Le Parisien Étudiant n°4 avril 2016
Le Parisien Étudiant n°4 avril 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de avril 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (256 x 354) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'alternance, une clé pour favoriser l’emploi des jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
B cfa d'Alembert CCI Paris Ile-de-France - UVSQ r 8% l'adx de réussite aux examens A% taux ifirs erri or prrifes p m FIL [ÈRE MANAGEMENT SPÉCIALISÉ mimer l et 2 DrOkr administratif, parcours Dro immObHier Public tdoM mastert etPaliiiguesdecommunitation Oéle'oppriment des OrinonIsation% ou Acrl an Publique (C1134-CAP, N'aster 2 Ana lyse Econornictue Cl Gouvernance des Rls-gue {AEGRI hiaeter 2 Socin logie - Conduite du Changement (LUC) ▪ MaSter ZCO0rdinareur C'Ettidrsdans le Elornatne de la Santé 105I25} Painter 2 ResportsabIlite Soriatale des Entreprises et Environnement tmSEE) an nette CF n is ap ré 5 la fin de la -Io Fm azion li.e.. : ruminions de haut niveau l'à n 5 des secteurs de pointe www.cfamvscufr FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS 01 30 64 25 80 St-QuentinerOvelirles [781 L'EXPERT DE L'APPRENTISSAGE DANS LE SUP DE BAC+2 À BAC+5 NOS POINTS FORTS r e alliance des expertises appEPiltlMagEFeI r'ilSfannatieiri5 plar i d i sci en 5i r fi% paiTltU ES et rE£Ginillié5 avec le soutien de * îlederance =c.= AVRIL 2016 ÉTUDIANT TENDANCE Un succès qui ne se dément pas Fotolia Depuis que l’enseignement supérieur a ouvert ses portes à l’alternance il y a près de 30 ans, de plus en plus d’étudiants optent pour cette formule pédagogique alliant théorie et mise en pratique. D’après l’évaluation de la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) en 2014, 34% des diplômés du supérieur sont concernés, contre 28% trois ans plus tôt. Certains secteurs d’activité sont particulièrement friands de ces profils, comme l’industrie électrique et électronique, la banque, l’assurance, l’immobilier et l’information-communication. Cette dynamique est portée par les établissements eux-mêmes, qui disposent aujourd’hui d’une offre très diversifiée. 100 diplômes dans une seule université L’université de Paris-Est Marne-la- Vallée (Seine-et-Marne) propose ainsi 44 masters en alternance dans une dizaine de filières différentes, tandis que les étudiants de l’université de Strasbourg (Bas-Rhin) peuvent accéder à une centaine de diplômes par la voie de l’apprentissage. Les établissements s’appuient sur des liens forts avec les CFA (Centres de formation d’apprentis), à l’image de l’université Paris 13 NOS 12 FORMATIONS. 11i1T Génie {iv il Construction Durable tGCCal DUIT 5ettirite et EriviTnonerne ht (.1.r5E. Licerme pro ElMi ment et cortgruç ! inn, parcours renduire des Opérations Immogllieres (.001. tIconce pro BÉninlenc et construction.. pal cour s mé4iers de raproittilli-00 Irtlutiebili.à1Ê (MEI Licence pro Pergorma nee Energetique et Environnementale des 64timents [PEEB} ▪ Licence pro earétiers de l'Eau ? Crie l'Assainissement UNIVERSITÉ DE VERSAILLES ST-GIUENTIN-EN-YVELINES université Séduisant les étudiants et les entreprises, l’alternance ne cesse de progresser dans l’enseignement supérieur. Une montée en puissance encouragée par les universités et grandes écoles, qui diversifient et renforcent leur offre de formations. qui dispose de neuf partenariats dans des domaines variés : commerce, distribution et services, multimédia, finance, etc. Du côté des grandes écoles, les effectifs en alternance augmentent – même si cette voie de formation reste largement minoritaire. « 13% des étudiants ingénieurs passent par l’apprentissage, une proportion en hausse de 2 à 3% par an », indique Philippe Jamet, directeur général de l’Institut Mines- Télécom et président d’honneur de la Conférence des grandes écoles. Le même phénomène, mais de plus grande ampleur, concerne les formations en management. Le programme Grande École, qui permet d’accéder au diplôme de master, attire de plus en plus d’étudiants dans les filières en apprentissage. Leur part est passée de 6,68% pour l’année scolaire 2014-2015 à 7,29% en 2015-2016. De nouveaux programmes chaque année Pour Philippe Jamet, « cette évolution répond à une demande croissante des principaux concernés : les CCI PARIS ILE-DE-FRANCE entreprises et les étudiants ». « La mise en place d’un programme fait suite au vœu des industriels, qui y voient l’occasion de fidéliser des jeunes talents », précise Laurent Champaney, directeur général adjoint d’Arts et Métiers ParisTech, qui a lancé en septembre 2015 une