Le Haut-Parleur n°1666 mars 1981
Le Haut-Parleur n°1666 mars 1981
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1666 de mars 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société des Publications Radio-Électriques et Scientifiques

  • Format : (212 x 271) mm

  • Nombre de pages : 292

  • Taille du fichier PDF : 299 Mo

  • Dans ce numéro : NEC, la micro électronique de pointe appliquée à la haute fidélité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 110 - 111  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
110 111
moins une bande passante à gain unité de 2,5 MHz, tandis que son « slew rate » est de 0,5 V/tas. Les étages RIAA commencent avec un filtre passe-bas composé d'une résistance de 1500 e montée avec un condensateur de 220 pF, ce qui nous donne une fréquence de coupure de 400 kHz. Les amplificateurs RIAA utilisent un réseau de contre-réaction classique avec un condensateur bloquant le passage de la composante continue, ce qui permet d'avoir un taux de contreréaction différent pour la composante continue et pour les circuits d'amplification AF. On stabilise de la sorte les étages de sortie des circuits intégrés. La tension de sortie est dirigée, par une résistance de 10 k9 sur les potentiomètres de mélange. Les signaux ligne arrivent directement sur les potentiomètres de mélange. Sur les curseurs des potentiomètres de mélange, nous avons un départ vers le système d'écoute. Cette disposition peut paraître peu rationnelle. En fait, cette console s'utilise d'une autre façon, on place les potentiomètres avec leur curseur à leur position définitive, puis on joue sur les touches marche/arrêt de chaque entrée ainsi que sur le potentiomètre OND PHONO LINS PHONO LINS PHONO LIN ! PHONO LINS SIC Page 110 - Na 1888 SI I.C1SC1T -.h.- 811 (0 00 p- VIS de fondu enchaîné, ce qui permet d'avoir accès à n'importe quelle source. La voie micro a une impédance d'entrée plus faible que les 50 k9 des entrées RIAA, une résistance de 1000 12 shunte l'entrée. Une cellule 1 Id2/330 pF sert de filtre RF. On notera ici que la contreréaction en continu et en alternatif de cet étage est la même, nous n'avons pas ici de condensateur de blocage pour la stabilisation de la sortie. (IC3, 1/2). Le fondu a lieu à l'aide du quadruple potentiomètre VR6. A la sortie de ce potentiomètre, nous trouvons un premier étage, étage de mélange actif suivi des circuits de correction de timbre. Ces circuits sont constitués de réseaux LC synthétisés à partir d'amplificateurs opérationnels. Ces réseaux, de type série, sont montés, par l'intermédiaire de potentiomètres entre les entrées inverseuses et non inverseuses des circuits intégrés IC6, 1/2 et 2/2. La mise en service de l'égaliseur a lieu par commutation de l'entrée des circuits IC 17, soit directement, à la sortie de l'amplificateur de mélange, soit à celle du correcteur. Un potentiomètre commande alors le réglage du niveau de sortie, le gain du IOP CIOSOOVIII CONSIOL IC11 42411D IC Mlle IC 12 B TICSSP Q, Q. INC 1327 Q. 2SC 111{1. Q. 25A NP 15,002S/02s1 D, D. NOISE D, D. DEP IIC. De-(1,. 1540 dernier étage est ajusté par un commutateur pour donner deux niveaux différents de sortie avec une même lecture des Vumètres. Les sorties de la console se font sur une impédance de 470 S-2, des sorties d'enregistrement prises sur les points chauds des potentiomètres de sortie servent à délivrer une information dont l'amplitude est constante. La voie micro suit un chemin différent des autres voies. Il n'y a pas en effet de correction de timbre possible par l'intermédiaire de l'égaliseur graphique. Un filtre de coupure du grave sert à augmenter la présence en éliminant les sons graves « bourrant » le son de la voie D.-J. L'interrupteur d'abaissement de la musique commande deux transistors montés en résistances variables. La résistance de 100 k9 ralentit la baisse de niveau, à l'ouverture de ce contact, c'est la résistance de 22 kSt qui s'en chargera. Lorsque les transistors se saturent, les collecteurs des transistors Q1 et Q2 se mettent à la masse, les résistances de 5,6 k9 montées en série avec les condensateurs de 4,7 µF shuntent le signal. Le circuit de contrôle d'écoute est original, le contrôle est stéréophonique
dB 16 15 14 13 12 11 10 9 8 6 5 4 3 2 1 o 20 4 6 8 2 4 6 8 2 4 100 1000 Hz 8 8 15 10k 20k Courbe de réponse des entrées du mélangeur de discothèque PREVOX MIX 1500. dans le sens où les deux canaux AF sont vérifiés mais les sorties des circuits intégrés 14 sont reliées en parallèle avant d'attaquer l'ampli de casque proprement dit. Avec une oreille on entendra la source sélectionnée par le clavier tandis qu'avec l'autre, ce seront les signaux de sortie que l'on contrôlera. Les indicateurs de niveau sont des Vumètres, ils sont alimentés en double alternance dans un montage en pont. La sensibilité est ajustée par un potentiomètre série. On ne peut pas dire que les Japonais qui ont construit cet appareil aient recherché la simplification à outrance, ce qui aurait sans doute eu pour effet d'abaisser les prix de revient. Nous avons ici un bon nombre de circuits imprimés reliés entre eux par de nombreux câbles soudés. Quelques simplifications ont été apportées dans le câblage, par exemple, en utilisant des circuits imprimés pour relier les potentiomètres entre eux, ce qui simplifie tout de même ce câblage. Il eut sans doute été plus rationnel de réaliser l'ensemble sur un circuit imprimé unique et un peu plus grand, installé contre la façade, comme cela se fait parfois. Sans doute a-t-on préféré diviser le travail. La sensibilité de l'entrée phono est de 3,7 mV soit — 46,5 dBm à 1 kHz. La tension de saturation de cet étage est de 240 mV. Le bruit de fond pondéré, mesuré en sortie, est de — 70 dBm, ce qui nous fait, pour le niveau nominal de sor- 2 MICRO SANS FILTRE MICRO AVEC EMRE E TREE LIGNE ENTREE PHONO G & P tie un bruit ramené à l'entrée de — 115,5 dBm. Ce bruit de fond n'est pas dû aux étages d'entrée mais à ceux de sortie, ce qui est dommage. On mesure en effet le même niveau de bruit de fond en sortie pour les entrées ligne. La sensibilité ligne est de 125 mV soit — 15,5 dBm, la saturation n'existe pas puisque l'entrée attaque directement un potentiomètre. Le niveau de sortie, mesuré en position 0,775 V du commutateur de niveau de sortie, est de 680 mV soit 1 dB de moins que le 0 dBm. La tension de saturation de sortie est de 9 V, ce qui ne nous étonne pas (c'est la tension d'ali- I dB +15.10 +5 5 10 15 4 6 1 2 20 mi1 1 100 mit 41 6 8 183 1000 mentation qui la fixe), ce niveau est, exprimé en dBm de + 22,5 dBm. Notons que ce niveau maxi baisse à 8 V pour la fréquence de 10 kHz, bien que la bande passante du système soit linéaire. Le bruit de fond mesuré en sortie avec le potentiomètre de volume de sortie au minimum est de — 90 dBm. Le taux de distorsion harmonique a été mesuré dans des conditions très difficiles, nous avons en effet appliqué le signal maximal supportable par l'entrée phono, soit 240 mV et réglé le niveau de sortie à la limite de la saturation. Dans ces conditions, nous avons obtenu un taux de distorsion harmonique de moins de 0,03%. A 10 kHz, le chiffre remonte à 0,12%, ce qui est excellent. Les courbes de réponse des filtres de correction et des entrées sont données graphiquement. Dommage pour ce mélangeur que son bruit de fond soit un peu supérieur à celui que nous attendions. Le constructeur a multiplié ses étages, ce qui n'est certes pas fait pour arranger les choses. Que l'on se rassure, cependant, les résultats pratiques tirés de ce mélangeur seront tout à fait à la hauteur de la technologie du disque. On appréciera l'intégration d'un correcteur de timbre évolué et un mélange parole intéressant, enfin le potentiomètre unique de fondu enchaîné. 