Le Ping Magazine n°42 sep/oct/nov 2017
Le Ping Magazine n°42 sep/oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de sep/oct/nov 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Philippe Saive Management

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 58

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : que la fête commence !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
pas les infrastructures (salles, hôtels…) pour accueillir un événement comme les Mondiaux. Ni le budget, surtout quand on voit que les championnats du monde de Düsseldorf 2017 ont coûté 7,5 millions d’euros ! Un Championnat d’Europe ? On pourrait mais le financer serait très difficile. » L’élite européenne ? Non, ce weekend, c’est bien le gratin mondial qui sera en action au Country Hall. « Le plateau est très équilibré, fait pour valoriser les championnats continentaux. Avec le Chinois Ma Long, le champion olympique de Rio et champion du monde de Düsseldorf, qui n’a plus joué depuis plusieurs mois, un Européen peut jouer la gagne. » Au coup d’envoi, il y aura bien un Belge  : Cédric Nuytinck, qui bénéficie d’une wild card. « Non, il n’a jamais été question de donner cette invitation à Jean-Mi (rires). Le haut niveau, c’est fini pour lui. Mon frère et moi jouons toujours au Logis, mais c’est juste pour le plaisir et nous maintenir en forme. Cédric, qui va intégrer le Top 50 mondial grâce aux points bonus de participation, aura ainsi la chance de sa vie, à lui de la saisir. » Mais sans Jean-Michel Saive autour de la table, le public répondra-til présent ? « Oh que oui. Une Coupe du Monde dépasse le cadre d’une seule personne. Bien sûr, c’est un manque par rapport au grand public mais les amateurs belges de ping viendront voir les meilleurs joueurs de la planète. J’ai aussi des réservations du monde entier, des Etats-Unis au Japon en passant par nos pays frontaliers mais aussi de Chine, du Canada, de Finlande, de Russie, de Singapour… Et puis, Jean-Mi sera bien présent au Country Hall durant le weekend. Sa présence est incontournable. » Jean-Mi sera, notamment, consultant, comme Philippe d’ailleurs, pour VOOsport World qui retransmet la compétition à la télévision en Belgique. La Coupe du Monde 2017 passée, « Phil » se penchera donc sur le « Legend’s Tour », circuit qu’il a créé. Et qui sera de retour en Belgique et fera étape en mai 2018 à Waremme, après s’être déjà aussi produit en France ou en Suède. « C’est un produit top qui joue la carte de la nostalgie des amateurs de ping qui peuvent revoir en action la génération dorée européenne des Saive, Gatien, Persson, Waldner, Primorac, Rösskopf… On répondra aussi aux demandes ponctuelles pour le spectacle « Showping » (Ndlr  : avec les frères Taloche, Pierre Theunis et les frères Saive). » Une nouvelle parenthèse dans sa fonction principale, celle d’Échevin d’Ans. « Ça fait 17 ans que je suis Conseiller communal. Je suis plus un citoyen engagé qu’un homme politique, car je ne viens pas de ce milieu, j’y suis venu par conviction. » « En ping, la Coupe du Monde est ce qu'on peut accueillir de mieux en Belgique » Une conviction qu’il met dans tout ce qu’il entreprend. « En ping, la Coupe du Monde est ce qu’on peut accueillir de mieux en Belgique »
« UNE COUPE DU MONDE À LIÈGE, C’EST TOUT SAUF UN ACCIDENT ! » UNE COUPE DU MONDE LIEGE, C'EST TOUT SAUF UN ACCIDENT ! Paul-Emile Mottard et Robert Meureau dévoilent, en exclusivité, les plans de bataille et les objectifs de la politique sportive liégeoise La Province de Liège a toujours possédé cette réputation d’accueil, de chaleur humaine, d’expertises reconnues aux quatre coins de son territoire riche de 84 communes pour 3.862 km 2 et plus de 1,1 million d’habitants qui touchent directement les Pays-Bas, l’Allemagne et le Luxembourg. L’histoire a, au fil des siècles, placé Liège au carrefour de toutes les influences et expériences lui offrant ainsi un cachet unique dans le paysage belge et européen. Le sport n’a pas échappé à ce phénomène depuis le début… du siècle dernier. Le tennis de table, sous l’impulsion des frères Saive à l’aube des années’80, a définitivement quitté les salles enfumées des cercles paroissiaux pour s’élever en pleine lumière et faire du « ping » la discipline olympique reconnue. La Coupe du Monde individuelle qui revient en pays de Liège pour la quatrième fois après Liège (Sart Tilman) 2005 et 2008 et Verviers (Pepinster) 2013, c’est tout simplement ce qui se fait de mieux dans le sport après les Jeux olympiques et les championnats du Monde. « C’est un spectacle unique, une chance rare dans notre pays de voir les vingt meilleurs pongistes au même moment, au même endroit » présentent Paul- Emile Mottard, député provincial - Président en charge notamment de la Culture, du Tourisme et des Grands Événements et Robert Meureau, le député provincial en charge – entre autres – du Service Provincial des sports et de la Maison des Sports. Paul-Emile Mottard, le député provincial Président, et Robert Meureau, le député provincial en charge des sports Paul-Emile Mottard, le député provincial Président, et Robert Meureau, le député provincial en charge des sports « Accueillir une Coupe du Monde est tout sauf un accident et ce n’est sûrement pas anodin pour notre institution. Un immense honneur d’accueillir tous les joueurs, entraîneurs, dirigeants et cette grande famille de fans à travers le monde. » Une décision de soutenir la manifestation parce qu’elle s’inscrit, doublement, dans une dynamique précise à savoir  : Organiser les grands événements, susceptibles de générer une importante résonnance médiatique et impliquant largement la population locale et, plus particulièrement, notre jeunesse ; Promouvoir les valeurs humaines et la citoyenneté active, en remettant l’Homme et la Femme au centre de nos préoccupations. « Notre politique sportive permet au service public de s’exprimer dans un cadre institutionnel sans doublon. Nous aidons les sportifs, les clubs de sports et les communes. Amener les enfants à faire du sport comme les canards à l’eau… » « Amener les canards à l'eau » « Amener les canards à l’eau » La Province s’appuie sur une Académie des sports qui permet, notamment, aux jeunes de 4 à 11 ans de comprendre, d’évaluer et d’intéresser à travers des groupes initiés à trois sports différents à la fois au cœur d’une dizaine de disciplines proposées dont, bien évidemment, le tennis de table. L’organisation et l’aide apportée à une Coupe du Monde et, dans la foulée, de deux épreuves du ‘World Tour Legends’en 2018 (programmée à Waremme) et 2019 s’inscrit parfaitement dans la politique sportive pour la législature 2012-2018 qui s’articule autour de plusieurs vecteurs dont  : 1 - Les compétitions de sport de haut niveau ; 2 - Soutien aux acteurs sportifs locaux ; 3 - Aide à l’asbl « Moi aussi je joue au ping » et ses actions de promotion et de formation ; 4 - Centre de formation de tennis de table de Blegny. La vitrine, ici au Sart Tilman pour cette 38 e Coupe du Monde de tennis de table, brille de mille feux. « La Province essaye d’être au cœur de tous les événements qu’ils soient internationaux, belges, régionaux ou simplement communaux » insistent les deux hommes. « La Coupe Davis à Liège a déjà bénéficié de l’effet David Goffin et SteveDarcis ; l’athlétisme avec Nafissatou Thiam, la championne olympique et du monde, est la tête d’affiche de notre meeting annuel et le cyclisme, avec nos excellentes relations avec la société A.S.O., fait partie des incontournables événements mondiaux avec Liège-Bastogne-Liège, la Flèche Wallonne ou quand l’occasion se présente le passage du Tour de France… »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 1Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 2-3Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 4-5Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 6-7Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 8-9Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 10-11Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 12-13Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 14-15Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 16-17Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 18-19Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 20-21Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 22-23Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 24-25Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 26-27Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 28-29Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 30-31Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 32-33Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 34-35Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 36-37Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 38-39Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 40-41Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 42-43Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 44-45Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 46-47Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 48-49Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 50-51Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 52-53Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 54-55Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 56-57Le Ping Magazine numéro 42 sep/oct/nov 2017 Page 58