Le Parisien Étudiant n°2 février 2016
Le Parisien Étudiant n°2 février 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de février 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (256 x 354) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : APB, le guide 2016 pour bien s'orienter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
DR B AE)rvi Si, s.. die Cireaa CTST Quo, COrermer 0:411..1 FÉVRIER 2016 ÉTUDIANT POUNpoun. C'EST QUOI 7 me » 174.'ele Agirranderrèleer Ode 7 COUR'7 the Mou, dal" » Chaque année, ce sont plus de 800 000 candidats qui s’inscrivent sur le site www.admission-postbac.fr. On retrouve les bacheliers mais aussi des étudiants en réorientation et des candidats basés à l’étranger. Ce qu’on attend d’eux ? De saisir leurs vœux d’orientation sur le portail et de faire acte de candidature pour les formations visées. La procédure est d’ailleurs obligatoire dans la plupart des formations de l’enseignement supérieur accessibles après le bac. Deux schémas possibles : d’une part, les étudiants postulent pour ; ce LEQErlIS 0 leACCREDITED INSCRIPTIONS so.re Ru, POUR Qiil 7 mram r Mir 11.1:1011DU4d Inscription sur www.admission-postbac.fr giliram.Lentr *mi% IBPM BACHELOR EN MANAGEMENT Bac+3 visé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Y des licences, ou filières dites « libres », pour lesquelles l’algorithme du site APB va réaliser un classement des candidats ; d’autre part, ils choisissent des formations sélectives et ce sont alors les établissements qui vont les classer et accéder (ou pas) à leurs vœux. Quelles formules ? Une des principales innovations de la procédure APB 2016 concerne la mise en place de vœux groupés pour les filières les plus demandées : études de santé (paces), le droit, les sciences et techniques les activités physiques et sportives (Staps) et la L'excellence d'une Grande École de Management www.esc-rennes.fr APB : ce qui change en 2016 Encore une nouvelle année où l’orientation post-bac va se dérouler au rythme de la procédure APB (Admission Post Bac). Cette spécificité française a vocation à rationaliser l’orientation en répartissant les élèves de façon cohérente, notamment pour les filières libres. psychologie. Le principe est plutôt simple : lorsqu’un candidat choisit une de ces formations dans son académie, le système APB lui demande de classer par ordre de préférence les établissements dans le secteur géographique dont il dépend. « Cela constitue un véritable changement », explique Céline Combette, maitre de conférences et directrice de la Mission Orientation Emploi Paris II. « Avant, les jeunes raisonnaient formation par formation. Maintenant, un étudiant choisit d’abord une formation plutôt qu’un cadre où il fait ses études ». Pour les pouvoirs publics, l’objectif est de montrer qu’il y a davantage de places disponibles, notamment en Île-de-France où les étudiants ont tendance à postuler en priorité pour des formations dans Paris intramuros. « On se prépare à une rentrée comportant plusieurs incertitudes. La difficulté est que RENNES SCHOOL OF BUSINESS Fl'Masters in Management Ranking 2014 l’étudiant disposera d’une place mais pas forcément où il veut, donc il sera nécessaire que celui-ci adhère à ce qui lui sera proposé » observe Christophe Bréchet, vice-président délégué à la Formation initiale et à l’innovation pédagogique à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Autre modification, l’obligation de choisir une filière libre, à savoir une EN TÊTE À TÊTE AVEC… licence dans laquelle existent suffisamment de places pour les candidats qui le souhaitent. À noter, cette obligation s’adresse aux bacheliers généraux néo-entrants mais pas aux bacheliers des filières technologiques ou professionnelles. De plus, est introduit un droit de regard des enseignants sur les vœux. Pour mieux accompagner les élèves dans leurs démarches, » > Tecomah, les métiers de l’environnement Pouvez-vous présenter Tecomah ? Nous sommes une école située dans l’ouest parisien. Nous formons les jeunes aux métiers de la valorisation des espaces paysagers, naturels et Philippe Bidault urbains. Chaque année, nous accueillons près de Responsable des 650 étudiants, dont 50% par le biais de l’apprentissage. Plus spécifiquement, nous proposons des formations de la filière Valorisation des espaces dispositifs du CAP à Bac +5 dans les domaines de chez Tecomah l’aménagement paysager, la gestion des milieux naturels, la gestion de l’eau, les travaux publics, la conduite et maintenance d’engins, l’agrobusiness et l’agrofourniture. Quels sont les débouchés ? Pour le secteur urbain, nos étudiants deviennent des conducteurs d’engins, des spécialistes maintenance ou des techniciens. Si le secteur des travaux publics est en difficulté