Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°4 de 16 avr 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... qui va décrocher le titre de champion NBA ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Vous venez de terminer deuxième des Internationaux de France à la barre fixe. Un résultat qui semble vous avoir satisfait. Les résultats me réjouissent d’un point de vue collectif, pour l’équipe de France. Il n’y a jamais eu autant de médailles dans une étape de Coupe du monde, avec un niveau très élevé. Les gars et les filles se sont très bien comportés, et il faut s’en féliciter. Après, personnellement, je ne suis pas complètement satisfait de ma performance. Votre performance est-elle due à vos pépins physiques ? Oui, j’évoluais dans un contexte un peu particulier avec ma blessure au doigt survenue aux derniers championnats du monde. Ça m’a pénalisé pendant deux mois et là j’ai un problème d’épaule qui va nécessiter une petite intervention chirurgicale au lendemain des Cham pionnats d’Europe. Donc j’essaye de composer avec. L’objectif est d’être performant aux Jeux Olympiques. Vous participerez aux Championnats d’Europe à Birmingham, du 21 au 25 avril. Avec l’objectif de conserver votre titre ? Ça va être dur, parce que mes concurrents ont beaucoup progressé, ma marge de manœuvre est moindre à cause de ce contexte particulier avec lequel je suis obligé de composer, mais si je me suis engagé dans ce challenge-là, c’est parce qu’il y a quand même la possibilité d’aller accrocher une finale, et peutêtre même un podium. Et en gymnastique, des podiums européens ou mondiaux, il n’y en a pas tant que ça. Donc je crache sur aucune couleur de médaille, et je vais essayer d’être performant. Vous êtes champion d’Europe en titre aux barres parallèles, GYMNASTIQUE YANN CUCHERAT « Deux ans pour décrocher une médaille olympique ! » Champion d’Europe aux barres parallèles et vice-champion à la barre fixe, le gymnaste français défendra son titre à Birmingham du 21 au 25 avril. Propos recueillis par Vincent Géhin « Mes concurrents ont beaucoup progressé » DANS LES VESTIAIRES Reçus huit sur dix ! « Le collectif France peut être fier, 8 médailles ont été récoltées. Ce bilan très positif doit nous servir de tremplin pour l’échéance majeure de ce début de saison, ‘les Europes’. J’espère que le capital-confiance engrangé sera bénéfique pour le collectif France. Je tenais à féliciter les copines et copains pour ces brillants résultats ». Sur son site, YannCucherat joue à plein son rôle de « grand frère ». Les gymnastes tricolores ont, il est vrai, particulièrement brillé, avec huit médailles sur dix compétitions (une par agrès) : quatre en or, pour Youna Dufournet au saut, Cyril Tommasone (en photo) au cheval-d’arçon, Samir Ait Said aux anneaux et Hamilton Sabot, ex aequo avec le Biélorusse Aliaksandr Tsarevich aux barres parallèles, une d’argent pour Cucherat à la barre fixe, et trois en bronze, pour Dufournet aux barres asymétriques, Marine Brevet au sol, et Gaël Da Silva au sol. De quoi être effectivement optimiste pour Birmingham. 24 LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010 après avoir été troisième en 2004, deuxième en 2005, 2006, 2008. Un aboutissement ? C’était une médaille européenne et il n’y en a qu’une en or. Mais si je regarde, ma première médaille était en 2004 et ça faisait déjà dix ans que je participais à des finales. Donc quand on atteint une finale, on est content, quand on gagne une médaille, on est content et quand on remporte un titre, on en veut toujours plus. Je veux regoûter à ces sensations, à ces émotionslà. J’essaye de mettre toutes les chances de mon côté pour ne pas avoir de regrets, et on fera un bilan après les Championnats d’Europe. Vous avez également terminé deuxième à la barre fixe, quatre ans après l’avoir fait aux championnats du monde. Le doublé était-il possible, et l’est-il cette année à Birmingham ? L’année dernière déjà, repartir