L'Essentiel de l'Immobilier n°22 avr/mai/jun 2012
L'Essentiel de l'Immobilier n°22 avr/mai/jun 2012
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°22 de avr/mai/jun 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 44,2 Mo

  • Dans ce numéro : les bons plans de 2012 pour vendre, acheter ou louer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
2/Frais bancaires : une gabegie ? 56 Enquête D'un établissement bancaire à un autre, les frais peuvent varier du simple au triple. Tour d'horizon des préconisations indispensables pour négocier, voire contester, les services facturés. Bien cerner ses besoins Souvent vanté pour sa simplicité d'usage par les conseillers bancaires, le bouquet de services proposé à la clientèle permet de payer au forfait un pack comprenant notamment la carte bancaire, une assurance de paiement ou une autorisation de découvert. Si cette option se révèle des plus utiles pour les consommateurs peu enclins à se questionner sur le coût de chaque opération effectuée, le risque est de payer pour des prestations peu ou jamais utilisées. Dès lors, souscrire des services bancaires à la carte permet de réaliser des économies indéniables. Selon une enquête publiée en janvier 2010 par l'association de consommateurs CLVC, l'écart de prix, pour une même utilisation de services bancaires, selon la souscription d'un package ou non, varie du simple au double. Sur les 124 établissements proposant des Les commissions interbancaires en question Selon l'Association française des usagers de banque (AFUB), les banques ne semblent pas avoir répercuté la baisse des commissions interbancaires, décidée en juillet 2011 par l'Autorité de la concurrence, sur les tarifs pratiqués à leurs clients. Pour l'heure, les commissions interbancaires de retrait, versées à chaque prélèvement par la banque d'un client ayant utilisé un distributeur de billets géré par un autre établissement, ont été réduites de 21% (de 0,72 à 0,57 QI. Jugeant cette diminution largement insuffisante, l'AFUB entend saisir la Commission européenne sur ce sujet. L’essentiel de L’immobiLier forfaits, le prix moyen annuel du package pour un consommateur utilisant un minimum de services bancaires s'élève à 110,65 €, contre 69,36 € pour ceux qui ont opté pour les services à l'unité. Consultez les brochures tarifaires accessibles sur Internet et optez pour les services indispensables en accord avec vos besoins et vos attentes. Par ailleurs, les banques en ligne se révèlent moins onéreuses que les traditionnelles. Certaines proposent la gratuité de certains services. Négocier avec sa banque Frais, cotisation annuelle d'une carte bancaire, montant du découvert autorisé, agios... autant d'éléments susceptibles de faire l'objet de négociation avec un banquier. Maximiser votre capacité de persuasion en arguant de votre fidélité auprès de l'établissement bancaire tout en soulignant l'excel- lence de votre profil comportemental. A contrario, la multiplication des incidents de paiement observés sur votre compte se révèle un obstacle rédhibitoire lors d'une négociation. Bien souvent gratuite, l'autorisation de découvert est à définir avec votre conseiller, notamment le montant maximal autorisé et le nombre de jours par mois. De la sorte, le taux des agios facturés se situe en moyenne autour de 10 à 12% contre près de 18% pour un découvert non autorisé. Par ailleurs, les frais pour incidents de paiement ne vous seront pas facturés. Lorsqu'une banque commet une erreur susceptible de vous causer un désagrément, profitez de cette occasion pour obtenir un geste commercial, tel que la révision du montant de la convention de compte. Enfin, au-delà des frais bancaires, la négociation peut porter sur la révision des clauses de contrats. Contester des frais Lorsqu'un établissement bancaire ponctionne des frais sur un compte courant, le client doit être informé au préalable des frais bancaires applicables, soit par voie d'affichage dans l'agence, soit par courrier. De surcroît, en cas d'évolution de la grille tarifaire, la banque doit envoyer 3 mois avant la mise en place des nouveaux tarifs un courrier à ses clients. Ces derniers ont un délai de 2 mois, à compter de la réception du document, pour contester par écrit et manifester leur volonté de conserver la grille tarifaire précédente. Pour récuser des frais bancaires jugés irréguliers et faire valoir ses intérêts, la rédaction d'une lettre avec AR est conseillée. Il s'agit d'y décrire précisément les griefs reprochés en s'appuyant sur les fondements juridiques. Si la banque ne donne pas suite, il convient de solliciter un conciliateur de justice situé dans les tribunaux d'instance. En cas d'échec de la conciliation, il est possible de saisir un juge de proximité pour des préjudices inférieurs à 4.000 €. Selon l'articleL.110-4 du Code du commerce, un consommateur dispose d'un délai de 5 ans pour contester des frais irrégulièrement appliqués par une banque.
