Loco-Revue n°28H novembre 2010
Loco-Revue n°28H novembre 2010
  • Prix facial : 15 €

  • Parution : n°28H de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 66,6 Mo

  • Dans ce numéro : la peinture en modélisme.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
13 Résumons ! Les cinq grandes familles de peintures dont nous aurons besoin sont : • Les glycérophtaliques (ou glycéro). Elles donnent un film solide, mais parfois difficile à décaper en cas de besoin. Les peintures les plus connues de cette famille sont les classiques peintures Humbrol. Elles n’existent pas en nuances ferroviaires françaises.• Les acryliques à solvant et les nitrosynthétiques. Toutes deux fonctionnent de la même manière et existent en nuances ferroviaires françaises. Les premières : chez Interfer, ABE, Aérographes Services. Les secondes : chez AMF 87 (Railcolor). Elles sont très fines et pratiques, car réversibles après séchage, donc faciles à décaper.• Les alkydes. Proposées par AMF 87 (Railcolor) en nuances ferroviaires françaises, elles sont similaires aux glycéro quant à leurs propriétés et montrent le même principe de fonctionnement. Ces peintures sont applicables au pinceau.• Les acryliques à l’eau. Proposées en nuances ferroviaires françaises par Interfer, ces peintures très fines sont pratiques, car elles se diluent avec de l’eau déminéralisée ou distillée associée à un additif. On peut aussi les diluer à l’alcool (après essais) ou à l’aide d’un médium spécialement prévu pour cet usage. Ne confondons pas diluant, nettoyant et décapant. Ce ne sont pas nécessairement les mêmes produits.• Un diluant est un produit de qualité (donc souvent cher) qui ne doit être utilisé que pour diluer. En principe, chaque famille de peinture comporte son propre diluant.• Un nettoyant est un produit bon marché que l’on utilise pour nettoyer les traces de peinture fraîche. Il ne doit jamais être utilisé pour diluer ; il n’est pas forcément efficace pour décaper.• Un décapant s’utilise uniquement pour ôter un film sec. Attention, certains décapants détruisent les matières plastiques ainsi que les assemblages collés ! Avant de laisser tremper une pièce dans du décapant, procédez toujours à des essais ! 16 13 - Le nettoyant aérographe de Vallejo/Prince August pour peinture acrylique à l’eau élimine les résidus de peinture et lubrifie le mécanisme de l’aérographe. Pour un nettoyage en profondeur, mélangez ce nettoyant avec 50% d’alcool. Il est recommandé de laisser reposer ce mélange dans l’aérographe pendant un minimum de 12 heures. L’utilisation d’un nettoyeur à ultrasons (voir au chapitre 7) raccourcit dans ce cas sensiblement la durée du nettoyage. Votre aérographe sera ainsi en parfaite condition d’utilisation. (Photo Franck Tavernier) [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 20] de savon liquide) pour la peinture acrylique à l’eau encore fraîche. Dans les chapitres 5 et 7, vous trouverez des conseils spécifiques concernant le nettoyage de vos pinceaux et de votre aérographe. Les décapants Tableau 3 - Nettoyage du matériel d’application Type de peinture Nettoyant Glycérophtalique white spirit acétone Alkyde white spirit acétone Acrylique à solvant acétone Nitrosynthétique acétone Acrylique à l’eau Eau Alcool isoprpylique ou éthylique Alcool dénaturé ou ménager Nettoyant à base d’ammoniac pour vitres Nettoyant pour aérographe (Vallejo/Prince August) Acétone Ce n’est pas tant la crainte de rater une peinture que celle de ne pas pouvoir l’enlever lorsqu’elle sera sèche, qui empêche les modélistes de dormir… Il est donc impératif de pouvoir revenir en arrière lorsqu’on a fait du mauvais travail. Cela dit, le décapage d’une peinture n’est pas toujours consécutif à un échec : on peut très bien être amené à enlever la peinture d’un modèle du commerce en vue de sa transformation par exemple. N’importe quel solvant suffisamment agressif peut en principe convenir pour décaper une peinture, encore faut-il qu’il n’attaque pas également le support lui-même. Dans le tableau 4 sont indiqués les produits pouvant être utilisés sans problème. Dans cette optique, les plus pratiques sont le décapant Interfer et le décapant F514 AMF 87 (Railcolor), efficaces sur quasiment tous les types de peinture, même celles utilisées sur les modèles des firmes industrielles ; et cela, en principe, sans aucune agressivité vis-à-vis des supports les plus fragiles ! Toutefois, procédez toujours à des essais, des modélistes nous ayant signalé avoir rencontré des problèmes avec certaines matières plastiques venues de Chine, dont la tenue face aux décapants Interfer et Railcolor serait parfois problématique. Notez que par mesure d’économie, on peut dans certains cas remplacer les décapants Interfer et Railcolor par : • du white spirit sur tous les supports peints à la peinture glycéro, à condition que le film ne soit pas complètement sec (moins d’une heure après une application à l’aérographe),• de l’eau sur tous les supports peints à l’acrylique à l’eau, à condition que le film ne soit pas complètement sec (moins de cinq minutes après une application à l’aérographe),• de l’alcool isopropylique, éthylique, dénaturé ou ménager sur tous les supports peints à l’acrylique à l’eau, dès lors que le film est complètement sec,• de l’acétone ou un décapant pour vieilles peintures du commerce (marque V 33 par exemple) sur le métal ou la résine polyuréthane, quel que soit le type de peinture utilisé. Toutefois, si le support à décaper présente des assemblages faits à la colle époxy ou à la colle cyanoacrylate, on préférera le décapant Interfer ou le décapant Railcolor. Une précision pour terminer : • Avant de vous lancer dans une opération de décapage, il importe de toujours procéder à plusieurs essais préalables, en particulier si le support est en matière plastique ou comporte des zones de collage. ▪
Tableau 4 - Quels décapants utiliser ? Type de Diluant associé Décapant peinture (1) Sur plastiques sensibles (2) Sur autres supports (3) Gl Humbrol, Revell… White spirit avant séchage White spirit avant séchage P503 AMF 87 (Railcolor) Décapant Interfer Décapant Interfer Décapant F514 AMF 87 (Railcolor) Décapant F514 AMF 87(Railcolor) Acétone (4) Décapant du commerce (4) Al P503 AMF 87 (Railcolor) White spirit avant séchage White spirit avant séchage Humbrol, Revell… Décapant Interfer Décapant Interfer Décapant F514 AMF 87 (Railcolor) Décapant F514 AMF 87(Railcolor) Acétone (4) Décapant du commerce (4) AS Interfer Décapant Interfer Décapant Interfer ABE Décapant F514 AMF 87 (Railcolor) Décapant F514 AMF 87(Railcolor) Aérographes Services Acétone (4) P502 AMF 87 (Railcolor) Ni P502 AMF 87 (Railcolor) Décap. F514 AMF 87 (Railcolor) Décap. F514 AMF 87(Railcolor) Interfer Décapant Interfer Décapant Interfer ABE Acétone (4) Aérographes Services AE Tamiya Eau avant séchage Eau avant séchage Hobby Clor (Gunze Sangyo) Alcool isopropylique ou éthylique Alcool isopropylique ou éthylique Interfer Alcool dénaturé ou ménager Alcool dénaturé ou ménager Floquil Décapant Interfer Décapant Interfer Décap. F514 AMF 87 (Railcolor) Décap. F514 AMF 87 (Railcolor) Acétone (4) (1) Gl : glycérophtalique. Al : alkyde. AS : acrylique à solvant. Ni : nitrosynthétique. AE : acrylique à l’eau (2) Les matières plastiques sensibles sont toutes celles qui sont attaquées par les solvants tels que trichlore, acétone… Les plastiques les plus utilisés dans notre domaine sont le Polystyrène, l’ABS, l’Altuglass… Tous sont des matières sensibles. Procédez toujours à des essais avant de tremper un modèle dans du décapant ! (3) Autres supports : métaux, bois et matières plastiques insensibles comme le PVC, la résine polyuréthane, le nylon, le Rilsan… (4) Peut endommager les assemblages collés (époxy, cyanoacrylate) [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 20] 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 1Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 2-3Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 4-5Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 6-7Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 8-9Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 10-11Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 12-13Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 14-15Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 16-17Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 18-19Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 20-21Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 22-23Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 24-25Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 26-27Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 28-29Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 30-31Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 32-33Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 34-35Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 36-37Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 38-39Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 40-41Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 42-43Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 44-45Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 46-47Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 48-49Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 50-51Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 52-53Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 54-55Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 56-57Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 58-59Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 60-61Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 62-63Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 64-65Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 66-67Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 68-69Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 70-71Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 72-73Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 74-75Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 76-77Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 78-79Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 80-81Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 82-83Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 84-85Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 86-87Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 88-89Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 90-91Loco-Revue numéro 28H novembre 2010 Page 92