L'Officiel Auto n°2 mai/jun 2016
L'Officiel Auto n°2 mai/jun 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de mai/jun 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,7 Mo

  • Dans ce numéro : Renault, marque mythique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Saga/Lamborghini Établie sur un châssis de 400 GT 2 + 2, le style de cette Flying Star II est tout à fait original, quoique son nom soit le rappel d’une célèbre création Touring remontant à 1931. L’auto sera achetée par Jacques Qouirez, le frère de Françoise Sagan. Elle appartient de nos jours à un collectionneur Français. N’oublions pas non plus la Marzal, présentée au Salon de Genève en 1967. Une véritable quatre places et un moteur central. Elle aura son heure de gloire, lorsque le Prince Rainier de Monaco la fera rouler sur le circuit du même nom en ouverture du Grand Prix. Une autre légende Lamborghini fera son apparition, l’Espada ainsi que l’Islero ! Lamborghini n’amuse pas la galerie, il produit et sort nouveauté sur nouveauté. Avec le recul et connaissant la « fin de l’ère Ferruccio », on se demande si lui-même ne se savait pas condamné à court terme et il s’empressait de laisser sa trace dans l’histoire de l’automobile ! Objectif atteint 20/L’OFFICIEL AUTO Flying Star II La Miura avait atteint son objectif, produit d’une osmose parfaite entre la mécanique et la carrosserie. Il restait à confirmer cette alliance, à gravir l’échelon supérieur et développer l’objet du désir. Nous sommes en 1969 et Ferruccio Lamborghini peut être satisfait. En cinq années « de folies », sa marque est au diapason, il a trouvé son public, son image et ses clients. L’arrogance du « Cavaliere » a, en outre, contribué à réveiller les grands noms de l’artisanat italien, les obligeant à se pencher de nouveau sur leurs tables à dessin et de redéfinir de nouvelles références en matière de design. Les innovations apportées par Lamborghini – moteur central, distribution à doubles arbres à cames, quatre roues indépendantes – ont toutes été reprises par ses concurrents. Fin 1968, Lamborghini aura produit plus de 360 voitures alors que ses rivaux de Modena en ont fabriqué 730 pour Ferrari et 733 pour Maserati. Pas de compétition On pourrait prendre cela pour de la provocation, Lamborghini a construit sa légende, à l’inverse de Ferrari et de Maserati, sans jamais avoir approché à la compétition. Il observait et il en tirait des conclusions qu’il s’empressait d’adopter à ses voitures. Cela faisait illusion, car, en regardant d’un peu plus près sa production, il est juste de dire que ses voitures n’étaient pas aussi parfaites en comportement routier que certaines de ses concurrentes issues directement de la course automobile. C’est aussi pour cela qu’il ne se risque jamais dans ces épreuves. L’arrivée de la future Miura S coupera court à toutes les rumeurs concernant une éventuelle participation sportive des Miura, ce sera un non définitif ! Ferruccio commençait déjà à s’intéresser à un autre domaine, là où les grandes firmes Italiennes n’étaient pas présentes, les bateaux ! Il commença à fabriquer des bateaux style Riva avec moteur Lamborghini dès 1968, comme la « Freccia Bianca ». Cette activité perdure de nos jours et Lamborghini fut, à de nombreuses reprises, Champion du Monde en Off Shore, ces cigarettes équipées de deux, voire quatre moteurs Lamborghini accouplés développant chacun près de 1000 chevaux ! Revenant à la nouvelle mouture de la Miura, la « S » est présentée, comme de coutume, à l’occasion du Salon de Turin 1968. La berlinette Miura ne sera jamais développée pour la compétition, mais uniquement pour ses clients. Elle ne cessera de s’améliorer afin de rester la meilleure voiture de sport au monde. Caractéristiques techniques L’architecture générale, sur le plan du principe, est donc toujours une structure autoporteuse indépendante de la carrosserie, dans laquelle le groupe motopropulseur est installé transversalement en position centrale arrière. Le moteur, en alliage léger, est le 12 cylindres en V à 60°, d’une cylindrée de 3 929 cm3, 82 mm d’alésage pour 62 mm de course, la distribution s’effectue par 2 ACT pour chaque banc de cylindres, commandés par chaîne double. L’alimentation est assurée par quatre carburateurs triple corps Weber. Côté transmission, la boîte de vitesses comprend cinq rapports synchronisés, l’embrayage est du type monodisque sec, à commande hydraulique. Il n’y a pas de différentiel autobloquant. Les suspensions, indépendantes sur les quatre roues, sont à triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques, et barres antiroulis. La direction est par
La Miura avait atteint son objectif, produit d’une osmose parfaite entre la mécanique et la carrosserie. Fiche technique Lamborghini Miura P400 S Moteur : V12 en position arrière central, transversal (type L 400 TP) à 60° Cylindrée : 3 929 cm3 (82 x 62 mm) Puissance : 370 ch DIN à 7 850 tr/mn Transmission : roues arrière motrices ; boîte de vitesses Lamborghini à cinq rapports Freins : 4 disques Girling Vitesse maxi : 280 km/h (données constructeur… revenu à plus de modestie…) Dimensions (L x l x h) : 4, 39, 1,78, 1,10 m Empattement : 2,504 m Poids : 1 050 kg (modèle 69), 1 120 kg (modèle 70), 1 250 kg (modèle 71) Pneumatiques : Pirelli GR 70 VR15 Production (donnée usine) : 338 exemplaires crémaillère, les freins sont des Girling assistés à double circuit. Les roues, en alliage léger et fixation par moyeu central, ont une largeur de 7" et portent des Pirelli GR 70 VR15. Mais alors, qu’est ce qui a été apporté de nouveau à la Miura par l’adjonction du « S » ? D’abord 20 chevaux de plus (370 ch à 7 700 tours au lieu de 350 à 7 000 auparavant). Comme pour la version P400, il est probable que l’usine fut un peu optimiste sur les puissances réelles. Pour notre part, après avoir essayé toutes les versions, il est presque impossible de définir laquelle est la plus puissante. Il s'avère probablement que la « S » est plus puissante que la P400, mais elle est plus lourde également, alors les performances sont pratiquement restées inchangées sur toutes les versions de Miura. Le couple a aussi évolué passant à 39,5 mkg à 5 500 tours au lieu de 37,6 mkg à 5 100 tours (ceci étant notamment obtenu par l’élévation d’un point (10,5 : 1 pour 9,5 : 1 précédem- L’OFFICIEL AUTO/21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 1L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 2-3L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 4-5L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 6-7L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 8-9L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 10-11L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 12-13L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 14-15L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 16-17L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 18-19L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 20-21L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 22-23L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 24-25L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 26-27L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 28-29L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 30-31L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 32-33L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 34-35L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 36-37L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 38-39L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 40-41L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 42-43L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 44-45L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 46-47L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 48-49L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 50-51L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 52-53L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 54-55L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 56-57L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 58-59L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 60-61L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 62-63L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 64-65L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 66-67L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 68-69L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 70-71L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 72-73L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 74-75L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 76-77L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 78-79L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 80-81L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 82-83L'Officiel Auto numéro 2 mai/jun 2016 Page 84