L'Officiel Auto n°1 mar/avr 2016
L'Officiel Auto n°1 mar/avr 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de mar/avr 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 69,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier french touch.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Porsche 928 (1978/1991) Porsche 959 (1987/1988) arallèlement à la série G en fin de parcours, la nouvelle génération 911 P arriva sur le marché avec l'année - modèle 1989. La 911 Carrera 4 du type 964 était composée à 85% de nouvelles pièces, mais elle conservait en grande partie les formes classiques de sa devancière. Elle était disponible dans les formes de carrosserie Coupé, Targa et Cabriolet. Malgré les nombreux points communs au niveau du design, la 964 présentait une aérodynamique nettement meilleure que celle du modèle G. Les nouveaux boucliers avant et arrière de forme arrondie, ainsi que l'aileron arrière à déploiement automatique y contribuaient. La 911 Carrera 4 était la première 911 à transmission intégrale. Sa transmission intégrale permanente pilotée électroniquement répartissait en temps normal 31% du couple à l'essieu avant et 69% à l'essieu arrière. Selon la situation, la répartition pouvait être effectuée de manière variable. La console centrale de la C4 comportait un commutateur de traction. Son moteur 3,6 litres délivrait une puissance de 250 ch. À partir de l'AM 1990, la 911 Carrera 2 était disponible dans une version à propulsion (arrière) de conception identique (premier modèle avec Tiptronic) et, à partir de l'AM 1991, une version turbo était également disponible. 60/L’OFFICIEL AUTO L ors de la construction de la 928 produite dès l'année - modèle 1978 en série, le sujet de la conception allégée était au premier plan. Ainsi, les portes, les ailes avant, ainsi que le hayon moteur étaient fabriqués en aluminium et non en tôle d’acier. Derrière les pare-chocs en plastique intégrés à la forme de la carrosserie se trouvaient en outre des profilés d'aluminium qui supportaient un choc jusqu'à 8 km/h sans dommage. La 928 était dotée de phares principaux escamotables électriquement et intégrés dans les ailes. Le hayon arrondi était dominé par la grande vitre de la lunette arrière. La motorisation des modèles 928 était assurée par un moteur V8 refroidi par eau, dont les cylindres étaient disposés avec un angle de 90° les uns par rapport aux autres. La cylindrée du groupe motopropulseur, tout d'abord de 4,5 litres, fut augmentée jusqu'à 5,4 litres. La transmission s'effectuait selon le principe Transaxle. Pour améliorer l'aérodynamique, les modèles furent dotés à partir du type 928 S (AM 1979) d'un spoiler avant et d'un aileron arrière. L'essieu arrière de la 928 était une nouveauté absolue. La particularité de cet essieu à double triangulation, également appelé essieu « Weissach », résidait dans ses propriétés de stabilisation du pincement. Cet essieu agissait pratiquement comme un essieu arrière directionnel passif et contribuait ainsi de façon essentielle à la sécurité active du modèle Granturismo. 928 (AM 1978-82) L'arrière arrondi sans aileron était un signe distinctif marquant de la 928. Contrairement aux modèles dérivés qui suivirent, ce modèle ne disposait encore d'aucun spoiler avant ni d'aucun aileron arrière. Le moteur 4,5 litres de la 928 délivrait une puissance de 240 ch. 928 S (AM 1980-86) La 928 S était dotée d'un spoiler avant et d'un aileron arrière noirs, de baguettes de protection latérales peintes dans la teinte de la carrosserie, ainsi que de clignotants latéraux. La cylindrée fut augmentée pour passer de 4,7 à 5,0 litres (AM 1986). La puissance était de 300 ch, à partir de l'AM 1984 de 310 ch et à partir de l'AM 1986 (avec catalyseur) de 288 ch. 928 S4 (AM 1987-91) La 928 S4 disposait d'un bouclier avant arrondi avec prises d’air. La partie arrière présentait, entre les larges feux arrière positionnés de manière affleurante, une partie chanfreinée et un aileron arrière noir dépassant de la carrosserie. Son moteur 5,0 litres délivrait une puissance de 320 ch. U ne série exclusive de 292 unités de la 959, porte-drapeau technologique, est construite sur la base de la gamme 911. Du moteur bi turbo 6 cylindres opposés à plat avec culasses à 4 soupapes refroidies par eau au châssis à réglage électronique et transmission intégrale innovante jusqu'à la carrosserie à l'aérodynamique optimisée, Porsche démontre à l'époque tout ce qui est possible et faisable en matière de construction automobile. Malgré son prix de 420 000 DEM, la 959 est rapidement vendue. Porsche 964 (1989/1993)