formation d’ingénieur généraliste en alternance. À la prochaine rentrée, ce sont les étudiants de l’ESC Rennes School of Business (Ille-et-Vilaine) qui pourront intégrer une filière audit et expertise comptable et développer leurs compétences en entreprise. « L’avantage, pour le jeune, est de bénéficier d’une prise en charge de ses frais de scolarité mais surtout de Avis d’expert DR DR renforcer son employabilité, estime Béatrice Rabet, directrice des programmes de l’école. Les entreprises, quant à elles, disposent d’un vivier de talents qu’elles peuvent recruter à l’issue du contrat d’alternance. Sur les autres filières déjà en place, c’est le cas pour un diplômé sur deux. » gilles marchand « L’alternance peut diplômer sans limite d’âge » Patricia Thoraval, conseillère en formation continue du réseau des Greta de l’académie de Créteil (Val-de-Marne), explique comment se relancer d’un point de vue professionnel grâce à l’alternance. En quoi l’alternance est-elle une solution pour les personnes en formation continue ? Comme pour les étudiants en formation initiale, elle est un moyen d’acquérir une expérience professionnelle et une certification reconnue. La conclusion d’un contrat d’apprentissage étant réservée aux jeunes de moins de 26 ans, le contrat de professionnalisation est là pour les personnes réticentes à reprendre des études trop théoriques. L’alternance rassure de ce point de vue, offrant une plongée directe dans la réalité du métier et des cursus généralement plus courts. Qu’apporte-t-elle, pour ce public, en termes de compétences ? Les profils sont assez particuliers, entre les personnes qualifiées mais sans expérience, celles en reconversion, ou celles qui ont mis du temps à trouver leur projet professionnel. Mais généralement, c’est le manque d’expérience professionnelle et/ou de qualifications qui représente un frein à l’embauche. Ces deux éléments sont apportés par l’alternance, qui permet de diplômer sans limite d’âge. De même, ce mode de formation permet d’acquérir des gestes professionnels dans le nouveau métier préparé. L’alternance est-elle donc un moyen de se relancer sur le marché du travail ? Il est assez compliqué de trouver un employeur, mais les conventions signées entre les Greta et des entreprises facilitent les relations entre l’alternant et des acteurs du monde économique. Des entreprises sont ainsi très intéressées par cette formule et en font leur mode d’embauche privilégié. Elles savent aussi que ces personnes possèdent déjà un savoir-être en entreprise et une posture professionnelle, les rendant opérationnelles dès le début de leur mission. propos recueillis par nathan gallo LE CHIFFRE 34% Des étudiants du supérieur suivent leur formation en alternance Supplément réalisé pour le Parisien et Aujourd’hui en France par le service des suppléments. n Rédacteur en chef des suppléments : Jean-Louis Picot n Fabrication : Amandine Charbonnel n Rédaction/coordination : GA NEWS n Création : Bruno Bayol n Éditeur web : Gabriel Jaquemet n Photo de une : Corbis Images n Photos pages intérieures : D.R. sauf mentions obligatoires n Régie publicitaire : team media - Contacts : Philippe Fromantin et Muriel Petit - Tél. : 01 41 04 97 31.
Décryptage Apprentissage : plus on étudie, plus on le plébiscite L’apprentissage séduit plutôt les étudiants que les élèves du secondaire ! Les premières indications de la campagne 2015-2016 marquent d’ailleurs une hausse supérieure à 4% dans le supérieur, permettant de franchir le seuil de 400 000 apprentis cette année. On est certes encore loin de l’objectif annoncé de 500 000 apprentis en France. Rappelons-nous qu’en Île-de- France, les effectifs d’apprentis ont baissé de 3% en 2012, 2013 et 2014 et ne se sont stabilisés qu’à la rentrée 2015 avec 80 000 apprentis… dont plus de la moitié en études supérieures. Ce dispositif connait clairement des situations différentes selon les filières. La baisse nationale porte surtout sur l’infra-bac. Les niveaux IV et V (brevet des collèges, CAP, BEP) sont marqués par de très faibles recrutements, notamment dans la construction. Ce sont bel et bien les niveaux plus élevés qui progressent. Pour limiter ce déséquilibre, le récent Plan emploi du gouvernement prévoit la possibilité, pour les branches professionnelles et les grandes entreprises, de créer un CFA (Centre de formation d’apprentis). Certains titres du ministère du Travail seront désormais ouverts à l’apprentissage. Et les pistes de développement sont là avec des secteurs comme la transition énergétique et les métiers du numérique, ou des