avec une médaille d’or et une d’argent, c’était déjà exceptionnel. Cette année, faire mieux, ce sera compliqué, car à la barre fixe, le niveau européen est tout de même très relevé. Les meilleurs au monde sont européens. Ça va être difficile, il y a une place à prendre, on l’a vu aux Internationaux de France, ce n’est pas là que j’étais vraiment attendu, et j’en repars avec une belle médaille d’argent, juste devant le vice-champion olympique et derrière le champion du monde en titre. C’était une belle perf’, même s’il y a une prise de risque supérieure à la barre fixe, et que mon mouvement est moins stabilisé qu’aux barres parallèles. Votre opération à l’épaule va ensuite vous priver des championnats du monde. Avec regrets ? Bien sûr. Maintenant, j’ai des problèmes physiques qu’il faut que je solutionne si je veux être performant aux Jeux Olympiques. Il faut
être présent dès 2011 car il y a les qualifications olympiques, et si j’attends trop avant de régler le problème, je ne serai pas compétitif l’année prochaine. On a pesé le pour et le contre, et on a fait cette stratégie-là pour être performant en 2011 et 2012. Vos problèmes physiques, ils sont dus au surentraînement, à votre physiologie ? A deux choses. La première, c’est qu’effectivement il faut effectuer beaucoup de répétitions pour automatiser nos exercices, donc à force mon épaule me fait souffrir. Ce n’est pas la seule articulation d’ailleurs, mais c’est celle qui me fait le plus mal. Et la deuxième, c’est que je commence quand même à être âgé, j’ai 30 ans passés, je fais partie des plus vieux. Avec l’âge, il faut gérer son physique un peu autrement, essayer de moins répéter, être plus précis dans son travail et c’est ce que j’essaye de faire. Mais toutes ces années ont forcément un peu usé mon outil de travail, mon corps. Votre prochain objectif, ce sont les Jeux Olympiques de Londres ? Oui, parce que des disciplines amateurs comme la gymnastique n’existent qu’à travers les é- chéances olympiques et c’est un rêve de gamin d’avoir une médaille olympique. J’ai fait de belles finales, vécu de bons moments, mais n’ai jamais eu de médailles autour du cou, donc il me reste une dernière chance, deux ans pour aller accrocher ce rêve et je vais mettre toutes mes chances de mon côté. Ce seront vos quatrièmes Jeux après ceux de Sydney, Athènes et Pékin. Quel bilan feriez-vous des trois premiers ? Les premiers à Sydney, en 2000, c’était les premiers Jeux, un rêve de gamin, une réelle fête du sport. Un moment magique pour moi, en plus je décroche une première finale, où je termine sixième, c’était exceptionnel. En 2004, à Athènes, j’y vais pour décrocher une médaille, je me qualifie pour la finale, où je fais un très beau mouvement qui aurait mérité la médaille d’argent. Mais pour un règlement de comptes entre juges, un peu comme au patinage parfois, je me fais voler cette médaille d’argent et je finis sixième. Et puis à Pékin, je me qualifie sur la barre fixe, l’agrès où je suis un petit peu moins confiant, je suis obligé de prendre des risques pour aller décrocher des podiums. Ça passe le jour des qualifications, et malheureusement le jour des finales, je tombe. Donc j’avais une petite frustration après les Jeux de Pékin. Vous aurez 32 ans à Londres. Ce sera le dernier challenge de votre carrière ? Pour l’instant, c’est le dernier que j’ai en tête. Parce que je ne peux pas me permettre de brûler les étapes, on va se concentrer sur ce dernier objectif. Mais c’est sûr que je n’arrêterai pas ma carrière juste après les Jeux, j’irai au moins jusqu’aux Championnats d’Europe de la saison d’après. Et puis en fonction du contexte, de ma motivation, de l’état de ma santé, on prendra peut-être la décision de poursuivre deux années. Mais là, c’est trop loin pour me projeter et je reste concentré sur l’objectif olympique d’abord. n "En 2004, je me suis fait voler la médaille d'argent" LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :