Le Haut-Parleur n°1666 mars 1981
Le Haut-Parleur n°1666 mars 1981
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1666 de mars 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société des Publications Radio-Électriques et Scientifiques

  • Format : (212 x 271) mm

  • Nombre de pages : 292

  • Taille du fichier PDF : 299 Mo

  • Dans ce numéro : NEC, la micro électronique de pointe appliquée à la haute fidélité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
gure 7, le câblage convenant à une division par 10 avec sortie symétrique. Le lecteur souhaitant davantage de détails sur le fonctionnement de ce circuit pourra se rapporter à un autre article de la revue, consacré à l'étude des décades. Si F est la fréquence du signal pilote, les créneaux à la fréquence F/10 sont disponibles sur la broche 12 du circuit intégré. Par l'intermédiaire d'un diviseur de tension, formé des résistances R 10 et R11, on les applique sur la base de T4, PNP de type 2N2905. Au collecteur de ce transistor, relié au - 5 V à travers la résistance R13, apparaissent finalement des créneaux dont le palier inférieur se situe à - 5 V, et le palier supérieur à + 2 V. On les utilise pour commander la porte, formée du transistor NPN T5, de type 2N2368. Les signaux pilote de l'entrée BF sont centrés sur le potentiel de la masse, grâce à l'ensemble C2, R16. On les achemine ensuite vers la porte, à travers la résistance R17. Grâce au commutateur entri e Fig. 10 Page 98 - No 1888 o Aman Fig. 9 Rei - (RF, I 1 Ti I j 1'190 - ()- C oé OC Y el, el. eL. YYYY ma sse -< 41)— C 7 K 1, il est possible de mettre en service, ou de court-circuiter, la résistance R 15. Dans le premier cas, pendant les intervalles de saturation de T5, les résistances R17 et R 15 forment un diviseur de tension T I Y C8 Y o c3kee *di r >0 I >7 1-143 de rapport voisin de 10  : entre deux salves d'amplitude maximale, on dispose donc d'un signal aiténué dans ce rapport. Au contraire, si K 1 est fermé, la tension de sortie est rigou- stinchroije  : -{ R 4h). ri Ar K C 6 1 C 5 reusement nulle entre deux salves. L'étage de sortie utilise le transistor NPN T6, de type 2N1711, travaillant en collecteur commun. L'attaque s'effectue à travers le\32 SOrt masse
condensateur C3. Grâce à l'inverseur K2, on peut appliquer, sur la base de Tg, soit les salves, soit directement le signal BF non découpé, et transmis alors à travers la résistance R18. Cette commutation permet d'éviter de débrancher le montage, lorsqu'on souhaite revenir à un fonctionnement normal du générateur BF. Appliqués à la sortie à travers le condensateur C4 de 10µF, les signaux peuvent être dosés à l'aide du potentiomètre P.Sur le schéma de la figure 7, nous n'avons pas représenté les circuits d'alimentation, dont le détail apparaît en figure 8. Le transformateur TR comporte un secondaire à point milieu, dont chaque moitié délivre une tension efficace de 6 V ou 6,5 V. Un redressement mono-alternance est assuré respectivement par les diodes Di et D2, pour les tensions positive et négative. Les condensateurs C5 et Cg servent au filtrage. Pour la voie positive, la diode zéner DZ1, polarisée à travers R23, fournit une référence de 5,1 V. Comme celle-ci est appliquée à la base du transistor T7, on retrouve, sur l'émetteur de ce dernier, une tension stabilisée d'environ 4,5 V. Le condensateur C7, branché à la sortie, parfait le filtrage pour les transitoires. La voie négative reproduit fidèlement la précédente, aux polarités près. Le transistor ballast est donc ici un PNP, de type 2N2905. — III — Le circuit imprimé et son câblage Tous les composants, à l'exception du transformateur et des commutateurs K1 et K2, sont regroupés sur le circuit imprimé dont la figure 9 donne le dessin à l'échelle 1 par la face cuivrée du subs- trat. La mise en place des composants, est illustrée par le schéma d'implantation de la figure 10, et par la photographie de la figure 11. On remarquera que nous avons utilisé, sur la maquette, un potentiomètre prévu pour implantation directe sur le circuit. Ceux qui préféreront une autre disposition pourront naturellement reporter ce composant sur la façade de l'appareil, en le reliant par trois fils. Nous ne proposons pas ici de réalisation de coffret, laissant à chacun le soin de satisfaire ses goûts personnels en la matière. Ni les dimensions, ni le matériau employé, n'ont d'importance, tout le montage fonctionnant sous de faibles impédances. — IV — La mise au point Le terme pourra paraître ambitieux, puisque le seul réglage se limite à celui de la résistance ajustable insérée dans le pont de polarisation de la base du transistor T1. On ajustera cette polarisation de manière à disposer, au collecteur de T3, de signaux rectangulaires parfaitement symétriques. Les oscillogrammes que nous commentons maintenant permettront de contrôler le fonctionnement du circuit, et de localiser des troubles éventuels. Ceux-ci, en tout état de cause, ne sauraient être imputés qu'à des erreurs sur la valeur des composants, ou à un câblage défectueux (penser toujours aux mauvaises soudures !). L'oscillogramme de la figure 22 montre, à sa trace supérieure, des sinusoïdes de 2 V crête-à-crête, appliquées sur l'entrée du montage. La trace inférieure, avec une sensibilité de 2 V par division, représente les créneaux disponibles à la sortie du trigger de Schmitt, c'est-à-dire sur le collecteur de T3. La symétrie a été réglée grâce à la résistance ajustable de la base de T1. L'oscillogramme de la figure 13 établit la correspondance entre les sinusoïdes d'entrée, et les signaux de sortie à la broche 12 de la décade SN7490  : la fréquence de ces derniers est dix fois plus faible. Sur la figure 14, les trains d'onde délivrés par le montage, sont obtenus en courtcircuitant la résistance R15 (commutateur K1 fermé)  : entre deux trains d'ondes (signaux triangulaires), il y a suppression totale de l'oscillation. Celle-ci persiste, au contraire, dans le cas de la figure 15, mais avec un niveau correspondant à une atténuation par un facteur dix. On obtient ce résultat lorsque l'interrupteur K1 est ouvert. Si on dépasse sensiblement le domaine des audiofréquences, les transitoires de commutation peuvent introduire des perturbations gênantes. Ce phénomène apparaît dans la figure 16, pour une fréquence de 100 kHz du générateur pilote. Nous n'avons pas cherché à corriger ce défaut, l'appareil n'étant normalement destiné à travailler qu'entre 20 Hz et 20 kHz. Ceux qui voudraient monter au-delà pourraient atténuer les transitoires par un petit condensateur (une centaine de picofarads) en parallèle sur R11. — V — Utilisation pratique du convertisseur tone-burst Cette utilisation découle directement du principe de fonctionnement exposé en Fig. 11. — On pourra, naturellement, remplacer le potentiomètre par un modèle se montant en façade, et raccordé par des fils. No 1888 Page 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 1Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 2-3Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 4-5Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 6-7Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 8-9Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 10-11Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 12-13Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 14-15Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 16-17Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 18-19Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 20-21Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 22-23Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 24-25Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 26-27Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 28-29Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 30-31Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 