Le Parisien Étudiant n°5 mai 2016
Le Parisien Étudiant n°5 mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (278 x 375) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : le palmarès des écoles de commerce.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Il DEVENEZ H GRESHAM BANQUE PRIVÉE CONSEILLER PATRIMONIAL. le/i MAI 2016 twipe_ftp ÉTUDIANT Le client est important pour VOUS ? VOUS aimez conseiller et convaincre ? GRESHAM, une marque APICIL INTERNATIONAL Un statut salarié Une rémunération alliant fixe et commissions déplafonnées Une gamme étendue de solutions financières Une qualité de service reconnue Une équipe à taille humaine Une formation d'excellence www.gresham-rh.fr 3 ô Mon année à l’étranger États-Unis, Brésil,Angleterre… Pour Jonathan et Julia, l’immersion internationale académique et une expérience professionnelle, dans un ou plusieurs pays. Une les deux étudiants comptent bien mettre à profit pour débuter leur carrière. Une période à l’étranger fait aujourd’hui partie des basiques de la formation en école de commerce. En règle générale, il s’agit d’un ou plusieurs semestres de cours dans une université partenaire ou sur un campus de l’école (voir la carte ci-dessous). Mais certains étudiants font le choix de coupler cette période avec un stage, soit dans le même pays, soit en changeant de destination. Jonathan Isaac, de Télécom École de Management, a opté pour une année de césure entre sa première et sa seconde année de master. Découvrir les affaires made in USA « Jecomptesuivreunespécialisation en entrepreneuriat, explique le jeune homme. Après deux stages dans des start-up parisiennes, j’ai opté pour un stage à Miami dans une petite entreprise qui importe des matériaux de luxe pour l’habitat. Mon principal objectif était de découvrir la façon de faire des affaires aux États-Unis. » S’il arejointl’équipeentantqu’assistant marketing digital, il participe aussi au développement commercial. « Cette expérience de six mois m’a démontré qu’il faut être très réactif pour répondre aux demandes des clients, estime Jonathan. J’ai également apprécié l’environnement multiculturel de l’entreprise, qui emploie des personnes de nationalités différentes. » Des opportunités à saisir Changement de cap en février dernier : l’étudiant rejoint les bancs de l’université pontificale catholique du Paraná, au Brésil. « Cepaysoffredenombreuses opportunités pour les jeunes entrepreneurs, et les cours que je suis actuellement me permettent de comprendre les spécificités du marché brésilien. » Ce fan de football y trouve également de quoi vivre pleinement sa passion ! Julia Mis, pour sa part, vit sa double expérience dans la même ville, Londres. L’étudiante de l’EBS Paris finit actuellement sa scolarité dans la capitale britannique. « L’école dispose de trèsbeauxpartenariats,etlapossibilité d’étudier à la London School of Economics and Political Science est une chance à ne pas rater ! » LA CARTE DES CAMPUS À L’ÉTRANGER Un réseau professionnel sans frontières Julia se retrouve pour la première fois dans une ambiance Erasmus, côtoyant dans sa promotion des jeunes Espagnols, Turcs ou Allemands. « Certains sont devenus des amis, et ce réseau personnel se révélera sans doute utile, à l’avenir, d’un point de vue professionnel. » C’est donc en tant qu’étudiante de la prestigieuse école britannique que Julia a obtenu son stage dans une De nombreuses business schools accueillent leurs étudiants du programme EUROPE EDC Paris Business School EDHEC Business School EM Normandie ESC La Rochelle ESCP Europe ESSCA École de Management ESC Grenoble ICD International Business School ICN Business School INSEEC Business School ISTEC Paris School of Business Toulouse Business School AMERIQUE DU NORD ESC La Rochelle ESC Grenoble INSEEC Business School IPAG Business School SKEMA Business School Télécom École de Management AMERIQUE DU SUD Rennes School of Business Montpellier Business School SKEMA Business School AFRIQUE EMLYON Business School Rennes School of Business ESSEC Business School ESC Grenoble ISTEC Montpellier Business School ASIE Audencia Business School EDHEC Business School EMLYON Business School ESC La Rochelle Rennes School of Business ESSCA École de Management ESSEC Business School ESC Grenoble ICD International Business School ICN Business School INSEEC Business School IPAG Business School KEDGE Business School Montpellier Business School NEOMA Business School SKEMA Business School Folotlia
conjugue une période plus-value sur le CV que agence de communication. « J’aicommencé début mai, en tant qu’assistante des attachés de presse. Comme l’agence travaille pour des clients très variés, avec des demandes différentes – communiqués de presse, relations médias, organisation d’événements, etc. –, c’est très enrichissant. » Fin juillet, Julia aura l’occasion de réaliser un dernier stage de fin d’études. « Peutêtre à Londres, ou ailleurs… » GILLES MARCHAND grande école dans leurs implantations internationales. Nota bene : La carte indique uniquement les implantations des écoles sous forme de campusoudecampusassociés,quiaccueillentleursétudiants du programme grande école. Les partenariats avec les universités étrangères ne sont donc pas concernés. twipe_ftp TÉMOIGNAGE DR DR « Se plonger dans une culture radicalement différente est très important » Marie Agnès Opoku, 21 ans, est en master 1 du programme grande école de SKEMA Business School. Elle passe actuellement un semestre aux États-Unis, sur le campus de l’école à Raleigh (Caroline du Nord). « Monavenir ? Jelevoisdansunefonctionqui bouge… pas derrière un bureau. J’ai donc choisi SKEMA Business School pour son orientation internationale et ses campus sur trois continents. » Avec un père anglophone, Marie-Agnès Opoku souhaitait suivre une formation intégralement en anglais. « Commej’aidela famille du côté de Washington, j’ai choisi d’aller à Raleigh pour me faire ma propre expérience dans un État de l’Amérique profonde. Ici, c’est le campus américain par excellence. L’enseignement tranche avec ce que nous avons connu en France. De plus, les enseignants débordent d’énergie, ils sont bienveillants et s’intéressent à nous. La méthode à base de simulations nous plonge directement dans des cas concrets. On en apprend beaucoup sur notre caractère et notre personnalité. La contrepartie de cette pédagogie, c’est que l’on bosse beaucoup plus en amont des cours. Mais… on y prendrait presque du plaisir ! » Les activités extrascolaires n’ont rien à voir avec ce que la jeune fille connaissait. « Commejesuisplutôtgrande,j’enaiprofitépourrejoindre l’équipe de basket-ball. Le sport universitaire aux USA, c’est carrément le niveau professionnel avec des installations top niveau. Le sport est presque aussi important que les études. » « Aujourd’hui, je me sens différente. Je viens de Lille et le choc culturel a été assez fort. J’ai eu du mal au début à m’habituer au style américain. Mais près de six mois après, je réalise que s’immerger dans une culture radicalement différente est très important. Le fait de m’être posée autant de questions pendant six mois m’a fait grandir. Une chose est sûre : je continuerai à me balader sur la planète. » PROPOS RECUEILLIS PAR G.A. INTERNATIONAL GRESHAM BANQUE PRIVÉE GRESHAM BANQUE PRIVÉ SPI`tIALISII DANS LE CONSFII l'AI RIMONI Une expertise reconnue depuis plus d'un siècle Filiale d'un grand groupe, APICIL :.5`"'egroupe français de protection sociale Une présence sur la France entière Une culture résolument tournée vers le client Une organisation dynamique permettant de répondre aux attentes de notre clientèle Rejoignez-nous ! ÉTUDIANT I MAI 2016



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :