L'Ami de Musée n°47 été 2014
L'Ami de Musée n°47 été 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de été 2014

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFSAM

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : collections et musées d'archéologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
24 Séculaire, Alechinsky Donation Meyer, l’idée d’un album s’est imposée. Après accord du conservateur, Bruno Ely, et du fils du donateur, Vincent Meyer, les Amis ont pris contact avec la RMN et la Communauté du Pays d’Aix pour mettre en œuvre cet album, La Donation Philippe Meyer à Aix-en-Provence. C’est un membre du conseil, Dominique Mautin, qui a coordonné toute l’action entre le musée, la RMN qui a repris tous les clichés des œuvres de la collection et la Communauté du Pays d’Aix. Et le 4 février, à l’occasion du nouvel accrochage de la collection, les Amis du musée ont été heureux de pouvoir remettre cet album au musée, en présence de Vincent Meyer, et de contribuer ainsi à faire davantage connaître cette collection majeure qu’est la Donation Philippe Meyer. Enfin dernièrement, les Amis ont pu acquérir en salle des ventes à Paris, à la demande du conservateur, un carnet de croquis de Noël-Thomas-Joseph Clérian, élève de François-Marius Granet, comportant 42 dessins au crayon des paysages d’Italie du Nord. Et bien sûr, avec le concours Des lycéens au musée, c’est aux jeunes générations que les Amis s’adressent pour leur faire connaître les collections du musée puisque c’est toujours à partir d’une œuvre du musée que les élèves réalisent leurs travaux. Et ce sont treize lauréats de trois lycées d’Aix, les lycées Célony, Vauvenargues et Zola, qui ont été récompensés cette année par les Amis en présence du conservateur, Bruno Ely, très heureux d’accueillir dans son musée tous ces lycéens. Ainsi, durant ces deux années, les Amis ont été largement présents aux côtés de leur musée pour en défendre et faire connaître les collections, ce qui a permis un bel échange entre la conservation et les Amis du musée. Stanis Le Menestrel, Présidente des Amis du Musée Granet et de l’œuvre de Cézanne VERNON Les Amis du Musée de Vernon en visite d’atelier Depuis sa création en 1987, la société d’Amis du Musée de Vernon a pris l’habitude de proposer à ses adhérents, une ou deux fois par an, des visites d’ateliers d’artistes, dans des domaines d’une grande diversité. Ces visites recueillent l’adhésion de nombreux participants, même si parfois l’exiguïté des lieux visités nous pose problème. Quoi qu’il en soit, au fil des années, peintres, sculpteurs, céramistes, verriers, graveurs, photographes… de notre région nous ont ainsi donné l’occasion de découvrir leur univers artistique, leurs sources d’inspiration et leur savoir-faire technique. Art traditionnel ou art contemporain, chaque atelier visité nous met en contact direct avec le monde de la création, un monde où nos adhérents échangent avec l’artiste, toujours dans une ambiance chaleureuse et enthousiaste. Notre dernière rencontre a été l’occasion pour une trentaine d’Amis de découvrir les œuvres picturales de Céliane Debray, artiste peintre muraliste réputée. Installée à Saint Pierre d’Autils, près de Vernon, le village où ont vécu le maître verrier Decorchemont et l’aquarelliste A.-G. Poulain qui a donné son nom à notre musée, notre hôtesse nous a ouvert les portes de son atelier. C’est là qu’elle conçoit à partir de sa méditation personnelle, puis qu’elle met au point les maquettes informatiques de ses futures fresques murales, de ses trompe-l’œil ou de ses paysages décoratifs qu’elle réalisera ensuite directement au pinceau sur les murs, ou sur une toile qui sera marouflée sur le support choisi par le client… Une découverte passionnante pour les Amis qui ont pu échanger avec l’artiste sur chaque étape de ses créations. Ce type de visites permet ainsi d’avancer dans la compréhen sion des différentes formes d’expression qui nous familiarisent avec le mouvement de l’Art Contemporain. Nous avons pu d’ailleurs constater que cette activité a incité bon nombre d’adhérents à suivre avec un intérêt accru les conférences que nous programmons avec le concours des « historiens d’art » qui nous guident sur le chemin de la découverte.