depuis quelques années, il reste cependant très actif. Concernant l’aménagement paysager, où existe une demande constante de professionnels spécialisés, nos étudiants se retrouvent chefs de chantier ou commerciaux dédiés aux produits en agrofourniture. Combien de places sont disponibles dans le cadre de la procédure APB ? Nous disposons de 70 places pour le BTS Aménagement Paysager (avec 150 candidatures reçues en moyenne) et 24 places pour le BTS Gemeau (50 candidatures reçues en moyenne). Pourquoi rejoindre votre école ? Nous nous adressons à des jeunes qui aiment la nature et le travail en projet. Lorsqu’on évolue dans l’aménagement paysager, on façonne les paysages selon le regard de l’homme. À l’inverse, en gestion des milieux naturels et de la faune, l’objectif est de préserver la nature. Notre école s’inscrit au cœur d’un campus de 120 hectares. Nous disposons d’environ 40 hectares d’espaces, qui sont des zones humides ou des plateaux de carrière où nous dispensons des travaux pratiques et où les jeunes peuvent, par exemple, faire du recensement d’espèces. R.G. DR FORMATIONS, SOIRÉES, OFFRES DE STAGES... TOUTE L’ACTU ÉTUDIANTE SUR WWW.LEPARISIEN.FR/ETUDIANT Supplément réalisé pour le Parisien et Aujourd’hui en France par le service des suppléments. Éditeur : Christine Goguet Rédacteur en chef des suppléments : Jean-Louis Picot Fabrication : Amandine Charbonnel Rédaction/coordination : GA NEWS Création : Bruno Bayol Editeur web : Gabriel Jaquemet Photo de une : Getty Image Photos pages intérieures : D.R. sauf mentions obligatoires Régie publicitaire : team media - Contacts : Philippe Fromantin et Muriel Petit - Tél. : 01 40 10 53 04.
COMMENT ÇA SE PASSE ? Première étape : l’inscription sur Internet. Après un enregistrement sur la plateforme pour constituer votre dossier numérique, vous avez jusqu’au 20 mars 18 heures pour saisir l’ensemble de vos demandes et candidatures. Il s’agit alors de dresser une liste ordonnée de vœux (cette liste peut être modifiée jusqu’au 31 mai). Deuxième étape : les dossiers de candidatures. Pour les formations exigeant un dossier « papier », il vous faut imprimer votre dossier numérique et joindre les pièces demandées en veillant à bien respecter les délais. Lors de cette étape, consultez régulièrement votre messagerie sur le site APB au cas où des pièces manquent à votre candidature. Vous pourrez également vérifier que vos dossiers « papiers » ont bien été réceptionnés par les établissements en question. La troisième étape est le temps des résultats et des réponses. Lorsqu’une proposition vous est faite, vous devez y répondre dans un certain laps de temps sous peine de ne pas être retenu. Il existe trois phases de propositions d’admission : du 8 Juin 14 heures au 13 Juin 14 heures, du 23 Juin 14 heures au 28 Juin 14 heures et du 14 Juillet 14 heures au 19 Juillet 14 heures. Enfin, la quatrième et dernière étape est l’inscription définitive. Lorsque vous adressez un « oui définitif », vous devez vous inscrire dans l’établissement. Si d’aventure, vous n’avez aucune proposition d’admission, vous pourrez alors vous inscrire à la procédure complémentaire. » > les professeurs auront accès aux vœux formulés par ces derniers et seront en mesure d’intervenir s’ils se sont trompés dans leur choix ou ont tout simplement oublié d’exprimer des vœux. Enfin, une commission d’orientation sera expérimentée sur cinq académies (Amiens, Dijon, Nancy-Metz, Nantes et Toulouse) dont le rôle sera complémentaire à celui d’APB : si un élève de terminale a des difficultés à choisir son orientation, il pourra se voir proposer des offres de formations adaptées à son profil. Pour autant, le candidat reste maître de ses choix. APB, vraiment incontournable ? Si certains jeunes ou parents la trouvent compliquée ou incertaine, la procédure APB s’est largement imposée dans le paysage post-bac. « C’est une plateforme incontournable en matière de candidature à l’enseignement supérieur, pour les candidats comme pour les écoles. Cela nous permet de disposer, au cœur d’un ensemble unique, d’un système qui gère les vœux du candidat et les vœux des établissements supérieurs », souligne Jérôme Lebrun, directeur de l’ESITC 1 Caen. Une impression confirmée par Sophie de Branche, directrice du Corep2 : « Certes, le site APB peut stresser parents et candidats du fait des nombreux choix mais il permet de BON À SAVOIR APB : une marque de reconnaissance pour notre programme rationnaliser l’orientation. » Pour sa part, Clémentine Soucroune, étudiante en psychologie, se souvient que « la procédure était assez fastidieuse, voire même chronophage. Il fallait rédiger une lettre de motivation pour chaque établissement et réaliser de nombreux envois postaux. » Ce système n’a pas