Le Sport Formule 1 n°3 jui/aoû/sep 2015
Le Sport Formule 1 n°3 jui/aoû/sep 2015
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°3 de jui/aoû/sep 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 65,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hamilton au défi, le pilote Mercedes joue gros au Grand Prix Automobile d'Espagne 2015.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Le Grand Prix Automobile du Canada 2015 (Formula 1 Grand Prix du Canada 2015), disputé le 7 juin 2015 sur le circuit Gilles-Villeneuve, est la 923e épreuve du Championnat du Monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la quarante-cinquième édition du Grand Prix du Canada comptant pour le Championnat du Monde de Formule 1, la trente-sixième disputée sur le circuit temporaire de l'Île Notre-Dame de Montréal, et de la septième manche du Championnat 2015. CIRCUIT de Gilles Villeneuve/7 juin 2015 68 Lewis Hamilton réalise la quarante-quatrième pole position de sa carrière, sa sixième en sept courses cette saison, en repoussant son coéquipier Nico Rosberg à trois dixièmes de seconde. Kimi Räikkönen, troisième, se montre le meilleur derrière les Flèches d'Argent ; il est accompagné en deuxième ligne par Valtteri Bottas tandis que les Lotus obtiennent leur meilleur résultat en qualifications cette année en occupant la troisième ligne (Romain Grosjean cinquième et Pastor Maldonado sixième). Sebastian Vettel, victime de problèmes électroniques sur sa Ferrari SF15-T, éliminé dès la première phase des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille pour avoir dépassé une monoplace sous régime de drapeau rouge lors de la dernière séance d'essais libres. Lewis Hamilton contrôle Nico Rosberg du
premier virage au soixante-dixième passage dans la dernière chicane du circuit Gilles-Villeneuve pour remporter sa quatrième victoire au Canada, la trente-septième de sa carrière et la quatrième, en sept Grands Prix, cette saison. Sebastian Vettel remonte de la dix-huitième place sur la grille à la cinquième et finit quatre secondes derrière son coéquipier ; Felipe Massa réalise une performance similaire en partant quinzième pour terminer sixième. Pastor Maldonado, septième, est le dernier pilote arrivé dans le même tour que les Mercedes. Nico Hülkenberg se classe huitième, Daniil Kvyat neuvième et Romain Grosjean prend le point restant en raison d'un accrochage avec Will Stevens qui lui a fait perdre sa cinquième place et lui a coûté cinq secondes de pénalité. ENCORE UN DOUBLÉ DES FLÈCHES D’ARGENT Les Flèches d'Argent réalisent leur vingtième doublé avec quarante secondes d'avance sur la Williams FW36 de Valtteri Bottas, qui profite du tête à queue de Kimi Räikkönen à la sortie de l'épingle au vingt-huitième tour pour monter sur le podium. La course vu par Pirelli L’usure et la dégradation des pneumatiques sont très faibles sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal. Ces paramètres ont ainsi permis aux concurrents d’envisager boucler le Grand Prix en ne respectant qu’un seul et unique arrêt aux stands, tout en effectuant de longs runs avec les deux gommes, tendres et extra tendres. L’écart de performance entre les deux mélanges étant inférieur à la seconde, diverses stratégies demeurent malgré tout possibles. C’est néanmoins avec la première option que Lewis Hamilton s’est imposé, depuis la pole position, devant son équipier Nico Rosberg. Le Britannique enregistre à cette occasion le 37e succès de sa carrière en Formule 1 et accentue son avance à 17 points en tête du championnat. Les trois pilotes présents sur le podium canadien – Hamilton, Rosberg et Bottas – ont tous débuté avec les pneumatiques extra tendres, s’arrêtant avec trois tours d’écart lorsqu’ils basculent sur les tendres. Au volant de sa Ferrari, Kimi Räikkönen, en terminant 4e, figure comme le mieux classé des concurrents ayant opté pour une stratégie à deux arrêts. Il fut par ailleurs le seul à chausser les « soft » dans son deuxième relais. En démarrant et en finissant avec les « supersoft », il signa ainsi d’impressionnants chronos. Parmi ses rivaux, plusieurs s’élancèrent à des positions inhabituellement éloignées sur la grille, à l’image de son équipier Sebastian Vettel ou du pilote Williams Felipe Massa. Tous deux ont donc tenté d’appliquer une stratégie inhabituelle pour optimiser leur position et rallier l’arrivée dans les points. Vettel fut ainsi le plus prompt à s’arrêter, disputant la majeure partie du Grand Prix avec les enveloppes tendres. Massa fut pour sa part l’un des cinq pilotes à s’élancer avec cette gomme, qui lui offrit la possibilité d’étendre son premier run et, de ce fait, de rester en piste quand ses adversaires regagnèrent la voie des stands. Cela lui permit alors de conclure avec les « supersoft », plus performants. Quant à son équipier Valtteri Bottas, il réalise la performance d’être le premier pilote non Mercedes et non Ferrari à accéder au podium cette saison. Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « comme nous pouvions nous y attendre à la vue des caractéristiques du circuit, l’usure et la dégradation des deux mélanges de gomme ont été extrêmement faibles et leurs performances constantes. L’objectif étant de permettre plus d’un arrêt aux stands, cela peut inciter à la critique, mais avec seulement quatre types de pneumatiques autorisés, il est parfois difficile d’adopter le choix optimal dans toutes les situations. Nous avons néanmoins observé différentes manières d’aborder les stratégies au sein des teams. En particulier pour les pilotes qui s’élançaient en retrait sur la grille et qui ont pu varier leurs options pour prendre le meilleur sur leurs rivaux ». Le Baromètre vérité Pirelli Nous avions estimé plusieurs choix tactiques envisageables, mais une option à un seul arrêt semblait à nos yeux la plus optimale. Ce fut bien le cas, mais les concurrents ont bouclé un relais en « supersoft » plus long qu’attendu en raison des températures plus fraîches rencontrées aujourd’hui. Hamilton s’élança ainsi avec cette gomme extra tendre et chaussa les tendres au 32e tour. 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 1Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 2-3Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 4-5Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 6-7Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 8-9Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 10-11Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 12-13Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 14-15Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 16-17Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 18-19Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 20-21Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 22-23Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 24-25Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 26-27Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 28-29Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 30-31Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 32-33Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 34-35Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 36-37Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 38-39Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 40-41Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 42-43Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 44-45Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 46-47Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 48-49Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 50-51Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 52-53Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 54-55Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 56-57Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 58-59Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 60-61Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 62-63Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 64-65Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 66-67Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 68-69Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 70-71Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 72-73Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 74-75Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 76-77Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 78-79Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 80-81Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 82-83Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 84-85Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 86-87Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 88-89Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 90-91Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 92-93Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 94-95Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 96-97Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 98-99Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 100