c est le nombre de réclamations enregistrées par le comité de la médiation bancaire en 2009. Source : Banque de France, 2011 Philippe Taboret, directeur général adjoint CAFPI, courtier en prêt et crédit immoblier Quels conseils préconisez-vous pour négocier au mieux un crédit immobilier ? Pour obtenir des financements intéressants en matière de crédit immobilier, un particulier doit dans un premier temps consulter sa banque. Puis, l'idéal est de faire jouer la concurrence en sollicitant divers établissements bancaires en leur proposant, au-delà de la souscription d'un prêt immobilier, de devenir un client. En tant qu'acquéreur immobilier disposant d'apport personnel, d'épargne et de bons revenus, vous êtes ainsi en mesure d'obtenir des conditions plus intéressantes que celles proposées initialement par votre banque. Dans quelle mesure mettre en exergue son profil peut-il influer sur les tractations ? Au-delà de la question des revenus qui est à prendre en compte, les établissements bancaires sont sensibles au profil du consommateur. Un ménage doit mettre en évidence la stabilité de son emploi, les perspectives d'évolution de sa carrière professionnelle, tout en soulignant la gestion raisonnable de son compte bancaire. En fonction de ces données, c'est sur le long terme que la banque mesure l'intérêt qu'elle a de proposer à un client une offre intéressante, aussi bien en termes de taux d'intérêt que de frais bancaires. Sur quels paramètres un particulier peut-il obtenir des conditions avantageuses ? La négociation d'entrée, l'assurance qui accompagne le crédit et les pénalités de remboursement anticipé (PRA) sont autant d'éléments à prendre en compte. En moyenne, un ménage souscrit un crédit immobilier compris entre 20 et 25 ans mais le conserve moins de 10 ans. De ce fait, négocier une exonération de la PRA en cas de revente du bien immobilier peut être une économie intéressante. En quoi le difficile contexte économique représente-t-il un frein majeur ? Avec la conjoncture actuelle où la tension sur les marchés économiques est à son comble, il est difficile pour un particulier de négocier. Les banques ont du mal à diminuer leurs conditions de crédit ou à faire l'impasse sur leurs frais de dossiers du fait d'une demande moindre des futurs acquéreurs immobiliers et d'une concurrence entre établissements bancaires moins vive. Site CAFPI : www.cafpi.fr L’essentiel de L’immobiLier 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 1L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 2-3L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 4-5L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 6-7L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 8-9L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 10-11L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 12-13L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 14-15L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 16-17L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 18-19L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 20-21L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 22-23L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 24-25L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 26-27L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 28-29L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 30-31L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 32-33L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 34-35L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 36-37L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 38-39L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 40-41L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 42-43L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 44-45L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 46-47L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 48-49L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 50-51L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 52-53L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 54-55L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 56-57L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 58-59L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 60-61L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 62-63L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 64-65L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 66-67L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 68-69L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 70-71L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 72-73L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 74-75L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 76-77L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 78-79L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 80-81L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 82-83L'Essentiel de l'Immobilier numéro 22 avr/mai/jun 2012 Page 84