modalités nouvelles telles que des UE (Unités d’enseignement) en alternance à distance. En définitive, l’apprentissage doit se faire tout au long de la vie, via une complémentarité entre enseignements secondaire et supérieur dans une logique de parcours professionnel en alternance. Avec, à la clé, une expérience en entreprise, l’autonomie permise par une rémunération, une formation de qualité et surtout une insertion facilitée. g.a. EN PRATIQUE Calendrier de l’alternance Voici les principales démarches pour s’inscrire dans un programme en alternance. Novembre-janvier : la recherche Vous cherchez une formation ? Mieux vaut s’adresser aux professionnels de l’orientation et de l’emploi. Février-avril : les dossiers Les dossiers d’inscription sont à retirer dans les Centres de formation d’apprentis (CFA). Pour les bacheliers, il faut sélectionner en amont via APB les cursus – jusqu’à début avril pour les choix. C’est à ce moment qu’il faut constituer un dossier pour rechercher un employeur. Commencez avant la réponse des CFA. Mai-octobre : la signature Mai est dédié aux sélections dans les formations (entretiens, tests, etc.). L’admission est finalisée généralement en juin, à la condition d’avoir trouvé une entreprise d’accueil. Trois mois avant le début des cours (en septembre dans la plupart des filières), le contrat de travail peut débuter. Une alternance, deux contrats Le contrat d’apprentissage Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, même si des dérogations à cette limite d’âge sont possibles dans certaines situations. Son objectif : l’acquisition d’un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique ou d’un titre répertorié (au RNCP, le répertoire national des certifications professionnelles qui regroupe l’ensemble des diplômes et titres délivrés au nom de l’État). Le contrat de professionnalisation Ce contrat s’adresse : aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, qui peuvent ainsi compléter leur formation initiale ; aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, inscrits à Pôle emploi ; aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AAH ou aux personnes ayant bénéficié du CUI. Son objectif : permettre à ses bénéficiaires d’acquérir une qualification et favoriser leur insertion ou leur réinsertion professionnelle. Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social La rémunération des apprentis Voici le cadre général et légal de la rémunération des apprentis en fonction du Smic. Certaines branches professionnelles peuvent adopter une rémunération supérieure ou utiliser le salaire minimum conventionnel de la branche s’il est plus favorable que le Smic. Première année Avant 18 ans : 25% du Smic 18 à 20 ans : 41% du Smic 21 ans et plus : 53% du Smic Deuxième année Avant 18 ans : 37% du Smic 18 à 20 ans : 49% du Smic 21 ans et plus : 61% du Smic Troisième année Avant 18 ans : 53% du Smic 18 à 20 ans : 65% du Smic 21 ans et plus : 78% du Smic Source : DARES, février 2015 BSIS ETeilICIP Wei MI SUPERIEURE DES METIERS DE L'IMAGE, DU SON ET DU WEB 40,, ee, DIPLÔMES D'ETAT ET TITRES INSCRITS AU RNCP www.emcir diet TENDANCE Formations, soirées, offres de stages... toute l’actu étudiante sur www.leparisien.fr/etudiant UNE DES ÉCOLES RÉFÉRENCE SUR L’ALTERNANCE UN TAUX D’INSERTION DE 95% AVANT LA SORTIE DE L’ÉCOLE PROGRAMME GRANDE ÉCOLE DIPLÔME VISÉ BAC +5 - GRADE DE MASTER POST BAC POST BAC+2 POST BAC+3/4 em-normandie.fr Bénéficiez d’un enseignement ultra-pointu POSSIBILITÉ DE SUIVRE LES M1 ET M2 100% EN ALTERNANCE SUR LES CAMPUS DE CAEN, LE HAVRE ET PARIS. Programme Grande Ecole en Formation Initiale. Master in Management Ranking 2015 École Hors APB EM 91- Mra NORMANDIE Après un Bac. Prépa audiovisuelle ▪ Manaa Prépa art et multimédia ers audiovisuel, 4 options au choix : Son/image/Montage/Gestion de prod BTS Design graphique option communication et médias numériques Camérarnan Monteur Truquiste. Technicien supérieur son musiques actuelles Production musicale studio Après. un Bac+2 Ingénieur du son musiques actuelles Directeur artistique digital Réalisateur 3D/VFX itgabssuier « le:Emmen « lumen negirgieg Feria non W im 10-12 rue 114,1er... Manin - 93140 Malakoll - Tel. c 01 4iS 55 39 19 Métro ligne 13 - Station arràledkoll Pia,teàu de'Vaines itationvz s CTJ I Yale ÉTUDIANT C L’ESPRIT DE CONQUÊTE CAE N LE HAV RE PARIS OXFORD Conception : agence 4 vents - Exécution : Cospirit - Service Communication EM NORMANDIE N°SIREN/479 806 630 Code NAF : 85427 - Document non contractuel. AVRIL 2016



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :