Le Sport Formule 1 n°3 jui/aoû/sep 2015
Le Sport Formule 1 n°3 jui/aoû/sep 2015
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°3 de jui/aoû/sep 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 65,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hamilton au défi, le pilote Mercedes joue gros au Grand Prix Automobile d'Espagne 2015.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Déroulement de la course Il fait un peu plus chaud que durant le reste du week-end sur la grille de départ avec 19°C dans l'air et 37°C degrés sur la piste sous un temps ensoleillé. Dix-neuf pilotes s'alignent sur la grille car Carlos Sainz Jr., exclu des qualifications pour ne pas s'être présenté au pesage, doit partir après le peloton, depuis la voie des stands. Lewis Hamilton s'élance depuis la pole position pour la première fois en 60 Principauté, accompagné en première ligne par Nico Rosberg et devant Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo. Les dix pilotes de tête ont chaussé les pneus les plus tendres alors que Fernando Alonso et Valtteri Bottas, qui avaient le choix de leurs pneumatiques, ont opté pour les gommes plus dures. À l'extinction des feux, Hamilton prend le meilleur envol tandis que Rosberg conserve in extremis l'avantage sur Vettel, directement menacé par Ricciardo et Daniil Kvyat. Plus loin, Felipe Massa, victime d'un problème mécanique de sa Williams FW36 doit couper son effort et repasser par les stands. Au virage de Mirabeau, Fernando Alonso percute Nico Hulkenberg ; l'Allemand doit rentrer faire changer son aileron avant tandis que l'Espagnol poursuit sa route en attendant de purger une pénalité de 5 secondes d'arrêt supplémentaire lors de son prochain passage au stand. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Hamilton devance Rosberg, Vettel, Kvyat, Ricciardo, Kimi Räikkönen, Sergio Pérez, Maldonado, Verstappen, Jenson Button, Alonso, Nasr et Grosjean. Après cinq tours, Hamilton a creusé un écart supérieur à deux secondes sur Rosberg qui précède d'autant Vettel. Pastor Maldonado, victime de problèmes de freins, est dépassé par Max Verstappen, puis abandonne dès le
sixième tour. Sainz, qui évolue en fond de classement, rentre pour chausser de nouveaux pneus dès le treizième tour. Bottas et Marcus Ericsson, eux aussi distancés, rentrent au quinzième tour : ils adoptent une stratégie décalée dans l'espoir de remonter au classement. Romain Grosjean, dans la même situation, s'arrête au dix-huitième tour, imité par Felipe Nasr au suivant. Après vingt boucles, Hamilton précède toujours Rosberg, Vettel, Kvyat et Ricciardo. Avant même le cap des trente premiers tours, les pilotes de tête sont gênés par le peloton des retardataires et Rosberg perd encore plus de temps sur son coéquipier. Derrière, alors que Kvyat s'arrête au vingt-neuvième tour, la lutte TOURS EN TÊTE Lewis Hamilton : 64 tours (1-64). Nico Rosberg : 14 tours (65-78). s'intensifie entre Ricciardo et Räikkönen pour le gain de la quatrième place. Verstappen s'arrête très longtemps au tour suivant, imité par Hülkenberg, Alonso qui purge sa pénalité, Button, Vettel (qui ressort en pneus durs), Ricciardo, Pérez, Rosberg, Räikkönen et Hamilton entre les trente-deuxième et trente-neuvième tour. Les mécaniciens Ferrari, plus rapides que leurs homologues de Red Bull Racing permettent à Räikkönen de ressortir devant Ricciardo. Au quarantième tour, après cette vague d'arrêts, Hamilton possède 8 secondes d'avance sur Rosberg, 10 s sur Vettel et 21 s sur Kvyat ; suivent Räikkönen, Ricciardo, Pérez, Button, Alonso et Nasr. Fernando Alonso abandonne dans le quarante-troisième tour à cause d'un problème de boîte de vitesses. Max Verstappen s'arrête pour la seconde fois au quarante-septième tour tandis qu'Hamilton porte son avance à plus de dix secondes ; elle atteint même les vingt secondes peu après le soixantième tour. Au soixante-quatrième tour, grâce à ses pneus plus frais, Verstappen talonne Romain Grosjean mais freine trop tard au bout de la ligne droite des stands et casse sa suspension avant gauche sur la Lotus E23 Hybrid du Français avant de taper violemment le mur de pneus à Sainte Dévote (il sera pénalisé d'un recul sur la grille de départ du prochain Grand Prix pour conduite dangereuse). La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour la première fois en Formule 1, le temps que la vraie prenne la piste. Alors qu'il ne reste plus que douze tours à couvrir, Hamilton se met d'accord par radio avec son stand pour rentrer chausser un nouveau train de pneus. Pendant que le leader de la course s'exécute, le duo Rosberg-Vettel en profite pour passer en tête de la course (Vettel devance Hamilton de moins d'une longueur lorsqu'il rejoint la piste à la sortie de la voie des stands). Ainsi, derrière la voiture de sécurité, Rosberg devance Vettel, Hamilton, Kvyat, Räikkönen, Ricciardo, Pérez, Button, Nasr et Sainz. L'épreuve est relancée à l'entame du soixante-et-onzième tour. Lewis Hamilton, qui comprend que la course est quasiment jouée, se montre très agressif avec ses pneus super tendres ; alors qu'il fait tout son possible pour essayer de dépasser Vettel, Rosberg, en tête de la course, file vers une victoire inespérée (il était en effet à 25 secondes de son coéquipier avant l'intervention de la voiture de sécurité). Daniil Kvyat laisse passer son coéquipier Ricciardo, plus rapide