2 4 6 8 15 10k 20k Hz Courbe d'efficacité de correction des filtres du MIX 1500 de PREVOX. D.T. No 1666 Page 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 1Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 2-3Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 4-5Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 6-7Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 8-9Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 10-11Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 12-13Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 14-15Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 16-17Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 18-19Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 20-21Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 22-23Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 24-25Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 26-27Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 28-29Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 30-31Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 32-33Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 34-35Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 36-37Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 38-39Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 40-41Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 42-43Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 44-45Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 46-47Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 48-49Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 50-51Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 52-53Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 54-55Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 56-57Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 58-59Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 60-61Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 62-63Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 64-65Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 66-67Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 68-69Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 70-71Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 72-73Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 74-75Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 76-77Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 78-79Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 80-81Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 82-83Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 84-85Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 86-87Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 88-89Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 90-91Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 92-93Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 94-95Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 96-97Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 98-99Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 100-101Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 102-103Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 104-105Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 106-107Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 108-109Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 110-111Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 112-113Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 114-115Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 116-117Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 118-119Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 120-121Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 122-123Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 124-125Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 126-127Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 128-129Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 130-131Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 132-133Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 134-135Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 136-137Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 138-139Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 140-141Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 142-143Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 144-145Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 146-147Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 148-149Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 150-151Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 152-153Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 154-155Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 156-157Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 158-159Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 160-161Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 162-163Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 164-165Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 166-167Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 168-169Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 170-171Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 172-173Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 174-175Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 176-177Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 178-179Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 180-181Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 182-183Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 184-185Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 186-187Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 188-189Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 190-191Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 192-193Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 194-195Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 196-197Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 198-199Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 200-201Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 202-203Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 204-205Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 206-207Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 208-209Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 210-211Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 212-213Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 214-215Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 216-217Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 218-219Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 220-221Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 222-223Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 224-225Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 226-227Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 228-229Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 230-231Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 232-233Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 234-235Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 236-237Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 238-239Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 240-241Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 242-243Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 244-245Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 246-247Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 248-249Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 250-251Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 252-253Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 254-255Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 256-257Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 258-259Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 260-261Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 262-263Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 264-265Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 266-267Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 268-269Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 270-271Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 272-273Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 274-275Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 276-277Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 278-279Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 280-281Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 282-283Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 284-285Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 286-287Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 288-289Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 290-291Le Haut-Parleur numéro 1666 mars 1981 Page 292