découragé, loin de là, les responsables du programme Bachelor de l’Idrac, école de commerce et de Management. En effet, celui-ci intègre pour la première fois le système APB. « Nous avons décidé de valoriser notre montée en gamme académique par l’entrée dans APB. Il s’agit d’une logique d’institutionnalisation et de marque de reconnaissance pour ce programme. De fait, nous avons pour ambition de recruter davantage d’étudiants mais tout en restant sélectifs », explique Sébastien Arcos, directeur du bachelor. « L’avantage d’être sur APB est que nous pouvons valoriser notre programme sur tous les campus où il est dispensé. Vis-à-vis des prescripteurs (proviseurs, CIO, parents), c’est la démonstration que l’Idrac mérite d’être dans un schéma normal de poursuite d’études post-bac », précise-t-il. 1 ESITC : École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction de Caen 2 Corep : Centre d’orientations et d’examens psychologiques ROMAIN GIRY Les filières sélectives, c’est quoi ? En marge des licences classiques, les autres filières de l’enseignement supérieur sont sélectives. On retrouve : Les écoles spécialisées post-bac. Les BTS (brevets de technicien supérieur) et DUT (diplômes universitaires de technologie). Les licences professionnelles (après un bac + 2). Les masters 2 (après un bac + 4). Les Grandes écoles (de commerce, d’ingénieurs, IEP, etc.). Ne pas rater son orientation INSCRIPTIONS À 17 ou 18 ans, choisir son projet professionnel et donc sa formation n’est pas simple. Pour la population post-bac, l’orientation comporte de nombreuses incertitudes. Souvent, les professeurs ou les chargés d’admission rapportent que ces jeunes n’ont aucune idée précise au niveau de leurs projets d’étude ou professionnels. « Plutôt que de définir un choix précis, je leur conseille de mûrir une grande orientation : Veulent-ils rejoindre une école de commerce, une école d’ingénieur, faire du droit ou médecine ? En esquissant les contours de leurs aspirations, ils peuvent plus facilement chercher un établissement », explique Michael Monfort, Directeur des admissions à l’ESDES 1. Mise au point Les bacheliers ont besoin d’être accompagnés. Les CIO (Centre d’Information et d’Orientation) ont justement vocation à les accompagner dans leur réflexion. « Nous aidons les jeunes à faire le point sur leur situation, ce qu’ils veulent faire et quelles pressions extérieures ils subissent. Puis, nous essayons de les renseigner utilement sur les formations susceptibles de répondre à leurs attentes », explique Martine Vanhamme-Vinck, directrice du CIO Mediacom à Paris. Le jeune doit s’approprier son devenir et prendre lui-même sa décision Ainsi leur sont proposés des bilans d’orientation. Il s’agit de questionnaires d’intérêt dont l’objectif est de tracer les grandes lignes du profil du candidat. « On souhaite que le jeune s’approprie son devenir et qu’il prenne lui-même sa décision. À ce titre, on préfère travailler avec les élèves de 1 ère pour qu’ils aient vraiment le temps de mûrir leurs choix », poursuit-elle. Être conseillés Le Corepest une association à but non lucratif composée de psychologues qui aident les jeunes à réfléchir à un projet d’orientation en fonction de leurs aptitudes et de leurs motivations. Après le bilan d’orientation, ils sont reçus individuellement ECOLE SUPERIEURE DES METIERS DE L'IMAGE, DU SON ET DU WEB Etc:de Hors APB Recrutement sur dossier, concours et entretien Les Rendez-vous EMC Salon de l'alternance du 12 au 14 février 2016 Stand EMC F9 Salon de l'éducation 11 au 1.1 mars 2016 Stand FA « 04 Portes ouvertes EMC Samedi 19 mars 2016 de 10h à 17h Matinée d'informations Vendredi ter avril 2016 de 10h à 13h en partenariat avec les journées européennes des métier s d'art iDIPLÔMES OfETAT ET TITRES INSCRITS AU RN CP VIVEZ CALTE Rti WEleterill www.emc.fr 10.12 nie Werke Varlin - 9U11:110glIalbe-16,:eii6$5 39 19 Métro ligne 11 Stalienklalakell Mafflu de *myes SeIVM reg Mellite Si » r « TOM ÉTUDIANT C par une psychologue qui s’intéresse à leur scolarité. « Puis les parents se joignent au rendez-vous. On discute des résultats et chacun donne ses impressions et avis », souligne Sophie de Branche. Se faire accompagner par un professionnel de l’orientation est souvent LA solution pour de nombreux jeunes. Mais attention, l’orientation est une profession non réglementée. Des personnes s’improvisent coachs d’orientation sans avoir véritablement de compétences appropriées. « Les organismes d’Etat (CIDJ, Onisep, CIO) sont complètement gratuits et offrent de nombreux renseignements et informations », ajoute-t-elle. 1 ESDES : École supérieure pour le développement économique et social à Lyon ROMAIN GIRY Fotolia FÉVRIER 2016

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :