L'Ami de Musée n°49 été 2015
L'Ami de Musée n°49 été 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de été 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFSAM

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : la renaissance du musée de l'Homme à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 Vierge à l’enfant en bois polychrome, XVe siècle Une grande salle est affectée à une importante collection d’objets compagnonniques traditionnels de maîtrise et de réception, d’écharpes, de chefs-d’œuvre, de gravures et de portraits. Enfin, la salle consacrée aux objets d’art sacré provenant de l’abbaye Saint Michel et des églises de Gaillac, abrite une Vierge à l’enfant en bois polychrome du XV e siècle. …Au Grand musée de « Gaillac cœur de vignoble » Dans le cadre de la rénovation de la cité abbatiale, il est prévu l’extension du musée de l’Abbaye qui deviendra un grand musée de la Vigne et du Vin, et des Origines de la ville. Sur ces lieux, berceau de la ville, seront regroupées les collections archéologiques notamment celles qui se trouvent actuellement au muséum Philadelphe-Thomas, ainsi que toutes les collections en rapport avec la vigne et le vin qui trouveront leur place dans des locaux libérés. En route pour le label VAH La municipalité, élue en mars 2014, consciente des enjeux patrimoniaux, a manifesté sans équivoque sa volonté forte de se porter candidate au label Ville d’Art et d’Histoire. Ainsi « Gaillac cœur de vignoble » pourra être le fer de lance d’un territoire animé par une histoire commune, le fédérer et participer à sa valorisation. À travers ses projets à la fois réalistes et ambitieux, aux moyens des outils dont elle se dote, tout particulièrement une AVAP, Gaillac veut rallier le cercle prestigieux des Villes d’Art et d’Histoire. Le Département, la Région, le PETR, l’État (ABF) ont déjà apporté leur soutien à la candidature de « Gaillac cœur de vignoble ». L’abbatiale Saint-Michel de Gaillac  : chef-d’œuvre en péril Il y a plus de 1000 ans, Gaillac a grandi à l’ombre tutélaire des bâtiments abbatiaux devenus l’identité forte de la cité et du vignoble. La croisade contre les Albigeois, les luttes entre catholiques et protestants au XVI e siècle, la Révolution, ont endommagé à plusieurs reprises ce bel édifice à la croisée des arts roman et gothique. Chaque fois, les habitants ont reconstruit brique après brique leur abbatiale à laquelle ils s’identifiaient. Actuellement, l’édifice est un chef-d’œuvre en péril considérablement dégradé. La municipalité s’attaque à cette œuvre gigantesque de longue haleine. Dans un premier temps, le Galerie consacrée à la vigne et au vin bâtiment sera mis hors d’eau et hors d’air pour la somme de 1 317 000 € HT (début des travaux  : 2016). Par la suite, l’intérieur de l’abbatiale sera rénové (montant global des travaux  : 7 millions d’ € ). Face à l’ampleur de la tâche, la municipalité a décidé de faire appel à la générosité des particuliers et des entreprises en ouvrant une souscription sous l’égide de la Fondation du Patrimoine. C’est donc un appel national qui s’adresse à tous pour pouvoir amorcer ce grand projet. Pour les dons (droit à déduction fiscale), renseignements et imprimés sont disponibles sur les sites de la Fondation de France et de la ville de Gaillac  : www.fondation-patrimoine.org/fr/midi-pyrenees-16 www.ville-gaillac.fr, espace culture. C’est à travers l’abbatiale Saint-Michel que Gaillac entend battre son cœur. Ghislaine Pédoussaut, Présidente La Société des Amis des musées et du patrimoine de Gaillac, qui fête ses 25 ans, mobilise plus de 300 Amis autour des trois Musées de France, des Archives municipales, des nombreux monuments du Patrimoine et bien évidemment de la vigne et du vin de Gaillac ! Grâce à ses historiens bénévoles et auteurs de Gaillac des origines à nos jours, les Amis enrichissent les collections des musées et participent à la restauration du petit patrimoine, proposent un cycle de conférences gratuites de grande qualité, le prochain plus spécialement dédié au site de l’abbaye Saint-Michel. À noter que les Amis de Gaillac sont représentés à la commission consultative de l’AVAP pour « Gaillac cœur de vignoble », au comité de pilotage du salon du Livre, invités dans les musées et manifestations culturelles. Avec la Ville, les Amis de Gaillac veulent sauver l’abbatiale ! Amis de France, aidez-nous !