FONTAINEBLEAU La curiosité, un vilain défaut ? Au contraire... 30, 31 mai, 1er juin, quatrième édition du Festival de l’histoire de l’art au Château de Fontainebleau, 30 000 visiteurs, et les Amis du Château en première ligne pour accueillir, faciliter, jouer leur partition de médiateurs culturels. Le thème de ces journées « Collectionner » a inspiré 375 conférences, échanges et projections de films. La Suisse, pays invité, a apporté sa douceur relationnelle, le son des cors des Alpes et une autre manière de concevoir le patrimoine et de diffuser l’art et la culture. Mais le plus original de ces évènements, le « phare du Festival » tel que le présentait le Président du Château, ce sont les enfants de la région de Fontainebleau qui l’ont construit et installé dans une salle historique sur le parcours des visiteurs  : un premier grand partenariat entre le Château, l’Éducation nationale et les Amis du Château a vu le jour pour mettre à l’honneur l’instinct de collectionner des enfants, leur soif de découvertes et leur curiosité. Quinze classes se sont emparées du thème, et se sont lancées collectivement dans le projet de créer un « cabinet de curiosités », cet ancêtre des musées, à l’image de celui que s’était constitué François I er lui-même dans son château préféré. Dans un truculent passage du Trésor des Merveilles de la Maison royale de Fontainebleau (1642), le Père Dan en décrit les bizarreries, « les exquises gentillesses » et les objets exotiques, dont une hydre à sept têtes empaillée à Venise. Voilà qui a stimulé la plasticienne Véronique Frampas  : elle a orné le centre du Cabinet des enfants d’une hydre d’aujourd’hui, terrifiante à souhait, qui s’est retrouvée à dialoguer avec les quinze réalisations des classes, patiemment élaborées durant l’année avec l’aide de leurs maîtres, des conseillers pédagogiques, des conférencières du Château et des documents d’accompagnement fournis par les Amis. L’Adphile (Association pour le développement de la philatélie) a apporté tout son soutien, et le Crédit Agricole a généreusement sponsorisé le projet. L’émerveillement des enfants à se savoir, à leur manière, acteurs du déroulement du Festival, artisans, eux aussi des œuvres d’art du Château, a rejoint l’émerveillement des adultes responsables du projet, associés dans une réussite qui a dépassé leurs espérances  : 2 500 visiteurs, la presse et France 3 présents sur place, le livre d’or couvert de mots précieux et d’encouragements à poursuivre, une convention signée dès le lendemain entre le Château et l’Inspection Académique et la joyeuse certitude que l’art, incarné dans une aventure collective, s’est solidement inscrit dans la construction culturelle de trois cents enfants. Le « phénomène Cabinet de curiosités », salué par tous, n’a pas fini d’irriguer une nouvelle manière d’enseigner l’histoire de l’art, ni d’aider à se réjouir, tout simplement, de l’inventivité d’une classe qui, à la manière de Léonard de Vinci, a imaginé « La machine à résoudre les confl its ». Hélène Verlet Vice-présidente des Amis du Château de Fontainebleau ROUEN Amis des Musées de la Ville de Rouen Cette année les Amis des Musées de la Ville de Rouen se sont particulièrement tournés vers les actions de mécénat en faveur du Musée des Beaux-Arts d’une part et du Musée de la ferronnerie Le Secq des Tournelles d’autre part. L’achat en avril 2014 d’un tableau du peintre Normand, Adrien Saquespée, fut un point d’orgue à notre action, achat relaté dans les pages de La Tribune de l’Art. Diedrick Backhuÿs, Conservateur du Musée des Beaux-Arts de Rouen, avait fait part du droit de préemption au nom du musée. Nous avons également engagé notre action auprès du Musée de la Ferronnerie pour la rénovation des lanternes de la Fontaine Sainte-Marie de Rouen, qui sont en très mauvais état. Le coût total est d’environ 18 000 € et les Amis des Musées complèteront la somme levée par le biais d’une souscription. Crucifixion, Adrien Sacquespée, 1656 Vie des Amis a 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :