Le lavis Contrairement au brossage à sec, le lavis exige une forte dilution de la peinture : une part de peinture pour une ou deux parts de diluant en général. On peut utiliser soit de la peinture acrylique à l’eau, soit de la peinture glycéro. Là non plus, les peintures acryliques à solvant et nitrosynthétiques ne peuvent pas être utilisées. Le pinceau choisi doit être très souple et assez gros, de manière à couvrir le plus largement possible la surface à chaque passe. Lors de l’application, la peinture ne laissera évidemment qu’un voile très léger sur la surface travaillée, ses pigments ayant tendance à s’agglutiner dans les zones de gravure et le long des joints, ce qui est le but recherché. C’est une bonne méthode pour figurer les dépôts de crasse accumulés avec le temps et partiellement lavés par la pluie, qui laisse sur les surfaces verticales de larges coulures. Cette technique convient aussi 97 - Le brossage à sec se déroule en deux phases. D’abord, on humecte de peinture l’extrême pointe des poils d’un pinceau brosse, que l’on essuie aussitôt par quelques passes sur une feuille de papier. Ensuite, on applique ce qu’il reste de peinture sur le pinceau par frottage sur la surface. Les zones traitées prennent alors un bel aspect, évoquant, selon la teinte utilisée, des coulures, des éraflures, etc. (Photo YannBaude)
Tableau 12 - Patines AMF 87 (Railcolor), Interfer (Patin’Express) & ABE Teinte (prête à l’emploi) Type Réf. Marque Utilisation Rouille* Ni P203 Railcolor (AMF 87) Toutes zones susceptibles de rouiller. Evocation de la poussière de rouille projetée lors du freinage : dessous de châssis, bogies, roues, organes de frein… Rouille AE Interfer Patin’Express Même usage Boue* Ni P204 Railcolor (AMF 87) Teinte claire, faisant pâlir les teintes vives. S’utilise surtout sur les bas de caisses. Boue AE Interfer Patin’Express Même usage Crasse* Ni P205 Railcolor (AMF 87) Teinte plus sombre. Permet de renforcer les effets des deux teintes Crasse unifiée AE Interfer Patin’Express Même usage précédentes (P203 et P 204). Convient mieux pour cela que le noir qui, en assourdissant la teinte, donne un résultat plus terne. Blanc sale* Ni P202 Railcolor (AMF 87) S’utilise pour faire pâlir une livrée et évoquer son état défraîchi Blanc à délaver AE Interfer Patin’Express Même usage Poussière* Ni P206 Railcolor (AMF 87) Renforce les effets des deux teintes précédentes (P220 et P202) tout en donnant en plus un aspect poussiéreux. Noir sale* Ni P201 Railcolor (AMF 87) Teinte (non diluée) Type Réf. Marque Utilisation Rouge wagon 606 délavé Ni P166 Railcolor (AMF 87) Ton pâle. Idéal pour évoquer la livrée d’un wagon de service. Teinte brillante pour faciliter le marquage, mais pouvant être rendue mate par l’ajout de base matante ou l’application d’un voile de vernis mat en fin de travail. Rouille Ni P173 Railcolor (AMF 87) Teinte soutenue. Décoration des flancs de rails par exemple Teinte brillante pour faciliter le marquage, mais pouvant être rendue mate par l’ajout de base matante ou l’application d’un voile de vernis mat en fin de travail. Rouille Al P473 Railcolor (AMF 87) Teinte soutenue. Décoration des flancs de rails par exemple Rouille AS 627 ABE Même usage Brun AS 626 ABE Teinte évoquant la poussière sombre Sable AS 628 ABE Teinte évoquant la poussière plus claire Noir charbon mat Ni P106 Railcolor (AMF 87) Pour évoquer des zones recouvertes de poussière de charbon Noir chaudière mat Ni P112 Railcolor (AMF 87) Ton chaud (contient du brun rouge). Idéal pour évoquer l’aspect « chaudron » d’une chaudière en service Noir toiture mat Ni P116 Railcolor (AMF 87) Noir délavé pour toitures. S’utilise aussi sur les châssis de wagons. Noir TTX Ni P111 Railcolor (AMF 87) Noir anthracite (gris très foncé) Types : Ni : nitrosynthétique Al : alkyde AS : acrylique à solvant AE : acrylique à l’eau * Ces patines Railcolor peuvent être acquises, regroupées dans un coffret avec notice (réf. P210) [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 20] 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 1Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 2-3Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 4-5Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 6-7Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 8-9Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 10-11Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 12-13Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 14-15Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 16-17Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 18-19Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 20-21Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 22-23Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 24-25Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 26-27Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 28-29Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 30-31Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 32-33Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 34-35Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 36-37Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 38-39Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 40-41Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 42-43Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 44-45Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 46-47Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 48-49Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 50-51Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 52-53Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 54-55Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 56-57Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 58-59Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 60-61Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 62-63Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 64-65Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 66-67Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 68-69Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 70-71Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 72-73Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 74-75Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 76-77Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 78-79Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 80-81Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 82-83Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 84-85Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 86-87Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 88-89Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 90-91Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 92