avec ses pneus neufs, afin qu'il tente d'atteindre le La course vu par Pirelli Nico Rosberg s’impose dans ce grand prix de Monaco grâce à une stratégie à un arrêt et un meilleur tour réalisé avec des pneumatiques tendres ayant déjà couvert 39 tours. Une très faible dégradation de la gomme durant la course Différentes stratégies observées, entre un et deux pit-stops Monaco, le 24 mai 2015 - Chaussé des pneumatiques P Zero Rouge extra tendres au départ, qu’il échangea pour des P Zero Jaune tendres dans le cadre d’une stratégie à un seul arrêt, Nico Rosberg remporte le Grand Prix de Monaco. L’Allemand devient ainsi le quatrième pilote de l’Histoire à être invaincu dans l’épreuve la plus cotée du calendrier pour la troisième année consécutive. Grâce à ce deuxième succès en 2015, il se rapproche également de la tête du championnat. Le tournant de la course survient lorsqu’apparaît la voiture de sécurité à quelques encablures de l’arrivée. Durant cette neutralisation, Lewis Hamilton cède les commandes – qu’il occupait depuis la pole position – après avoir respecté un arrêt supplémentaire pour chausser un dernier train de gommes extra tendres. Les températures avaient été plutôt fraîches depuis les essais jusqu’aux qualifications, mais le thermomètre a augmenté en course, avec des valeurs atteignant jusqu’à 42°C sur la piste. Un paramètre qui offrait une meilleure motricité aux deux mélanges proposés ce week-end. Comme toujours sur cette piste parmi les plus lentes et les moins abrasives de la saison, l’usure de la gomme est par ailleurs minime. Cela facilite ainsi la vie des pilotes lorsqu’il leur faut maintenir leurs gommes en température durant les cinq tours passés derrière le Safety Car. Le fait marquant du jour est néanmoins la remontée de la Toro Rosso de Carlos Sainz, qui s’était élancée depuis la dernière place sur la grille en raison d’une pénalité infligée à l’issue des qualifications. Malgré ce handicap, l’Espagnol parvient à rentrer dans les points en terminant au 10e rang de son baptême monégasque grâce à une stratégie à un seul arrêt. Le facteur clé de cette option stratégique fut en revanche de parcourir 66 tours avec un seul et unique train de « soft » en fin de parcours. Rosberg, pour sa part, réalise son meilleur chrono à deux tours de la présentation du drapeau à damier, alors que ses enveloppes ont d’ores et déjà bouclé 39 tours. 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 1Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 2-3Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 4-5Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 6-7Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 8-9Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 10-11Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 12-13Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 14-15Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 16-17Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 18-19Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 20-21Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 22-23Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 24-25Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 26-27Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 28-29Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 30-31Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 32-33Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 34-35Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 36-37Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 38-39Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 40-41Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 42-43Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 44-45Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 46-47Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 48-49Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 50-51Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 52-53Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 54-55Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 56-57Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 58-59Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 60-61Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 62-63Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 64-65Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 66-67Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 68-69Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 70-71Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 72-73Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 74-75Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 76-77Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 78-79Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 80-81Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 82-83Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 84-85Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 86-87Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 88-89Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 90-91Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 92-93Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 94-95Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 96-97Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 98-99Le Sport Formule 1 numéro 3 jui/aoû/sep 2015 Page 100