Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°4 de 16 avr 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... qui va décrocher le titre de champion NBA ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 THIERRY OMEYER Comment trouvez-vous l’ambiance au sein de cette équipe de France quelques mois après ce succès au Championnat d’Europe ? Elle est excellente et nous sommes, comme à chaque fois, très heureux de nous retrouver. Cette victoire a beaucoup apporté au groupe et va nous permettre de travailler encore plus sereinement pour la suite. Audelà du plaisir, elle doit forcer le groupe à davantage se dépasser pour les rendez-vous à venir. Vous abordez donc sereinement vos prochaines rencontres face à l’Islande et l’Egypte ? Oui, nous savons que ce sont des matches importants en vue de notre préparation pour le Mondial, et nous avons déjà la tête dedans. Il faut bien les préparer, se concentrer et être prêts à affronter les adversaires un par un. En quelque sorte, notre principal objectif sera d’aborder ces matches dans la continuité de l’Euro. Garder en tête les valeurs qui nous ont jusqu’ici permis de faire de belles choses. N’y a-t-il pas un peu de lassitude après ce triplé historique que vous venez de réaliser ? Nous n’avons pas le droit de nous sentir lassés par tout ce qui nous arrive ! Ce sont des moments fabuleux à vivre pour un sportif de haut niveau, mais ce n’est pas venu tout seul et nous a- vons énormément travaillé pour ça. C’est ce qui fait notre force, c’est que nous nous remettons en question LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010 à chaque rendez-vous… Sans cette mentalité, nous n’aurions rien remporté. Vos consœurs de l’équipe de France féminine viennent de se qualifier pour le Championnat d’Europe 2010. Etes-vous en con - tact avec elles ? Nous n’avons malheureusement pas souvent l’occasion de voir les filles, ce qui est dommage. Les calendriers masculin et féminin sont assez décalés, donc il est compliqué de vraiment parvenir à garder c on t a c t … Néanmoins, je suis leurs résultats avec grand intérêt et je les supporte. Nous nous sommes d’ailleurs croisés en juin dernier à Lyon, elles disputaient un match qualificatif pour le Mondial, et nous affrontions la République tchèque en vue de l’Euro. C’est une équipe qui fait preuve de qualités et qui possède les moyens d’aller loin dans cet Euro. HANDBALL « Notre force, c’est de nous remettre en question à chaque compétition » Auteur d’un fabuleux triplé avec l’équipe de France de hand, le meilleur gardien du monde nous parle de cette équipe des « experts » qui a encore faim de titres. Propos recueillis par Guillaume de Saint Sauveur « Il faut supporter de tout cœur l’équipe de France de football pour le Mondial » La capitaine de cette é- quipe, Raphaëlle Tervel, nous a récemment confié qu’elle déplorait le manque de présence du handball féminin dans les médias. Etes-vous de son avis ? C’est un sujet compliqué… Dans les sports collectifs en général, les hommes occupent une place plus importante sur la scène mé dia tique, c’est d’ailleurs assez regrettable. C’est comme ça, aujourd’hui les filles ont les qualités nécessaires pour avancer et pour prouver qu’elles méritent la même reconnaissance que nous aux yeux des médias. A elles de travailler et de préparer au mieux la grande compétition qui les attend. Etes-vous passionné par d’autres sports ? Oui, je suis régulièrement l’actualité sportive. J’aime notamment le basket, le football, le rugby… Un peu tous les sports collectifs en fait. On ne peut pas non plus dire que je consulte chaque soir les résultats sur Internet, mais j’essaye de suivre les grandes c o m p é t i t i on s durant mon temps libre. C’est important de sortir un peu de sa propre discipline. Vous avez donc suivi le Grand Chelem du XV de France… Tout à fait, et je trouve magnifique ce qui leur arrive. Je n’ai pas la chance de connaître ces joueurs personnellement, mais j’imagine ce qu’ils ont pu ressentir en réalisant cet exploit surtout après la déception de la Coupe du Monde 2007. C’est une équipe solide, avec un grand mental et il en faut pour ce type de performance. C’est une bonne chose pour le sport français et il faut qu’ils gardent cette dynamique. La Coupe du monde de footballapproche également à grands pas. Allezvous supporter l’équipe de France ? Bien sûr, je serai à fond derrière eux. Il y a beaucoup de pression autour de cette équipe, mais je pense qu’il faut prendre du recul, se concentrer et oublier tout le reste. J’entends beaucoup parler autour de ça : la qualification a été pénible, les derniers matches ne sont pas rassurants… Peu importe ! Maintenant, chaque équipe commence ce Mondial avec 0 point et tout à prouver. Il ne faut pas faire de fixation sur Raymond Domenech ou bien sur Thierry Henry, mais supporter l’équipe de France dès aujourd’hui. Après, il sera trop tard. En tant que gardien, trouvez-vous des similitudes à ce poste entre le handball et le football ? Il y en a, c’est certain. C’est un poste où le joueur se trouve souvent isolé de son côté du terrain, où il doit prendre ses responsabilités et garder la tête froide. Après, les gardiens de football doivent aborder certains points de manière différente… Par exemple, ils sont moins sollicités que nous sur un match, donc ils ont moins le droit à l’erreur. Nous au hand, nous vivons les choses beaucoup plus vite : en 3 secondes, le ballon peut passer de la cage adverse à la nôtre et il faut sans cesse être en mouvement. Je pense que les deux postes sont aussi difficiles à gérer, mais au fond ce qui compte, c’est le plaisir que l’on prend à exercer sa discipline. n DANS LES VESTIAIRES L’entraîneur de Metz agressé Alors que ses joueuses affrontaient l’équipe monténégrine du Podgorica, Bertrand François a été victime d’une agression à quelques secondes du coup de sifflet final. L’entraîneur de Metz a été frappé à la tête par un supporteur local, mais heureusement plus de peur que de mal pour l’homme qui dénonce aujourd’hui le comportement nazi de certains supporteurs présents ce jour-là. Un comportement « similaire aux mauvais supporteurs du football », selon lui. Il semblerait qu’une organisation de « supporteurs », située dans un virage de la salle, ait proféré des insultes durant toute la rencontre. Selon l’entraîneur lorrain, l’ambiance se serait considérablement dégradée au fil de la rencontre, jusqu’à ce débordement qui aurait pu lui être fatal. D’ailleurs, ses joueuses ont été particulièrement choquées et ont eu beaucoup de mal à se remettre de leurs émotions. Interrogé à ce sujet, Joël Delplanque a qualifié cet incident « d’inacceptable ». Le président de la Fédération Française de Handballa d’ailleurs rajouté qu’il engageait la Fédération Européenne à se montrer « intransigeante » quant aux sanctions qui seront prises contre le club monténégrin. Ce dernier pourrait avoir match perdu et risque une suspension.
« En foot, les gardiens ont moins le droit à l’erreur » LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :