L'Officiel Auto n°1 mar/avr 2016
L'Officiel Auto n°1 mar/avr 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de mar/avr 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 69,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier french touch.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
GENÈSE/Technique Des voitures à l’économie... Afin de limiter les coûts, l’Alpine utilise un maximum de pièces Renault, le moteur et de nombreux accessoires. L’évolution des Alpines, au fil des ans et des millésimes, a toujours été étroitement liée aux améliorations des produits de la Régie Renault. En 1961, Serge Zuliani, jeune diplômé en esthétique industrielle, est chargé de remodeler l’arrière de l’Alpine A108 qui est issue de croquis griffonnés par Jean Rédélé, pour tenir compte des nouvelles caractéristiques d’encombrement du moteur de la R 8. Elle devient l’A 110 et gagne en finesse et en sobriété. En 1962, au Salon de Paris, on peut enfin admirer la vraie, l’unique A 110, aussi connue sous le patronyme de Berlinette ! Par rapport à la 108, peu de modifications, mais les petites retouches font faire mouche et, au final, quand on compare une 108 à une 110, on s’aperçoit que les petites modifications misent bout à bout en font une voiture plus fluide, plus « logique » ! Les surfaces vitrées sont en augmentation et le capot moteur est désormais plus plat. On trouve encore avec plaisir des feux de R8 en lieu et place de ceux provenant de la 4L, qui ne faisaient pas très classe pour une auto de luxe ! Les trains roulants font partie de l’efficacité de la voiture, encore plus quand il s’agit d’une authentique sportive. La majorité des Alpines sera équipée avec ceux de la R8, jusqu’en 1972 du moins. On retrouve des roues indépendantes à l’avant avec leviers triangulés et stabilisateurs latéraux. La suspension arrière, quant à elle, reçoit demi axes bras oscillants et ressorts hélicoïdaux fixés à 50/L’OFFICIEL AUTO la fois sur la boîte et sur le châssis. On place ensuite deux jambes de force en V, elles aussi reliées au châssis. Jusqu’en 1972, pas de grand changement, mais, dès 1973, la suspension subit de profondes évolutions. Le train arrière est doté de triangles superposés et de l’essieu arrière de l’Alpine A310, plus modernes, mais qui énerve les puristes, ceux qui pensent (à tort) que la Berlinette ne doit pas changer. Pourtant, face à la nouvelle suspension de l’A 310, la Berlinette est encore plus efficace, mais que voulez-vous, quand la mauvaise foi s’en mêle ! L’ensemble dispose de ressorts hélicoïdaux et de quatre amortisseurs télescopiques. Évidemment, le train avant subit, lui aussi, des 1982, Renault Alpine A 310. 1968, Alpine A 210. changements. Il est maintenant équipé de triangles superposés avec des ressorts hélicoïdaux, des amortisseurs télescopiques et une barre antiroulis. Sous le capot, on évolue aussi, on remplace le moteur de la Dauphine par celui de la R8 ! Mais il faut l’adapter, on fait donc appelle à Mignotet bien sûr ! Les modifications se situent au niveau des entrées d’air, on ouvre des ouïes au niveau du sommet des ailes et l’on ferme, à la va-vite, celles qui avaient été pratiquées pour refroidir l’ancien moteur Dauphine. À partir de la base de l’A 110, l’évolution du modèle se fera au compte-gouttes ! Il n’y aura plus vraiment de gros mouvement, quelques améliorations afin de l’actualiser ou de l’adapter en fonction des moteurs qui l’équipera.
On trouve par exemple des extensions d’ailes quand le service compétition le demandera ou encore quand le nouveau radiateur sera installé à l’avant. Mais en 1969, la silhouette va quand même changer un peu plus qu’à l’accoutumée. Pour cette nouvelle mouture, on refera entièrement le moule de l’A 110. Dès le début, le R8 se montre brillant, passé entre les mains de Mignotet, il devient énergique, puissant et fiable. La grande force de Mignotet est d’équiper les Alpines d’arbres à cames spéciaux donnant plus de souplesse dans les bas régimes. Alpine utilisera aussi des blocs issus du savoir faire d’Amédée Gordini, notamment celui de la R8 Gordini. Pour la course, on verra apparaître aussi des versions 1 440 cm3 ! L’un des soucis majeurs de propriétaires d’Alpine est la boîte de vitesses. Les synchros sur la R8 ne sont pas des plus performants. La fiabilité n’a jamais le point de la boîte et il faudra attendre l’arrivée de la boîte de la R16 pour voir le problème se résoudre en partie. Il est en tout autre chose sur les modèles destinés à la compétition. Ces derniers sont préparés avec soins et ils n’ont pas grand-chose à voir avec ceux de série. Enfin, logiquement, l’évolution des Renault suivant son chemin, l’Alpine suivra le même. On verra après la suite, sous le capot, les moteurs de la R12 TS (1 289 cm3), R 16 (1 470, 1 565 et 1 647 cm3) pour, bien sûr, arriver à la R17. C’est avec l’arrivée du moteur 1 605 cm3 de la R 17 que le radiateur passera à l’avant. Enfin, l’ultime évolution verra arriver le moteur de la R16 TX afin d’équiper l’ultime modèle A 110. Le freinage n’est pas, à proprement parler, le point fort de la Berlinette, malgré quatre freins à disques dès le Alpine V6. début. Les freins proviennent de l’inévitable R8, mais ils sont sans assistance. Si vous voulez ralentir la voiture, il faut alors appuyer très fort sur la pédale, si vous voulez la stopper, il faut alors ajouter les pieds et prier très fort ! Non, sérieusement, il faut vraiment s’employer pour stopper l’auto, la pédale faisant de la résistance. Heureusement que l’Alpine était très légère, on ose imaginer le même freinage avec 1 tonne de plus ! En revanche, la tenue de route fut, tout au long de sa vie, exceptionnelle ! Elle possède une Monoplace Alpine tenue de route en courbes rapides et épingles étonnantes, elle est un peu moins à l’aise sur de grandes courbes, sur les autoroutes par exemple. Au final, on se retrouve plus avec une auto conçue pour la piste, les Rallyes, la course automobile en général et finalement adaptée à la route que le contraire, mais dès l’arrivée de l’A 310, ce processus va s’inverser pour le plus grand bonheur des amateurs de voitures de sport et le plus grand malheur des fans de la Berlinette et de l’Alpine en particulier. L’OFFICIEL AUTO/51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 1L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 2-3L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 4-5L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 6-7L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 8-9L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 10-11L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 12-13L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 14-15L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 16-17L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 18-19L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 20-21L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 22-23L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 24-25L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 26-27L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 28-29L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 30-31L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 32-33L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 34-35L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 36-37L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 38-39L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 40-41L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 42-43L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 44-45L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 46-47L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 48-49L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 50-51L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 52-53L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 54-55L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 56-57L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 58-59L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 60-61L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 62-63L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 64-65L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 66-67L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 68-69L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 70-71L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 72-73L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 74-75L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 76-77L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 78-79L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 80-81L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 82-83L'Officiel Auto numéro 1 mar/avr 2016 Page 84