Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
Le Sport Hebdo n°4 16 avr 2010
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°4 de 16 avr 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... qui va décrocher le titre de champion NBA ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 LUIS LÉON SANCHEZ Que pensez-vous de votre début de saison jusqu’à présent ? Je crois que pour le moment tout se passe bien. La possibilité de m’entraîner en Australie durant plusieurs semaines en début d’année m’a permis d’atteindre un bon de niveau de forme. Le travail orchestré de main de maître par notre directeur sportif, Neil Stephen, qui connaît très bien ce genre de préparation hivernale, a déjà démontré son efficacité avec l’état de forme actuel de ceux qui y étaient. Les résultats sont arrivés rapidement (victoire d’étape et deuxième place au classement général du Tour Down Under, une victoire dans le contre-la-montre et une deuxième place au général au Tour de l’Algarve derrière Contador puis une troisième place au Paris-Nice, Ndlr). CYCLISME « J’espère devenir l’un des meilleurs coureurs du peloton » Leader actuel de l’UCI Pro Tour, l’homme fort de la Caisse d’Epargne s’affirme de plus en plus comme l’un des leaders de son équipe aux côtés d’AlejandroValverde. Sa victoire au Circuit de la Sarthe confirme qu’il faudra encore compter avec lui dans les prochaines courses. Propos recueillis par Eric Mendes DANS LES VESTIAIRES Fort comme Cancellara ! Cette année est la confirmation de votre place dans l’élite du peloton international. Comment le vivez-vous avec notamment votre première place au classement mondial de l’UCI Pro Tour ? J’espère recueillir enfin en 2010 le travail des années passées. J’espère qu’il me permettra de m’affirmer comme l’un des meilleurs coureurs du peloton à condition que je continue d’avoir la santé et que je puisse éviter les chutes. L’année dernière, j’avais déjà eu de très bons résultats (victoire au classement général du Paris- Nice et du Tour de la Méditerranée et une victoire d’étape Il a surpris tout son monde. En partant seul en costaud, à 50 km de la ligne d’arrivée, Fabian Cancellara s’est offert une superbe victoire lors de la dernière édition du Paris-Roubaix. Alors que tout le monde attendait le Belge Tom Boonen, c’est le Suisse qui s’est offert, pour la deuxième fois de sa carrière, l’Enfer du Nord. Une véritable performance surtout qu’une semaine auparavant, Fabian « Spartacus » Cancellara s’était déjà imposé sur le Tour des Flandres. Un exploit que seul dix coureurs ont réalisé avant lui. D’ailleurs, à l’issue de sa victoire de dimanche dernier, le Suisse ne masquait pas sa satisfaction de marquer un peu plus l’histoire de son sport. « J’aime avoir la possibilité de faire des choses qui vont rester dans le sport. J’avais déjà atteint mon but de l’année avec le Tour des Flandres. » Mais en soulevant de nouveau le Pavé de Roubaix, le coureur du Team Saxo Bank est devenu l’un des plus grands spécialistes des classiques du Printemps. Il suffit de voir son palmarès pour s’en convaincre. En 2008, il avait remporté brillamment le Milan-San Remo et le Tirreno-Adriatico. Cette année, il récidive dans le Parix-Roubaix, quatre ans après, sans oublier le GP E3 Harelbeke et le Tour des Flandres. Dans les prochaines semaines, ce sont les courses historiques de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège qui seront au programme avant d’attaquer les grands tours nationaux. Dès ce week-end, Fabian Cancellara se rendra sur l’Amstel Gold Race avec l’étiquette de favori. Une première pour lui cette saison. « A l’Amstel Gold Race, je serai sur la liste des engagés, mais je n’y pense pas pour l’instant, expliquait-il sur le Vélodrome de Roubaix. Ce serait fou. Cela fait déjà trois semaines que je suis en forme. On me pose déjà des questions sur Liège- Bastogne-Liège, mais après une victoire comme celle de Paris-Roubaix, c’est difficile de penser à autre chose. » Surtout que Tom Boonen voudra prendre sa revanche sur le Suisse. Et il ne sera pas le seul. Thor Hushovd (Team Cervélo), Juan-Antonio Flecha (Team Sky), Sylvain Chavanel (Quick Step) ou encore Pippo Pozzato (Katusha) voudront également briller sur les routes néerlandaises. Cette saison 2010, le cyclisme s’offre de belles courses haletantes et indécises. Et avec des coureurs comme Fabian Cancellara, on sait très bien que les classiques du Printemps peuvent rapidement se transformer en une course inédite et passionnante. Alors vivement dimanche prochain ! LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010
sur le Tour de France, Ndlr) mais je ne m’en contentais pas. Il faut toujours en vouloir plus. Et cette année, j’ai attaqué cette saison avec l’envie qu’arrivent des victoires encore plus importantes. Comme sur le Circuit de la Sarthe cette saison… Je dois d’abord remercier toute l’équipe. Ils ont montré la confiance qu’ils ont en moi et ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour me permettre de remporter ce nouveau trophée qui est très important autant pour moi que pour notre sponsor, la Caisse d’Epargne. C’est une course difficile à contrôler. Surtout que l’on a connu un abandon dès le premier jour alors que l’on était six coureurs au départ. Initialement, j’étais venu ici pour me remettre de la fatigue de Paris- Nice et du Tour de Catalogne et pour ne pas perdre le rythme de la compétition. J’ai bien commencé avec la victoire de la première étape et je suis très heureux de remporter le classement général au final. La dernière étape a une nouvelle fois été très nerveuse et dans le final, vu que les attaques fusaient de toutes parts, il était pratiquement impossible de gérer. Heureusement, d’autres é- qui pes avaient les mêmes intérêts que nous de favoriser une arrivée au sprint. Cela n’a pas été chose facile que de sauver ce maillot, mais la victoire est d’autant plus belle et je suis vraiment ravi d’y être parvenu. L’une de vos plus belles victoires de ce début de saison a été votre victoire sur le contre-la-montre du dernier Tour de l’Algarve devant Alberto Contador. Comment l’avez-vous vécue ? Je dirais que cela fait partie des points que je voulais améliorer comme dans la haute montagne. C’est l’un des aspects importants qu’il me faut acquérir pour pouvoir viser plus haut dans ma carrière. C’est pour cela que j’ai également perdu du poids. C’est en cela que cette victoire dans le contre-lamontre du Tour de l’Algarve m’a conforté dans la bonne préparation de pré-saison. La Caisse d’Epargne possède une équipe très forte et l’a notamment démontré lors de Paris-Nice en occupant très souvent les premières places. Etesvous content du rendement de votre équipe ? Jusqu’à présent, mes coéquipiers ont toujours tout donné à chaque course et je suis très satisfait de leur rendement. J’espère que la chance continuera à nous accompagner et je suis sûr que l’on remportera encore de nombreuses victoires cette saison. Quels sont vos prochains grands rendez-vous de la saison ? Maintenant, il me faut récupérer de mes efforts de ces semaines dernières. Il faudra voir comment se dérouleront les prochains jours mais j’espère être en forme pour Liège-Bastogne-Liège (le 25 avril, Ndlr). Après, j’aurai une période de repos avant de commencer ma préparation pour le Tour de France. n « Je veux viser encore plus haut » LE SPORT HEBDO N°4 - DU 16 AU 22 AVRIL 2010 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :