L'Essentiel de l'Immobilier n°19 juil/aoû/sep 2011
L'Essentiel de l'Immobilier n°19 juil/aoû/sep 2011
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°19 de juil/aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 81,6 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux prix du marché.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
HörmannMarché La garantie décennale, un recours efficace Après réception des travaux, vous constatez des vices de construction sur votre domicile ? Ceux-ci n’étaient pas apparents à la remise des clés ? La garantie décennale fait partie des assurances pouvant être mises à contribution pour engager la responsabilité du constructeur ou de l’entrepreneur ayant réalisé les travaux. Benjamin Abline Principe général La garantie décennale est décrite à l’article 1792 du Code civil, : « Tout constructeur d’un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître 10 L’essentiel de l’immobilier ou l’acquéreur de l’ouvrage, des dommages, même résultant d’un vice du sol, qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou qui, l’affectant dans l’un de ses éléments constitutifs ou l’un de ses éléments d’équipement, le rendent impropre à sa destination. Une telle responsabilité n’a point lieu si le constructeur prouve que les dommages proviennent d’une cause étrangère ».
Et les équipements ? Les équipements sont aussi concernés comme le signale l’article 1792-2 : « La présomption de responsabilité établie par l’article 1792 s’étend également aux dommages qui affectent la solidité des éléments d’équipement d’un ouvrage, mais seulement lorsque ceuxci font indissociablement corps avec les ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert. Un élément d’équipement est considéré comme formant indissociablement corps avec l’un des ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert lorsque sa dépose, son démontage ou son remplacement ne peut s’effectuer sans détérioration ou enlèvement de matière de cet ouvrage ». Plus concrètement ? Entrent en ligne de compte un chauffage au sol défectueux, un décollement de carrelage de façade dont la chute est dangereuse, un dysfonctionnement au niveau des canalisations, de la charpente, des escaliers, d’une véranda... Cependant, notez que la garantie décen- nale ne couvre que les dommages d’emprisonnement. ayant une incidence sur l’usage, et non sur des critères esthétiques. Décennale, pour 10 ans Le recours à la garantie décennale se fait par le tribunal de grande instance. Il est possible d’engager cette action pendant 10 ans à compter de la date de réception des travaux. Les dommages doivent par ailleurs être notifiés au constructeur ou à l’entrepreneur par lettre recommandée avec accusé de réception ou pli d’huissier. Quelle entreprise ? La garantie décennale s’applique dès lors que les travaux sont réalisés par une entreprise et protège le maître d’œuvre contre les vices et malfaçons affectant le sol, le bâtiment, et la nonconformité à certaines normes obligatoires. N’importe quelle société ? Oui, ou presque : toute entreprise dont l’objet est la réalisation de tels travaux et qui a pour obligation légale de souscrire une assurance décennale selon la loi 78.12 du 4 janv 1978. À noter : même en cas de refus d’une compagnie d’assurances, l’entreprise est tout de même obligée de mettre à la disposition de ses clients la garantie décennale puisque le Bureau central d’étude (BCT) peut la prendre en charge. Enfin, des sanctions pénales menacent les entreprises de construction ou de travaux en défaut d’assurance, pouvant aller jusqu’à 6 mois Le point de départ des délais de garantie court le lendemain du jour de la réception des travaux. Par exemple, pour une réception des travaux prononcée le 8 Juillet 2011, le délai décenal commence à partir du 9 juillet 2011 Pour éviter tout désagrément, pensez donc à demander au constructeur les coordonnées de sa compagnie d’assurances et le numéro de contrat. En effet, en cas de problème, vous serez amené à contacter directement celle-ci. Dans l’idéal, veillez à faire inscrire au contrat les numéros de police d’assurance et les coordonnées de l’assureur afin de gommer officiellement toute ambiguïté. Et en cas de doute, malgré tout, n’hésitez pas à contacter l’assureur pour confirmer vos informations. La démarche Quelle réaction avoir suite à la constatation des dégâts ? Rédigez une lettre recommandée, que vous envoyez à l’assureur de l’entrepreneur en question, en demandant un accusé de réception. Dans cette lettre, veillez à préciser les dommages subis précisément. Pensez aussi à faire mention du numéro contrat d’assurance liant l’entrepreneur et l’assureur, sans oublier le nom du propriétaire de l’habitation endommagée, l’adresse de la construction et la date de réception des travaux. L’assureur va alors désigner un expert à réception du courrier ou non. La garantie décennale est ensuite considérée comme acquise en l’absence de réponse de l’assureur dans les 60 jours. Suite à ce délai, vous pouvez engager des dépenses selon votre propre estimation. À noter : vous pouvez aussi choisir d’obtenir réparation des dommages par l’entrepreneur ayant réalisé les travaux. Dans ce cas, envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception demandant d’agir pour réparation des dommages. Ce fonctionnement apparaît cependant moins sûr qu’un recours à l’assurance. Entretien obligatoire Attention : le maître d’ouvrage, c’està-dire le particulier propriétaire de la maison, a pour obligation d’entretenir régulièrement les ouvrages extérieurs, de maintenir en état de fonctionnement les gouttières, de préserver les systèmes de ventilation... Un défaut d’entretien de ces systèmes vitaux pour la bonne tenue de l’habitation (ou une utilisation inadaptée du logement) peut être imputé à la responsabilité du maître d’ouvrage, ce qui aurait pour effet de l’exclure du droit à la garantie décennale. Besoin d’aide ? Vous êtes malgré tout confronté à des difficultés pour faire jouer la garantie décennale ? Contactez l’Adil (Agence départementale d’information sur le logement) la plus proche. L’essentiel de L’immobiLier 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 1L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 2-3L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 4-5L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 6-7L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 8-9L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 10-11L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 12-13L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 14-15L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 16-17L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 18-19L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 20-21L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 22-23L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 24-25L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 26-27L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 28-29L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 30-31L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 32-33L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 34-35L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 36-37L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 38-39L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 40-41L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 42-43L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 44-45L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 46-47L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 48-49L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 50-51L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 52-53L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 54-55L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 56-57L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 58-59L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 60-61L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 62-63L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 64-65L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 66-67L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 68-69L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 70-71L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 72-73L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 74-75L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 76-77L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 78-79L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 80-81L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 82-83L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 84-85L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 86-87L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 88-89L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 90-91L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 92-93L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 94-95L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 96-97L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 98-99L'Essentiel de l'Immobilier numéro 19 juil/aoû/sep 2011 Page 100