L'Ami de Musée n°49 été 2015
L'Ami de Musée n°49 été 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de été 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFSAM

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : la renaissance du musée de l'Homme à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
10 MARSEILLE « Le Festival des Images - Jeunes Talents » des Amis du MuCEM, une action à reconduire Dans leur optique d’accompagnement et de rayonnement de leur musée, les Amis du MuCEM ont souhaité s’ouvrir au public scolaire. Dès la rentrée 2014-2015, s’est créée une équipe des Partenariats scolaires qui a défini les contours de son activité. Il était, en effet, nécessaire d’ajuster nos actions aux exigences complexes du monde de l’École dont chaque établissement génère une culture bivalente, à la fois ancrée dans les programmes et objectifs de l’Éducation nationale et dans son histoire singulière. De plus, nous avions pour règle d’initier nos projets en synergie avec ceux du département des publics du MuCEM. Nous avons eu cette chance de rencontrer le lycée Charles Péguy, très demandeur en matière de partenariat et se prêtant volontiers, en pionnier, aux propositions que nous faisions à la direction et aux professeurs. C’est ainsi que nous avons initié dès le mois de novembre 2014 un projet biannuel de création d’une structure Jeunes Amis du MuCEM, laquelle n’est pas encore aboutie mais prend forme, notamment en ce qui concerne les modes de communication avec les jeunes dans la Ville de Marseille. Deux classes de BTS et une de Seconde ont pu, par ailleurs, assister à la projection d’une préAO, présentation assistée par ordinateur réalisée pour le monde scolaire ; un support très documenté sur la genèse de la création du MuCEM, sur sa singularité en tant que musée de civilisations, ses collections et enfin, sur notre association les FOO'P13O111RE -MANGÉR-WW,30-  : NouLissez-vo, 1er prix « Photographie » 1er Prix « Affiche » Remise de Prix par R.Faure, Président des Amis du MuCEM 4 e 1—e. Negam-M-e Amis du MuCEM. Désormais, ce support constitue une précieuse entrée en matière pour les adultes, professeurs ou autres, que nous espérons voir nous rejoindre. Autre action  : mise en place d’un Festival des images – Jeunes Talents. En suivant le programme des expositions temporaires de l’hiver, à savoir Food, produire, manger, consommer et Raymond Depardon, un moment si doux, nous avons orienté les élèves vers la production d’affiches pour la première et de photos pour la seconde. Ce festival, présidé par un jury qualifié (deux artistes photographes dont une exposée dans le même temps à Food, un personnel du département des publics et deux Amis du Mu- CEM), a donné lieu à des présentations des œuvres par leurs jeunes auteurs puis à un palmarès (trois prix dans chaque spécialité) et enfin à une exposition dans nos locaux de la tour du Roy René. Le succès et l’évident plaisir des participants à ce festival ont été tel, que nous projetons de reconduire cet « événement » à la prochaine rentrée. Nous ferons, cette fois, une plus ample publicité concernant l’appel aux établissements, qui peu à peu, nous rejoignent afin d’installer ce festival comme l’une des spécificités des partenariats scolaires des Amis du MuCEM. Claude Londner, Responsable des partenariats scolaires Société des Amis du MuCEM UI
PORT-ROYAL DES CHAMPS Samedi 20 juin à 21h00, les Granges de Port-Royal des Champs ont accueilli un événement exceptionnel  : Les Voix de Cristal  : un regard actuel sur la polyphonie de la Renaissance. Quatre chanteurs, un piano à queue, une épinette, un orgue positif, le Cristal Baschet – instrument original aux formes insolites – et un jeu de lumière  : ce concert donné dans les Granges de Port-Royal des Champs, à la tombée de la nuit, a permis aux auditeurs de découvrir une expérience sonore unique, qui s’est terminée par les Feux de la Saint-Jean sur la terrasse devant le château. À partir de motets de Diogo Dias Melgás, compositeur portugais du XVII e siècle, simples mais élégants, sobres mais parlants, savants mais un rien fantaisistes, l’Ensemble William Byrd s’ouvre à la réflexion et à l’improvisation en concert avec son collaborateur de toujours Yannick Varlet, aux différents claviers (piano, épinette, orgue positif), et Michel Deneuve, premier virtuose du Cristal Baschet, instrument résolument moderne dans sa conception, mais qui donne naissance à des couleurs hors du temps. L’Ensemble William Byrd, en résidence à Port-Royal des Champs pour la préparation du concert, a également proposé à l’occasion de la Fête de la Musique le dimanche, et pour le plus grand plaisir des visiteurs, des démonstrations musicales autour du Cristal Baschet… Lors de la préparation de ce concert, Les Amis de Port-Royal (LAPR) avaient rencontré Graham O’Reilly (GOR), directeur de l’Ensemble William Byrd, qui est à l’origine de cette aventure musicale aussi fascinante qu’intemporelle et qui a bien voulu répondre à leurs questions. Cristal Baschet LAPR  : D’où vient l’idée de cette rencontre entre les voix, les claviers et le Cristal Baschet ? GOR  : J’ai créé l’Ensemble William Byrd il y a plus de 20 ans afin d’explorer la musique vocale de la Renaissance et de la période baroque avec des chanteurs solistes selon des principes musicologiques irréprochables. Mais je suis également passionné par la relation entre cette musique ancienne et la manière dont elle est entendue et perçue par l’auditeur contemporain, car c’est de cette rencontre entre le passé, rendu actuel par les interprètes, et le présent que naît l’émotion. Lorsque j’ai entendu le Cristal Baschet pour la première fois, j’ai été immédiatement séduit par l’extraordinaire palette de couleurs de l’instrument, ainsi que par cette matière sonore qui semble hors du temps. C’était le point de départ d’une réflexion sur l’association d’époques et de textures différentes  : les voix, qui chantent ces polyphonies portugaises du XVII e siècle ; le piano aux sonorités et nuances multiples, percussives, fondues, suaves, musclées… ; l’orgue positif, plus confidentiel ; l’épinette, qui est inspirée d’un instrument fabriqué à Florence autour de 1570, dont la piquante clarté de ses notes aiguës complète un registre de basses riches et sonores ; et le Cristal Baschet, bien sûr. LAPR  : Pouvez-vous nous décrire cet instrument si particulier qu’est le Cristal Baschet ? GOR  : L’instrument a été inventé par deux frères passionnés par la recherche sonore  : François et Bernard Baschet, le premier sculpteur et le second ingénieur. Ensemble, ils ont développé principalement deux types d’objets  : les sculptures sonores et les structures sonores. Les sculptures sonores, dont les qualités visuelles priment sur les qualités sonores, sont destinées aux musées, aux galeries d’art et aux projets architecturaux. Le beffroi-carillon des Eguerets à Cergy-Pontoise en est un bel exemple en France. Les structures sonores sont des instruments musicaux destinés aux musiciens, dont les qualités sonores priment sur les qualités plastiques. Le Cristal Baschet est constitué d’un clavier d’une tessiture de cinq octaves. Les doigts mouillés de l’interprète glissent sur des tiges de cristal mettant en vibration des axes métalliques dont le son Vie des Amis 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :