L'Ami de Musée n°47 été 2014
L'Ami de Musée n°47 été 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de été 2014

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFSAM

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : collections et musées d'archéologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
EN PARTENARIAT AVEC CARROUSEL DU LOUVRE PARIS 11E110 ClyardeatIon dem Nations Unies pour rildwatbn eance Ité culture'Art&Décoration INTERNATIONAL DUpAT -Q I MOINE 6 9 NOV 2O14 L’Ami de Musée Publication de la Fédération Française des Sociétés d’Amis de Musées 16-18, rue de Cambrai - 75019 PARIS Tél.  : 01 42 09 66 10 - Fax  : 01 42 09 44 71 info@amis-musees.fr - www.amis-musees.fr ISSN 0991 - 773 X Directeur de la publication Jean-Michel Raingeard ortistik/LA GAZETTE rezo DROUOT Coordination et secrétariat de rédaction Alain Tranoy - Murielle Le Gonnidec Geneviève Lubrez - Claudie Hanon Conception graphique et impression Calligraphy Print TU\11. 11 CONNAISSANC -t INTERNATIONAL HERITAGE SHOW WWW.PATRIMOINECULTUREL.COM www.amis-musees.fr ENTRÉE GRATUITE POUR LES PRESCRIPTEURS nad. LE FIGARO arts magazie Photos INSCRIPTION SUR LE SITE WWW.PATRIMOINECULTUREL.COM AVEC LE CODE PAT14FFSAM Antoine Maillier, Bibracte MuséAl, musée départemental d'Alba-la-romaine Cité de la préhistoire, musée régional de la préhistoire, Orgnac-l'Aven Carta Associés - Studio Adeline Rispal - photo Serge Demailly Valorie Gô - MAN MAN RMN-GP Jean-Gilles Berizzi Agence Foster+Partners Amicale Laïque de Carcassonne Pierre-Arnaud cliché Geoffroy,MSH Dijon - Musée du Pays Châtillonnais, Trésor de Vix – PCR Vix Musée de Poitiers/Christian Vignaud Photo Jacphot DR AAPC Alain Rozié CAD Pôle Elusa-Seviac Digivision Daniel Martin Musée National de Préhistoire Ph.Jugie Musée d’Art et d’Archéologie de ClunyC. Aulagner, Musée International de la Parfumerie Fondation Vasarely Gabrielle Voinot Musée Granet. Communauté du Pays d'Aix-en-Provence. Cliché Bernard Terlay Amis du Château de Fontainebleau, Nancy Mommeja Musée des Beaux-Arts de Rouen CAPA/Nicolas Borel
Ce sont environ quatre cents sites qui possèdent en France un musée ou une collection archéologique. En réalité, cette évaluation ne doit pas faire illusion. Il suffit de parcourir les salles d’exposition du plus grand musée de France, Le Louvre, pour constater la quasi inexistence de grandes collections d’archéologie gallo-romaine. Certes il y a le musée archéologique de Saint-Germainen-Laye, mais il est à l’écart des grands courants touristiques  : une moyenne de 100 000 entrées par an face à plus de 8 millions pour le musée du Louvre ! On peut alors légitimement s’interroger sur la volonté politique de mettre en valeur cette partie essentielle de notre patrimoine, de nos racines, de notre histoire. Bien sûr les temps ont changé ; de nouveaux musées ont été aménagés comme le musée de la civilisation gallo-romaine de Lyon, le nouveau musée d’Arles, conséquence des découvertes dans le Rhône (loué soit César !) , ou encore le musée de Périgueux caractérisé par l’architecture de Jean Nouvel et le musée du Bibracte remarquablement intégré au site par l’architecte Pierre-Louis Faloci. Tous ces musées sont le témoignage d’un renouveau de l’archéologie et d’une nouvelle lecture des vestiges archéologiques depuis une cinquantaine d’années. Mais un autre danger menace le développement de l’archéologie et des musées archéologiques en France. Depuis 2003, c’est l’aménageur économique qui choisit, avec ou sans appel d’offre selon les cas, l’intervenant archéologique, choix pour lequel il n’a évidemment aucune compétence. Le développement des entreprises privées d’archéologie a fragilisé les organismes publics, Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) et services archéologiques de collectivités, et a favorisé une concurrence économique au détriment de la qualité scientifique des recherches. Ce dispositif ne peut être pérennisé  : l’État doit reprendre la maîtrise d’ouvrage. Comme le souhaite un grand nombre de chercheurs, espérons que dans un futur proche l’archéologie relève d’une « servitude d’intérêt public », comme c’est le cas pour les Monuments Historiques. Les musées archéologiques, situés à l’extrémité de la chaîne qui va de la découverte à son exploitation scientifique puis sa restitution raisonnée au public, auront tout à y gagner. Par ailleurs, il est également à souhaiter que des mesures légales soient bientôt engagées pour que le mobilier archéologique devienne, enfin, intégralement propriété nationale, comme cela se pratique dans nombre de pays européens. Autre danger qui menace les objets archéologiques conservés dans les musées  : la perte de sens. En effet les objets risquent d’être vidés de leur contenu patrimonial lié à la connaissance et à l’éducation au profit d’une valeur commerciale. Ils servent alors un dessein qui s’éloigne de la dimension scientifique, éducative pour répondre aux impératifs économiques de la « consommation culturelle » rentable. Le but n’est plus d’instruire mais de distraire en faisant du chiffre ; le musée est alors prêt pour devenir un parc archéologique. Il est aussi nécessaire de s’interroger sur la situation de certaines collections archéologiques comme celle de Narbonne où s’entassent dans l’église désaffectée de Notre-Dame de Lamourguier des centaines de blocs  : un nouveau musée a été prévu, mais les aléas des élections municipales lui ont donné un coup de frein ! Les collections lapidaires de Saintes posent un problème identique  : l’actuel musée, bien que séduisant dans sa mise en scène, est trop étroit pour accueillir des blocs qui se dégradent chaque année au centre des ronds-points qu’ils « décorent ». Nous devons aussi nous poser la question de la place des associations d’Amis de musée, absentes ou en dehors de la FFSAM  : c’est le cas pour de grands musées comme Lyon, Arles, Nîmes, Périgueux… Comme on le constate, il y a encore beaucoup à faire. Alain Tranoy Président des Amis des Musées de Poitiers Administrateur de la FFSAM PeqV Éditorial 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :