L'Officiel Auto n°2 mai/jun 2016
L'Officiel Auto n°2 mai/jun 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de mai/jun 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,7 Mo

  • Dans ce numéro : Renault, marque mythique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DOSSIER/Cabriolets et Coupés cabriolet ne partage aucun embouti commun avec la berline 404. Sa silhouette n’est pas sans évoquer les cabriolets Fiat 1500 et 1600 S du même créateur. Contrairement à son moteur à injection, qui offre 13 ch supplémentaires, au Salon de Genève de 1962. L’année suivante, Peugeot lance le coupé uniquement proposé avec le 1,6 litre à injection de 85 ch. Création du bureau de style de la marque les coupé et cabriolet 204, intronisés au Salon de 1966, conservent la ligne générale de la berline (réalisée en collaboration avec Pininfarina) avec un empattement raccourci. Ils seront remplacés quatre ans plus tard par les cabriolet et coupé 304 qui, avec une puissance portée à 80 ch, deviendront 304 S en 1972. Quant au coupé 104, qui apparaît en 1973, son empattement court en fait essentiellement une petite voiture urbaine. Il est par ailleurs doté d’un volet arrière. Sa version ZS au moteur plus puissant (66 ch) lui donnera en 1975 des performances plus dignes de la route. Les coupé et cabriolet 504 sont lancés de concert six mois après la berline. Mais mis à part l’ensemble mécanique, les deux voitures n'ont rien de commun avec cette dernière. L'empattement a été réduit de 19 centimètres et la voie arrière élargie de cinq. Quant à la motorisation, elle n’est proposée qu’en version à injection. Le talent de Pininfarina a fait de ces voitures de très séduisants modèles marqués par l’art italien. Il s’agit en fait de voitures nouvelles dotées d'un comportement routier spécifique. Elles bénéficieront ultérieurement du V6 de la future 604. Au cours de la période récente, le coupé 406, également dû à Pininfarina, est souvent considéré comme l’un des plus élégants jamais proposés par Peugeot. Il a assurément été l’une des plus belles voitures de son époque. En 2000, le lancement de la 206 CC à toit rétractable a constitué un événement historique pour la marque au Lion. Brillante descendante de l’Eclipse, invention visionnaire, la voiture en a représenté la version moderne et a fait école. Son prix très abordable lui a assuré un succès commercial considérable, jusqu’à devenir le cabriolet le plus vendu en Europe. Les actuelles 207 CC et 307 CC en assurent la relève. 36/L’OFFICIEL AUTO 302 roadster 1937-1938 Retour en arrière 201, UNE FAMILLE QUI VA AVOIR UNE SACREE DESCENDANCE ! La marque va réussir une excellente opération en lançant en 1930, un an avant la grande crise économique qui va toucher l’hexagone, une petite berline à la caisse fermée, reléguant les configurations roadster ou cabriolet pour les seuls loisirs… 201 cabriolet 201 B Berline. Elle sera rapidement épaulée par la 301 en 1932, au châssis plus long que celui de la 201, aux roues AV indépendantes et au 4 cylindres de 1 465 cm3. En 1934, la firme décide de lancer simultanément les 401 et 601, façon de monter en gamme puisque la 401 est une 10 CV et sa grande sœur une 6 cylindres de 2 148 cm3. Ces 2 modèles vont inaugurer en 1935 le fameux système « ECLIPSE » fourni par le carrossier POURTOUT : un toit rigide escamotable dans le coffre ! Mais c’est pour le millésime 1936 que le système 302 cabriolet MuseÌ e
va vivre ses heures de gloire avec la présentation par l’intermédiaire de la 402 de la ligne « FUSEAU SOCHAUX ». Cette dernière est proposée simultanément en 4 versions découvrables en plus des berlines traditionnelles… On peut obtenir soit un roadster avec 3 places sur la banquette et 2 places dans un spider non protégé par la capote, soit un « cabriolet décapotable » qui a l’avantage de mettre tous les occupants de la voiture à l’abri (un coach 2 portes « décapsulé » en somme…). L’Eclipse est quand à elle disponible en 2 versions : coupé 2/3 places et coach (châssis long) 5/6 places. Il est à noter que pour 1937, la commande du toit escamotable deviendra mécanique, les propriétaires ayant la fâcheuse « manie » de faire fonctionner la manœuvre du toit à tout va, et de mettre les 2 batteries de 6 volts « à genoux » en quelques jours ! La 201 quitte la scène la même année, remplacée par une 302 qui n’est qu’une 402 réduite dans toutes ses proportions, disponible seulement en berline et cabriolet. DISPARITION DU CABRIOLET 302 1938 voit la disparition (déjà ! !) du cabriolet 302, la 402 est présentée en coach transformable, conservant ses montants latéraux… La 202 apparaît en février et remplace une 302 à la carrière pour le moins éphémère ! Une berline 4 portes découvrable et un cabriolet 2 portes sont proposés à la clientèle. « La 402 « Eclipse » reste proposée mais l’arrivée de la deuxième guerre va vite mettre un terme à la production de voitures civiles… « En 1946, l’heure n’est plus au prestige, seule la 202 est reprise en berline découvrable et cabriolet et ce jusqu’en 1948, gagnant au passage des freins hydrauliques à la place de ces antiques câbles. La 203 est présentée cette même année, en berline ou berline découvrable jusqu’en 1951 où arrivera sur le marché un véritable cabriolet à 2 portes. CE DERNIER RESTERA EN PRODUC- TION JUSQU’À L’ARRIVÉE DU CABRIOLET 403 EN 1956… Inutile de s’appesantir sur les lignes de la 403, les amateurs de séries policières américaines savent qu’elle a été popularisée au-delà de toute espérance par un célèbre inspecteur en gabardine ! Il est à noter que, bien qu’ayant la même mécanique que la berline du même nom, elle disposera d’un traitement intérieur et d’un choix de couleurs infiniment plus luxueux que cette dernière… En 1961, Peugeot, associé à Pininfarina, présente la 404 coupé/cabriolet. Elle sera la première voiture à n’avoir AUCUN emboutis en commun avec la berline éponyme… L’année 1967 salue l’apparition de la 204 coupé/cabriolet, à l’empattement beaucoup plus court que celui de la berline. L’année suivante voit arriver la mise à la retraite de la 404… En effet, la 504 est présentée, et une version cabriolet va voir le jour en 69. Cette dernière sera toujours due au coup de crayon du célèbre designer italien et fabriquée dans ses 402 Eclipse locaux de Turin. En 1970, c’est au tour de la 204 de laisser la place à sa grande sœur 304, qui n’en diffère que par sa calandre, ses feux AV et AR ainsi que son levier de vitesses au plancher… La gamme restera quasi inchangée jusqu’en 1975, qui verra l’apparition d’une 504 restylée et uniquement disponible avec le V6 PRV. Les 304 tireront leur révérence la même année, malgré l’apparition en 73 d’une 304S, un peu plus puissante. La 504 V6 n’ira pas au-delà de 1978 (977 voitures produites !) et la marque devra ressortir d’urgence le 4 cylindres à injection pour doper des ventes au plus bas ! 203 cabriolet 203 cabriolet 4 places, 1950 L’OFFICIEL AUTO/37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 1L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 2-3L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 4-5L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 6-7L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 8-9L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 10-11L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 12-13L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 14-15L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 16-17L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 18-19L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 20-21L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 22-23L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 24-25L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 26-27L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 28-29L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 30-31L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 32-33L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 34-35L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 36-37L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 38-39L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 40-41L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 42-43L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 44-45L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 46-47L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 48-49L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 50-51L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 52-53L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 54-55L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 56-57L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 58-59L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 60-61L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 62-63L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 64-65L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 66-67L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 68-69L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 70-71L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 72-73L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 74-75L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 76-77L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 78-79L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 80-81L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 82-83L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 84