ORANGE » Arausio in Provinci » Orange en Provence complète le « Grand Carré Romain »  : Arles, Nîmes, Vaison… Elle abrite un agréable Musée d’Art et d’Histoire magnifiquement situé en face du Théâtre Antique, Patrimoine Mondial de l’Unesco. Au cœur de la cité, il est ainsi intimement associé à l’histoire d’Orange  : depuis les vétérans de la 2 e légion gallique (vers -30 avant J.-C.), des Princes des Baux jusqu’aux Princes de Nassau, encore aujourd’hui monarchie royale au Pays-Bas. Reflet fidèle de cette histoire, le musée abrite donc plusieurs riches collections qui, toutes, nous racontent la vie de la cité. D’abord l’archéologie, particulièrement riche et célèbre grâce aux fameux cadastres romains (70 après J.-C.), pièces uniques au monde, complétée par des mosaïques dont celle dite du « Centaure » découverte et restaurée récemment ; viennent ensuite la présentation liée à la Principauté d’Orange  : objets, portraits, documents détaillent l’histoire des Princes de Nassau, depuis Guillaume d’Orange dit « Le Taciturne » jusqu’à Guillaume III, Stadhouder des Provinces Unies, Roi d’Angleterre en 1688 et adversaire acharné de Louis XI ; Orange resta en effet possession des Nassau jusqu’en 1713. À travers une reconstitution, est évoquée la célèbre manufacture d’Indiennes créée par les Frères Wetter au XVIII e siècle. À l’étage une salle est consacrée à la famille orangeoise des Gasparin, qui donna à la France tout au long du XIX e siècle des hommes politiques importants pour l’essor économique de la ville. Enfin les salles supérieures nous révèlent une série de tableaux de deux peintres anglais du début du XX e siècle  : Franck Brangwyn et Albert de Belleroche. Sans oublier un instrument de musique rare  : une guitare baroque de « Voboam » datant de la seconde moitié du XVII e siècle. Cette guitare, ainsi que d’autres objets et tableaux ont été restaurés grâce à l’association des Amis du Musée et des Archives d’Orange. Des trésors archéologiques sont conservés dans les réserves et d’autres sans doute cachés dans la ville. Nombre d’entre eux mériteraient d’être offerts à l’admiration du public. L’avenir se dessine donc avec de nombreuses opportunités ! … Cécile Varéon, Conservatrice du Musée d’Art et d’histoire et Marc-Henri Jeangerard, Vice-Président de l’Association des Amis du Musée et des Archives d’Orange Le salon de Gasparin La mosaïque du Centaure Les Amis du Musée sont également les Amis des Archives d’Orange, celles-ci offrent aux chercheurs un fonds d’une grande richesse, témoignage du passé prestigieux de la ville  : érigée en Comté à l’époque de Charlemagne, capitale d’une Principauté dans le XVII e siècle, définitivement rattachée au royaume de France au début du XVIIIe, elle fut gouvernée par les familles des Baux, des Chalons, des Nassau. Ces Archives présentent un fonds continu du XIV e siècle à 1789, le plus ancien document date néanmoins du XI e siècle et la plus ancienne charte de franchise de 1271. Ceci nous permet de comprendre les créateurs de l’association, en 1963, dont le souhait était de sauvegarder et de protéger ces richesses. L’Association a offert au musée un ouvrage imprimé de Nicolas Chevalier édité à Amsterdam en 1692 et acheté 1 500 € à la librairie Picard à Paris ; il relate l’Histoire de Guillaume III, Roy d’Angleterre, d’Écosse, de France et d’Irlande, prince d’Orange… Par médailles, inscriptions, arcs de triomphe et autres monuments publics. Cette acquisition complète la gravure allégorie sur Guillaume III précédemment donnée aux Archives d’Orange par les Amis. Vie des Amis 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :