L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°8 de nov-déc/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : Spécial salon du Bourget : guide des nouveautés 2012

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Lecture commander un kit de réparation de boîte de transfert. Nous pourrons l’avoir rapidement, d’ici quelques jours. Nous lui apportons la voiture. Marcelo nous fait le devis. Il demande 1200 $ pour faire le travail. Nous ne pouvons pas refuser. Dan nous dit que pour le pays il ne prend pas cher, 90 $ de l’heure tout de même. En attendant, nous partageons un peu de la vie d’une famille américaine. Les Américains n’ont pas le même rythme de vie que nous. Nous préparons séparément nos repas. Nous n’avons pas les mêmes horaires, ce qui évite de nous gêner mutuellement. Lourdes est très surprise par nos repas. Elle a l’impression que nous passons notre temps à prendre de gros repas. Elle est très étonnée que nous mangions ensemble, assis à table dans la cuisine. De son côté, elle prépare les assiettes de ses enfants quand ils rentrent de l’école. Ils vont manger en regardant la télévision chacun dans sa chambre. Lourdes grignote ensuite seule. Quant à Dan, il part très tôt de la maison et s’arrête sur la route pour avaler rapidement quelque chose dans un fast-food. Il reprend un en-cas vers dix heures et recommence tout au long de la journée. De retour le soir, il prend une salade composée qu’il achète au supermarché pour la consommer seul dans la cuisine. Son seul véritable repas à la maison avec son épouse a lieu une fois par semaine, le dimanche. Lourdes semble admirative du fait que nous dînions ensemble à table pour pouvoir parler en famille. Page 91 86 L’essentiel du Camping-car n°8 ❘ Novembre - Décembre 2011 De notre côté, nous sommes étonnés par leur gaspillage. Une cannette de coca entamée restée ouverte plus de cinq minutes est jetée. Pour ce qui est des véhicules, c’est la gabegie. Quand chez nous un maçon a besoin d’un camion pour transporter un peu de sable, il prend une camionnette avec une benne basculante équipée d’un petit moteur. Aux USA, il leur faut au minimum le gros pick-up 4x4 V8 de 5 litres de cylindrée qui consomme entre 20 et 25 litres aux cent kilomètres. Dan possède ainsi un gros camion qu’il n’utilise plus car il n’a pas l’argent pour changer les pneumatiques. Les économies ne sont pas à l’ordre du jour. Un samedi, Dan me prend avec lui. Il doit chercher sa pelleteuse à Pal Springs et aller récupérer des pneus pour la pelle à Los Angeles. Au lieu de revenir déposer chez lui la machine qui pèse plusieurs tonnes, il part directement chercher les pneus à plus de cent kilomètres. Mais en dehors de cela, les Américains sont d’une incroyable gentillesse. Le père de Dan possédait un bateau à moteur. Pour maintenir la batterie en état de marche, il avait installé un panneau solaire. Depuis son décès, Dan a hérité du bateau. Il a enlevé le panneau et ne sachant qu’en faire, il nous en a fait cadeau… Le garage ne commence à s’occuper de l’Arioul que le jeudi suivant. Marcelo nous demande de venir : Les cartes routières étant peu précises en Equateur, nous nous perdons et arrivons dans la cour d’une école des Andes. La pièce qui a cassé dans la boîte de transfert. - Je viens d’ouvrir la boîte, venez voir. Nous le suivons jusqu’à son établi. La boîte de transfert est entièrement démontée. Il me montre les pignons (photo3) : - Toutes les dents sont cassées. C’est ce roulement à billes qui a cassé. Les billes sont sorties de leur logement et sont allées dans les engrenages, ce qui a tout cassé. - Je pense que je peux trouver les pièces. - Le problème, c’est que le carter est déformé. Je ne pourrai pas le remonter. Ça marchera mal, ça fuira et elle finira par casser, sauf si vous trouvez un autre carter. Aux USA, impossible d’en trouver. - Je pense qu’il faut la remplacer entièrement. - Si ça peut vous rassurer, je ne vous prendrai que 900 $ comme il y a moins de travail que prévu. Dire que cela fait environ cinq mille kilomètres que nous roulons avec ce bruit. Si nous n’avions pas eu l’intervention de ce douanier zélé, j’aurais compris à temps que la boîte de transfert était en cause. La Soudain la piste se transforme en torrent de boue au milieu du Guatemala. Les quetchis nous prêtent mains fortes pour nous sortir durant 2 heures de ce bourbier de 500m.
réparation aurait été moins longue et moins chère. Je contacte à nouveau Georges Graciet d’Euro4x4parts. Il commande une boîte de transfert neuve. Mais nous restons étonnés qu’un roulement de grande marque casse aussi rapidement. Je commence à avoir des doutes sur le mécanicien qui m’a reconditionné les boîtes avant de partir de France. C’est vrai que je n’ai pas vu d’appareil de mesure pour régler les boîtes dans son atelier ! Page 92 En attendant, nous flânons sur Internet. Nous partons consulter les blogs de la famille en camping-car et du cycliste que nous avions rencontré à Montréal. Stupeur, nous apprenons que nous ne sommes pas les seuls à avoir des problèmes. Notre jeune fougueux cycliste vient de faire demi-tour vers Montréal pour réparer son porte bagage : il risquait de perdre sa garantie ! Après cette pause forcée, il reprend la route et se plaint des camions qui le rasent. Ne se sentant pas en sécurité, il préfère laisser le vélo chez lui et continuer la route sac à dos. Malheureusement, la pauvreté des enfants mexicains le découragera définitivement de voyager dans les pays émergents. Quant à notre famille française, dans un premier temps, c’est la culasse qui cède. Comme nous, une famille américaine les a recueillis. Ces Américains ont vraiment l’âme charitable ! Mais plus tard au Mexique, c’est un cardan qui lâche et impossible de trouver une pièce de rechange sur place. Une réparation de fortune leur permet de rouler quelques centaines de kilomètres, avant qu’il ne lâche à nouveau. Mais au passage d’un ralentisseur, un pneu éclate. Le changement effectué, notre père de famille passe sous le véhicule pour contrôler le cardan. A ce moment-là, le cric cède et il se retrouve coincé sous son véhicule. Il est aussitôt évacué à l’hôpital. Il s’en sort assez bien avec une clavicule et quelques côtes cassées. Le voyage en camping-car s’arrête là pour eux. Ils trouvent tout de même le courage de continuer vers l’Amérique Centrale en utilisant les transports locaux. Des trois, nous sommes désormais les seuls à continuer notre route. Que cela nous serve de leçon ! Nous tenterons de rester vigilants. Nous recevons la boîte de transfert une semaine plus tard. Mais c’est Thanksgiving, la grande fête américaine. Personne ne travaille. Dan nous propose gentiment de Pause photo devant la nouvelle boîte avec les mécaniciens et Dan. Petit port de Santa Elena en Colombie. Bivouac au milieu des huttes quetchis au Guatemala. Lecture l’accompagner lui et sa famille dans le désert pendant les fêtes. Mais nous préférons les laisser partir seuls durant les quatre jours. Nous gardons les deux chiens et le chat. Ils seront plus tranquilles. Dan et Lourdes ont deux bichons, Spider et Bear. Bear nous a adoptés, au détriment de Dan. Il ne vient plus l’accueillir quand il rentre du travail. Bear recherche constamment des caresses. Pour cela, il s’allonge sur le dos en écartant les pattes. Dès lors, nous lui avons trouvé le surnom de « Berre l’Etang ». Mercredi 29 novembre, enfin, l’Arioul est guéri. Nous le récupérons (photo 4). Les surprises techniques ne s’arrêtent pas là… Nous vous conseillons la lecture du livre pour connaître la suite de leurs aventures (fin page 350). Pour commander le livre et les double DVD par Paypal CB : www.lesquatrevieux.com. Le port est à chaque fois gratuit. Le livre, c’est 384 pages dont 32 pages de photos couleur, + de 500 points GPG et 68 pages d’informations techniques pour 20 €. Un double DVD, c’est 20 €. Les 2 doubles DVD sont à 37 €. Nous vous conseillons de prendre le pack livre. 2 doubles DVD pour 50 €. Vous pouvez également régler par chèque en l’envoyant à F & V Quatrevieux, 145 rue Haute 84660 Maubec. Novembre - Décembre 2011 ❘ L’essentiel du Camping-car n°8 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 1L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 2-3L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 4-5L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 6-7L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 8-9L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 10-11L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 12-13L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 14-15L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 16-17L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 18-19L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 20-21L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 22-23L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 24-25L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 26-27L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 28-29L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 30-31L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 32-33L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 34-35L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 36-37L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 38-39L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 40-41L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 42-43L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 44-45L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 46-47L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 48-49L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 50-51L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 52-53L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 54-55L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 56-57L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 58-59L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 60-61L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 62-63L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 64-65L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 66-67L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 68-69L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 70-71L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 72-73L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 74-75L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 76-77L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 78-79L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 80-81L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 82-83L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 84-85L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 86-87L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 88-89L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 90-91L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 92-93L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 94-95L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 96-97L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 98-99L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 100