L'Essentiel de l'Auto n°109 jun/jui/aoû 2016
L'Essentiel de l'Auto n°109 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°109 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 51,3 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs rapports qualité/prix.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
24 HEURES DU MANS 2016 L’essentiel de Porsche 919 Hybrid_2016 EDITION 2016 PEU DE SURPRISES ! En LMP1, Porsche défendra son titre avec deux 919 Hybrid, une troisième étant privée, face aux deux Audi R18 e-tron quattro, aux deux Toyota TS050 et à trois autre prototypes, deux signés Rebellion Racing et un ByKolles Racing. En LMP2, 22 voitures s’affronteront, avec une troupe de huit Ligier JS P2 ; une étant engagé par Panis Barthez Competition, Manor faisant son entrée dans la discipline (connu avec l’écurie de F1 ex-marussia), sans oublier les deux Alpine A460. Le calendrier du championnat du monde d'Endurance (WEC) a également été confirmé : En LM GTE Pro, Corvettermet son titre en jeu avec deux C7.R, face à Porsche et deux 911 RSR officielle, une autre courant avec l’équipe Dempsey Racing, ainsi que deux Ferrari 488 AF Corse et une troisième Risi Competizione, et deux Aston Martin Vantage.. Evènement, la nouvelle Ford GT débarque avec une armada de quatre voitures qui iront jouer des coudes. En LM GTE Amateur, 14 voitures seront aussi présentes, par le biais de 5 Ferrari 215, 4 Porsche 911 RSR, 3 Aston martin Vantage et deux Corvette (une C7 et une C6). PORSCHE EN QUÊTE DE CONFIRMATION Après un retour en endurance en 2014 pour apprendre, Porsche a rapidement pris le pouvoir dans la catégorie reine des LM P1. La marque allemande s’est imposée en 2015 pour la 17e fois de son histoire aux 24 Heures du Mans, et distance Audi, qui compte pour l’heure 13 succès. Les Porsche 919 Hybrid ont aussi dominé le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (FIA WEC) en 2015, accumulant les victoires et en étant invaincues depuis les 24 Heures du Mans. L’objectif de 2016 est de conquérir de nouveau le titre de Champion du Monde d’endurance et confirmer la victoire au Mans. AUDI EN CHALLENGER Après plusieurs années de domination sans partage aux 24 Heures du Mans (de 2010 à 2014), Audi a dû laisser filer la victoire en 2015. Les trois Audi R18 e-tron quattro engagées ont donné la réplique aux trois Porsche Audi R18 2016 N°109 - Juin/Juillet/Août 2015 80 919 Hybrid. André Lotterer a même signé le meilleur tour en course en 3’17 » 475 (Audi R18 e-tron quattro n°7) mais des soucis en course ont contraint la meilleure des Audi à se contenter qu’une troisième place. Pour 2016, l’objectif est de reconquérir le trophée des 24 Heures du Mans. Si Audi continue de faire confiance au diesel, le volant d'inertie laisse lui sa place aux batteries lithium-ion pour stocker l'énergie récupérée au freinage. La nouvelle Audi R18 sera confiée à l’emblématique trio, Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer, triples vainqueurs des 24 Heures du Mans (Audi R18 n°7), tandis que sur la n°8 sera confiée à Loïc Duval, victorieux dans la Sarthe en 2013, Lucas di Grassi et Oliver Jarvis. Toyota engagera deux exemplaires de sa nouvelle TS050 Hybrid. Après une excellente saison 2014, qui voyait Sébastien Buemi et Anthony Davidson être sacrés Champions du Monde des Pilotes, et Toyota décrocher le titre de Champion du Monde des Constructeurs, 2015 fut une année plus compliquée. La firme nipponne n’a pas été en mesure de se battre avec Audi et Porsche. Avec son moteur turbo et une batterie lithium-ion à la place du supercondensateur, la nouvelle Toyota TS050 Hybrid entend bien retrouver les avant-postes. Avec les voitures n°5 et 6, Toyota part à l’assaut des 24 Heures du Mans pour y décrocher enfin son premier succès. WEC 2016 L'ALPINE A460 VISE LA VICTOIRE LM P2 engagés cette saison en FIA WEC. Constitués de Panciatici/Cheng/Tung (n°35) et Lapierre/Menezes/Richelmi (n°36), les équipages Alpine viseront la victoire en LMP2. « En 1977 ce sont quatre A442 dont trois « officielles » qui tentent l’aventure, sans succès, mais la même mécanique termine deuxième avec Mirage. »
Magnifique Alpine A 446 Une A310 privée, 6 cylindres de 2,6 litres atteint la 17è heure de course. La consécration viendra pour les Renault-Alpine en 1978 avec la victoire et une quatrième place. On reverra une Alpine A610 au départ des 24 Heures du Mans 1994, pour le quarantième anniversaire de la marque. Cette sympathique participation sartho-sarthoise se traduira par une méritoire 13è place. Pour l’ensemble de son œuvre aux 24 Heures du Mans, Jean Redélé recevra le Spirit of Le Mans en 2002 des mains de Gérard Larrousse. Pour encadrer son retour en endurance, Alpine s’est appuyée sur l’équipe Signatech. Issu du monde de la communication et ancien pilote de F3, Philippe Sinault a fondé son écurie en 1993 dans un garage du Circuit Paul Ricard, avant de s’implanter à Bourges. Liée à VW pour les moteurs, Signature s'est rapidement imposée comme l'une des équipes à battre en F3 Euro Series. Après un passage en World Series by Renault, elle décide de franchir le pas en endurance en faisant courir une Courage Oreca- Judd. 2009 est une année d'apprentissage en Le Mans Series, sanctionnée par 5e place à la fin du championnat et une honorable 11e place au Mans. Des résultats qui permettent à Signature Plus d'obtenir une Lola-Aston Martin pour 2010, Vanina Ickx rejoignant le duo Ragues- Mailleux. S’il abandonne aux 24 Heures du Mans sur sortie de route, cet équipage effectue une saison très probante en Le Mans Series terminant deuxième du championnat 2010. Le partenariat avec Aston Martin n’étant pas reconduit en 2011, Signature décide d’engager des prototypes LM P2 en ILMC en trouvant un accord avec Nissan, le constructeur japonais étant intéressé par une présence officielle en ILMC. C’est fort de ce partenariat que Signature devenu Signatech Nissan décide de se lancer à l’assaut de cette saison d’endurance internationale 2011 avec des châssis Oreca 03. Une voiture est alignée lors de toutes les épreuves d’ILMC en LM P2 avec Franck Maillieux et Lucas Ordonez comme pilotes permanents, Soheil Ayari les ayant assisté aux 12 Heures de Sebring, aux 1000 Km de Spa- Francorchamps, aux 24 Heures du Mans et 6 Heures d’Imola avant que Jean-KarlVernay ne le remplace en fin de saison. Une saison couronnée de succès, puisque Signatech rafle le titre LM P2 grâce en particulier à une victoire décrochée à Zhuhaï. Au Mans, cette équipe était donnée favorite mais subit la loi de la Zytek n°41, et termine 9e du général et 2e en LM P2. En 2012, la structure de Philippe Sinault continue avec deux prototypes Oreca 03-Nissan LM P2 engagés en FIA-WEC et donc aux 24 Heures du Mans, le premier pour Mailleux, N°109 - Juin/Juillet/Août 2015 81 Lombard et Jordan Tresson (issu comme Ordonez en 2011 de la Nissan GT Academy) et le deuxième pour Ragues, Panciatici et le russe Rusinov. A noter que l’engagement de la deuxième voiture a débuté lors de la deuxième manche du WEC. Après des débuts difficiles, un abandon à Sebring, puis une sortie à Spa, les 24 Heures du Mans sonnent l’heure de la revanche mais les deux voitures ne peuvent faire mieux que 4e (n°26) et 9e (23) en LM P2 et Signatech perd son titre mondial acquis en ILMC. 2013 voit donc le retour d’Alpine au Mans à travers la structure Signatech Alpine. Une Alpine A450 au châssis dérivé de l’Oreca 03 est confiée au groupe de Philippe Sinault. Si au Mans, après une Journée Test très prometteuse où l’on note la présence de deux exemplaires A450, une sortie de piste vint compromettre les ambitions légitimes du trio Panciatici- Ragues- Gommendy ce trio termine malgré tout à une honorable 15e place au classement général (9e en LM P2). En ELMS après un début de saison difficile, Signatech Alpine retrouve la réussite et remporte son duel avec le Thiriet by TDS Racing lors de l’ultime course sur le circuit Paul Ricard. En 2014, Signatech Alpine défendit avec succès son titre ELMS et revenait au Mans avec une A450-Nissan confiée à Paul Loup Chatin, lauréat de la catégorie LM PC 2013 en ELMS. Il était associé à Nelson Panciatici et au britannique Oliver Webb. Chaussée par Michelin à Silverstone, l’équipe de Philippe Sinault passait aux Dunlop à Imola et retrouvait le chemin de la réussite et du podium. L’Alpine A450- n°36 pouvait prétendre à une victoire dans la Sarthe mais elle devait se contenter de la 7e place du général et de la 3e en LM P2. Cet écart digéré, Signatech Alpine faisait de nouveau main basse sur le titre European Le Mans Series 2014. En 2015, changement de braquet. Cette fois, alors que la marque dévoile son modèle de route au Mans, l'Alpine A450 est engagée en Championnat du Monde avec le trio Capillaire, Panciatici, Chatin au volant. Las, la première course se terminait par le premier abandon en trois ans de cette structure lorsque la roue arrière gauche insuffisamment serrée pris sa liberté à Copse. Déception ensuite à Spa et au Mans. Deuxième au Japon et première en Chine, l’Alpine A450b s’adjuge la quatrième place au terme des 6 Heures de Bahreïn grâce à Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Tom Dillmann. Sur le Circuit de Sakhir, l’équipe Signatech- Alpine s’est également offert une première pole position en FIA WEC. Après deux titres européens, l’équipe Signatech-Alpine termine sa première saison en Championnat du Monde d’Endurance (FIA WEC) en trombe. Avec 86 points marqués, dont 56 sur les trois manches asiatiques de fin d’année, Signatech-Alpine terminait au quatrième rang du Trophée LM P2 de sa première saison en Championnat du Monde d’Endurance.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 1L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 68-69L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 70-71L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 72-73L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 74-75L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 76-77L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 78-79L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 80-81L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 82-83L'Essentiel de l'Auto numéro 109 jun/jui/aoû 2016 Page 84