Porsche 993 (1994/1998) vec l'année - modèle 1994, la gamme A 964 a été remplacée par la gamme 993. Celle-ci constituait une évolution considérable non seulement sur le plan technologique, mais également d'un point de vue esthétique. Les ailes avant de la 993 Carrera étaient plus larges et leur ligne était plus plate. Du fait du capot de coffre à bagages raccourci, la garniture en caoutchouc noire fut supprimée, cette dernière constituant sur le modèle G, ainsi que sur le type 964, le point de jonction entre la carrosserie et le pare-chocs avant. Les ailes arrière étaient également de forme plus large et s'étiraient en suivant une ligne plus droite vers l'arrière avec les feux arrière positionnés plus haut. La 993 était tout d'abord disponible comme Coupé et Cabriolet avec propulsion (arrière). Avec l'année modelé 1995 s'ajoutèrent les versions à transmission intégrale Carrera 4 et 911 turbo avec visco-coupleur multidisque, et avec les années modèles 1996/97 la Carrera 4S, ainsi que la Carrera S. Le modèle Targa produit à partir de l'AM 1996 disposait, pour la première fois, au lieu du toit pliant escamotable, d'un large toit Porsche 996 (1998/2005) En 1997, Porche présente une 911 E totalement repensée. La carrosserie de style classique est plus longue, le châssis encore optimisé. En outre, le modèle est équipé d'une version plus puissante du nouveau moteur 6 cylindres opposés à plat refroidi par eau. ouvrant à réglage électrique en verre feuilleté teinté. L'ancien arceau de sécurité pouvait ainsi être supprimé. La propulsion des modèles Carrera et Targa était assurée par un nouveau moteur 3,6 litres d'une puissance tout d'abord de 272 ch, puis de 285 ch à partir de l'AM 1996. Porsche 993 turbo (1995/1998) a 911 turbo de la gamme 993 mettait pour la première fois en œuvre deux turbocompresseurs ; avec ce système, un plus petit turbocompresseur était installé par banc de cylindres. L En outre, ce modèle était le premier modèle turbo disposant d'une transmission intégrale. Le bouclier avant de la turbo comportait à l'avant trois prises d’air séparées et en supplément, dans la partie latérale inférieure, des ouïes pour le refroidissement des freins. L'aileron arrière était intégralement peint dans la teinte de la carrosserie. Tout comme les modèles Carrera 4, le modèle 911 turbo était également équipé à l'avant de clignotants blancs et à l'arrière de clignotants rouges. Le moteur bi turbo 3,6 litres délivrait de série 408 ch. À partir de l'AM 1996, une augmentation de puissance pouvant atteindre 430 ch, puis, à partir de l'AM 1998, 450 ch était disponible. Avec l'AM 1995, une petite série (14 exemplaires) fut produite par Exclusive avec la désignation 911 Cabriolet turbo avec un aileron arrière aux dimensions particulièrement grandes. L’OFFICIEL AUTO/61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 1L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 2-3L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 4-5L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 6-7L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 8-9L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 10-11L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 12-13L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 14-15L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 16-17L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 18-19L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 20-21L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 22-23L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 24-25L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 26-27L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 28-29L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 30-31L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 32-33L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 34-35L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 36-37L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 38-39L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 40-41L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 42-43L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 44-45L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 46-47L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 48-49L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 50-51L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 52-53L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 54-55L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 56-57L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 58-59L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 60-61L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 62-63L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 64-65L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 66-67L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 68-69L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 70-71L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 72-73L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 74-75L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 76-77L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 78-79L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 80-81L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 82-83L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 84