L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°8 de nov-déc/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : Spécial salon du Bourget : guide des nouveautés 2012

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Italie 21 Coucher de soleil à Venise Grands voyageurs la recherche de la Madona del Orto. Situé dans le Sestière de Cannaregio, le Ghetto est loin du Venise touristique, c’est celui du linge qui pend aux fenêtres, des petites cours et places oubliées. Les gondoles ont été remplacées par des barques transportant sable, ferraille et brocantes de toutes sortes. Nous dégustons glaces et ristretti, au fil de nos balades, dans les Sestières de San Polo, Dorsoduro, San Marco et Cannaregio. L’Italie est certainement le pays où l’on déguste les meilleures glaces du monde. Souvent, vers midi, nous nous contentons de déguster quelques boules, histoire de ne pas perdre de temps. A Venise, un ristretto dans un petit café coûte moins cher que les toilettes publiques et on peut utiliser les sanitaires de l’établissement gratuitement, alors pourquoi se priver ? De Punta Sabbioni, un vaporetto nous conduit directement à Burano. Cette île de la lagune, habitée essentiellement par des pêcheurs, est réputée pour sa dentelle. L’arrivée sur l’île est superbe, toutes les maisons sont peintes de couleurs vives différentes (photo 16). Il y a une raison à cela, les couleurs permettaient aux marins de facilement reconnaître leur maison, lorsqu’ils rentraient dans la brume. Les îliens sont aujourd’hui obligés de repeindre 58 L’essentiel du Camping-car n°8 ❘ Novembre - Décembre 2011 leur maison tous les ans, en respectant la couleur d’origine. Burano possède également un étonnant Campanile qui rivalise avec la tour de Pise. De Burano, un saut de puce en vaporetto nous conduit à l’île de Torcello, mais nous serons un peu déçus par cette île, désertée suite à une épidémie de malaria et dont les constructions servirent de carrière pour bâtir les palais de Venise. C’est peut-être la pluie torrentielle qui nous empêche d’apprécier la Cathédrale Santa Maria Assunta 22 Ferrare, la Via delle Volte et l’église Santa Fosca, derniers vestiges de la grandeur perdue de l’île. Murano (photo 17) est célèbre pour son industrie verrière. A cause des risques d’incendie, cette activité a été déplacée dans l’île. De nombreuses boutiques d’art du verre bordent les rives du Grand Canal qui coupe l’île et en fait une Venise miniature. Nous quittons à regret la Sérénissime, par le vaporetto de Punta Sabioni, avec pour dernière image le soleil se couchant sur le Grand Canal. Ferrare Ferrare est notre troisième étape. C’est en vélo que nous découvrons cette ville fortifiée située dans le Delta du Pô, la ville est justement envahie par les cyclistes. Au centre ville, nous pratiquons le sport municipal, le slalomentre les piétons. Nous débutons notre visite par la plus vieille rue de Ferrare, la Via delle Volte (photo 22). En 1150, elle longeait le Pô et fût ainsi la première à se développer. Pour éviter les inondations, le fleuve a été dévié de 7 kilomètres. Nous remontons la ville et le temps, en vélo, jusqu’au château d’Este en passant par le Duomo (photo 23). C’est la famille d’Este qui fît pendant 400 ans la grandeur de Ferrare, jusqu’à la fin du 16 e siècle où elle quitta la ville pour Modène. La célèbre Lucrèce Borgia épousa en troi-
sième mariage Alphonse 1°d’Este, comte de Ferrare. Elle est enterrée au couvent du Corpus Dei, mais nous ne trouverons pas sa tombe. Sous Mussolini, la ville devient un terrain favorable au fascisme et à sa réponse, la Résistance. On se souvient du très beau film de Vittorio de Sica, « Le jardin des Finzi-Contini ». Lors de notre visite du palais de Marfisa d’Este, nous sommes invités à une série de représentations théâtrales et de danses folkloriques. Notre caméra professionnelle nous a aidés, de sympathiques figurants en costumes nous invitent à passer dans les premiers rangs pour pouvoir filmer. Malheureusement, nous avons beaucoup de difficultés à communiquer, car nous ne parlons pas Italien et que j’ai une fâcheuse tendance à vouloir parler Espagnol alors que les Italiens parlent plus facilement le Français. Les Dolomites Après un rapide saut sur la côte Adriatique au nord de Ravenne et dans le Delta du Pô, nous remontons vers la direction des Dolomites. Terrain de jeu de grands grimpeurs tel que Cesare Maestri, et Walter Bonatti, les Dolomites sont de véritables dentelles de calcaire aux reflets roses, un paradis de la marche et des grands espaces. Elles sont la note indispensable pour terminer un voyage réussi. Après des étapes très citadines, nous sommes heureux de nous retrouver dans ces montagnes abandonnées par les touristes en octobre. Nous sommes entre deux saisons. Nous commençons par faire le tour des Dolomites de Brenta, à bord de notre Camper. Le Val di Sol puis le Val di Non défilent derrière les vitres de notre véhicule (photo 24). Nous nous arrêtons dans les 24 Les Dolomites vues depuis la route 23 Ferrare, le Duomo Venise, Vérone, Ferrare et les Dolomites très chics stations qui jalonnent la route notamment Madona Di Campiglio, connue pour avoir été le lieu de villégiature de l’empereur François-Joseph et de Sissi. Nous passons la nuit sur l’aire de Molveno qui bénéficie d’une vue fantastique sur le gruppo di Brenta. Au matin, nous nous réveillons face à un magnifique massif où les nuages se dégagent pour laisser la place à des dentelles de calcaire. Après un peu trop de route, de tels paysages nous invitent plus à marcher. 25 Le massif de Sella Nous décidons de nous reposer au camping de Canazei et de consacrer la journée du lendemain à la rando dans le massif de Sella (photo 25). Une rando dans un décors féérique qui fût un peu trop courte à notre goût. Le Val di Fassa, cette vallée du Tyrol italien, est très proche de la culture autrichienne. Les chalets en bois aux décorations parfois un peu kitch (photo 26), sont plus germaniques que latines. Les montagnes qui entourent Canazei sont vraiment très belles Novembre - Décembre 2011 ❘ L’essentiel du Camping-car n°8 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 1L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 2-3L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 4-5L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 6-7L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 8-9L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 10-11L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 12-13L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 14-15L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 16-17L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 18-19L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 20-21L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 22-23L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 24-25L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 26-27L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 28-29L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 30-31L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 32-33L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 34-35L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 36-37L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 38-39L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 40-41L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 42-43L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 44-45L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 46-47L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 48-49L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 50-51L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 52-53L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 54-55L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 56-57L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 58-59L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 60-61L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 62-63L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 64-65L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 66-67L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 68-69L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 70-71L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 72-73L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 74-75L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 76-77L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 78-79L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 80-81L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 82-83L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 84-85L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 86-87L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 88-89L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 90-91L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 92-93L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 94-95L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 96-97L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 98-99L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 100