32-33Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 34-35Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 36-37Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 38-39Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 40-41Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 42-43Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 44-45Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 46-47Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 48-49Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 50-51Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 52-53Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 54-55Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 56-57Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 58-59Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 60-61Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 62-63Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 64-65Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 66-67Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 68-69Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 70-71Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 72-73Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 74-75Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 76-77Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 78-79Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 80-81Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 82-83Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 84-85Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 86-87Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 88-89Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 90-91Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 92-93Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 94-95Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 96-97Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 98-99Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 100-101Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 102-103Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 104-105Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 106-107Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 108-109Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 110-111Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 112-113Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 114-115Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 116-117Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 118-119Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 120-121Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 122-123Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 124-125Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 126-127Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 128-129Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 130-131Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 132-133Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 134-135Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 136-137Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 138-139Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 140-141Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 142-143Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 144-145Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 146-147Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 148-149Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 150-151Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 152-153Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 154-155Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 156-157Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 158-159Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 160-161Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 162-163Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 164-165Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 166-167Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 168-169Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 170-171Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 172-173Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 174-175Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 176-177Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 178-179Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 180-181Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 182-183Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 184-185Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 186-187Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 188-189Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 190-191Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 192-193Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 194-195Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 196-197Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 198-199Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 200-201Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 202-203Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 204-205Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 206-207Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 208-209Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 210-211Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 212-213Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 214-215Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 216-217Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 218-219Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 220-221Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 222-223Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 224-225Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 226-227Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 228-229Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 230-231Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 232-233Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 234-235Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 236-237Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 238-239Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 240-241Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 242-243Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 244-245Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 246-247Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 248-249Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 250-251Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 252-253Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 254-255Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 256-257Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 258-259Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 260-261Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 262-263Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 264-265Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 266-267Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 268-269Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 270-271Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 272-273Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 274-275Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 276-277Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 278-279Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 280-281Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 282-283Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 284-285Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 286-287Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 288-289Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 290-291Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 292