L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
L'Essentiel du Camping-Car n°8 nov-déc/jan 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°8 de nov-déc/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : Spécial salon du Bourget : guide des nouveautés 2012

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
5 Dpts 26 Drôme, 38 Isère, 04 Alpes de Haute Provence Saint-Julien -du-Verdon 7 Castellane 9 Juillet Carnets de voyages en France Nous rejoignons les gorges du Verdon en passage par Gap, mais il impossible de trouver de la place pour garer nos 2C.C. En route alors pour le barrage de Serre-Ponçon qui a changé toute la physionomie de la Vallée de la Durance. Pour Ivan Wilhelm, en 1912, il s’agissait d’abord de réguler le cours de la Durance, dangereuse pour ses violentes crues et de se protéger des périodes de sécheresse. Dans l’œuvre réalisée en 1955 par EDF dans le cadre de la loi de l’Aménagement de la Basse Durance, il fallait également faire face aux besoins en énergie toujours croissants. À cet endroit, le lieu dit « Serre Ponçon », le fond rocheux était sous 100 mètres d’alluvions, il était impossible de bétonner. Les ingénieurs se sont donc inspirés des nouvelles techniques américaines pour réaliser un barrage en terre avec au centre, un noyau étanche d’argile. Une argile extraite 42 L’essentiel du Camping-car n°8 ❘ Novembre - Décembre 2011 6 Lac de Castillon et préparée dans la baie des Lionnets, située était plus large et moins longue. à seulement environ 1500 m du chantier. De chaque côté, des tonnes et des tonnes d’alluvions proviennent du lit de la Durance. Continuation vers Barcelonnette, puis le Col d’Allos où naît le Verdon. En prenant cette route, je me suis demandé si elle était bien utilisable par des campingcars. Comme « passagère », je n’aurais jamais tant « freiné » et regardé apeurée le bas-côté. La route était si étroite que je me demandais ce qui se passerait si nous rencontrions un autre véhicule. En prime, à certains endroits, la route était fragilisée par des effondrements. Par chance, nous avons croisé peu de véhicules. Quelques uns ont eu la gentillesse de reculer, heureusement, car sinon, nous y serions encore. Nous avons croisé surtout des motos qui avaient elles tendance à circuler au milieu de la route ! Le paysage découvert était par bonheur de toute beauté, mais vu l’étroitesse de la route, impossible par endroit, de s’arrêter pour faire des photos, à l’exception du col, au sommet. Heureusement la route descendante vers Colmar était plus large et moins longue. Nous prenons la direction du Lac de Castillon où il est temps de chercher un endroit pour se poser après la fatigue de la route. Nous trouvons un petit camping à Saint-Julien-du- Verdon (photo 5), à 500 mètres d’un lac : « Le camping caravaning du lac ». Il est ombragé et nous trouvons 2 places côte à côte, face à un espace barbecue. Tarif : 10 € (le cc + 2 personnes) et 3 € pour l’électricité. Services pratiques avec une petite épicerie, un dépôt de pain, un débit de boissons et des pizzas à emporter. 10 Juillet Nous longeons le Lac de Castillon (photo 6) jusqu’à son barrage, puis arrivons à Castellane (photo 7 et 8). Samedi est le jour de marché. Il y a bien un parking réservé aux camping-cars, mais naturellement, à part quelques uns présents certainement la veille, toutes les places sont occupées par des voitures (les VL), alors que des emplacements leurs sont proposés plus loin sans problème. Le comble, c’est que ce parking est payant pour les campingcars, mais que les VL arrivent à passer sans payer. La police municipale nous avouera ne rien pouvoir y faire pour cet été. Il est certain que si les camping-caristes avaient été dans leur tort, la police municipale aurait sorti ses carnets de contraventions… Nous allons donc stationner à l’extérieur de
8 Castellane la Ville, le long d’une route. Le marché nous a enfin accueilli, avec la musique andine d’un groupe équatorien. Plus loin, nous plongeons dans la profusion des couleurs, les odeurs des épices et des fruits. Je ne sais pas pourquoi, mais la chanson de Gilbert Bécaud « les marchés de Provence » m’est venue à l’esprit et je me suis surprise à la fredonner... « Il y a tout au long des marchés de Provence… » des nappes aux couleurs vives, décorées d’olives, de tournesols, également de jolis essuie-mains arrondis, brodés de lavandin… Après cette agréable promenade, nous repartons en direction du Lac Sainte-Croix et de Moustiers-Sainte-Marie. Un petit arrêt au « Point Sublime » (photo 9). Il y a un parking gratuit à l’entrée du site, mais avec des barrières hautes… Avant ces barrières, quelques places, mais réservées aux taxis ou occupées par des VL. Décidément, c’est la journée… Si les maires de toutes les communes pensaient un peu plus à la bonne réception des camping-cars et de leur potentiel de bons consommateurs. Un peu frustrés, nous poursuivons notre route jusqu’à Moustiers-Sainte-Marie (photos 10 et 11). Là oui, nous trouvons en bas du village, un grand parking pour nous, gratuit le jour et avec une borne. Nous allons pouvoir visiter tranquillement ce village accueillant, connu pour sa faïence. 9 Le point sublime Notre-Dame de Beauvoir nous domine entre 2 rocs. Une étoile d’or est suspendue entre eux. Durant les invasions sarrasines du X°siècle, le Chevalier de Blacas (selon la légende retranscrite par Frédéric Mistral) aurait été capturé et emprisonné en Orient. Sa prière quotidienne était de pouvoir revenir sain et sauf à son village. Une fois son vœu exaucé, il suspendrait un ex-voto (remerciement à la vierge) entre les deux rocs surplombant la cité. C’est cette fameuse étoile d’or qui aujourd’hui veille sur les moustiérains... Perchée dans les grottes de Tuf, à l’endroit où s’installèrent les premiers moines, l’église Notre-Dame-de-Beauvoir offre un point 10 Moustiers-Sainte-Marie Le Vercors et les gorges du Verdon 11 Moustiers-Sainte-Marie de vue sur toute la vallée, son entrée est accessible par la montée de 365 marches. Elle fut à l’origine, la chapelle d’un monastère important, et est constituée d’un ancien clocher lombard à la structure étrange. Sa tour carrée date de 1447, elle est haute de 22 mètres et composée de quatre étages de baies romanes. Au village, des boutiques et des fontaines (bienvenues !). Un torrent coule de la Montagne, c’est le Riou. Nous reprenons la route en direction de Salles-sur-Verdon (12), un village disparu, condamné pour cause de construction du barrage EDF qui a donné naissance au lac de Sainte-Croix. Novembre - Décembre 2011 ❘ L’essentiel du Camping-car n°8 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 1L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 2-3L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 4-5L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 6-7L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 8-9L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 10-11L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 12-13L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 14-15L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 16-17L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 18-19L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 20-21L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 22-23L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 24-25L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 26-27L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 28-29L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 30-31L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 32-33L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 34-35L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 36-37L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 38-39L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 40-41L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 42-43L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 44-45L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 46-47L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 48-49L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 50-51L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 52-53L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 54-55L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 56-57L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 58-59L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 60-61L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 62-63L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 64-65L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 66-67L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 68-69L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 70-71L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 72-73L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 74-75L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 76-77L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 78-79L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 80-81L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 82-83L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 84-85L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 86-87L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 88-89L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 90-91L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 92-93L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 94-95L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 96-97L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 98-99L'Essentiel du Camping-Car numéro 8 nov-déc/jan 2012 Page 100