Journal des Professionnels n°136 oct/nov 2017
Journal des Professionnels n°136 oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de oct/nov 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rhéa Marketing

  • Format : (300 x 425) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : marché porteur, le green business.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
e 1. 03/17 - MAAF Assurances SA RCS NIORT 542 073 580 - Création  : le OPTIMISEZ VOS RECRUTEMENTS GRÂCE À L’ALTERNANCE Conditions des contrats et coordonnées des assureurs disponibles en agence MAAF licence professionnelle, master, diplôme d’ingénieur en contrats d’apprentissage et de professionnalisation Informatique - multimédia Réseaux - télécommunications Langue - audiovisuel - numérique Marketing - management Immobilier Droit - gestion Tourisme - hôtellerie RÉGION NOUVELLE- * AQUITAINE —. Le CFA ESR PC est géré par le GIP OGAES avec le concours financier de la Région Nouvelle-Aquitaine Véhicules professionnels Multirisque professionnelle RC Décennale (PROS du bâtiment) Université de La Rochelle Pôle Alternance - 05 16 49 65 65 alternance@univ-lr.fr MAAF PRO Depuis plus de 60 ans, MAAF assure les pros ! en agence Prenez rendez-vous sur maaf.fr ou sur l’appli mobile MAAF et Moi MSenrke & appel 3015 gratulls du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 8h30 à 17h. 000 PRO ? MAAF disponible pour vous au téléphone Bâtiment - TP Agro-alimentaire Biologie Environnement Optique Culture Contrôle, qualité, maintenance industrielle Santé collective et individuelle Prévoyance - Épargne - Retraite sur votre espace client Sur maaf.fr et l’appli mobile MAAF et Moi www.univ-larochelle.fr
sommaire Focus Région Croissance verte.3 Réseaux et clubs d’entreprises4 Économie sociale et solidaire.4 Numérique..5 Master dossier  : Green Business Pour un nouveau modèle de prospérité avec l’économie circulaire.6 Les défis de l’entreprise durable7 L'habitat intelligent8 Les cleantech & bio-technologies..8 La révolution de l’automobile et de la mobilité..9 Territoire Nouvelle-Aquitaine..10 Limousin..10 Charente..10 Charente-Maritime..11 Creuse..12 Gironde12 Deux-Sèvres12 Vienne.12 Haute-Vienne...13 Vendée12 Dossier Manager  : Choisir l'artisanat Les bonnes raisons de s’orienter vers l’artisanat..14 L’artisanat du futur15 Les partenaires pour se lancer.15 L'artisanat en nouvelle aquitaine.15 Les entreprises qui bougent Charente..16 Charente-Maritime..16 Gironde17 Deux-Sèvres18 Vienne.18 Haute-Vienne...18 Vendée19 Solutions Business  : Transmission & reprise d'entreprise Les 3 étapes de la transmission20 Les 3 étapes de la reprise.20 Entrepreneur à l’honneur David Cottereau...22 GraphicObsession, Thinkstock Focusrégion Croissance CROISSANCE VERTE À SENSIBILISER LES ARTISANS/COMMERÇANTS AUX BONS GESTES « Notre objectif est de valoriser les entreprises artisanales qui ont adopté de bonnes pratiques que ce soit en matière d’environnement, d’accessibilité, de gestion des déchets ou d’énergie, de transport… » En Charente, la quatrième édition de l’opération des Eco-défi s a démarré en juillet. Cette année, la chambre de métiers et de l’artisanat a choisi le territoire du Grand Angoulême et la communauté de commune (CdC) La Rochefoucauld Porte du Périgord. « Nous avons défi ni une liste préalable de défi s avec ces collectivités. Angoulême va mettre en avant son programme Territoire à énergie positive (TEPos) et la CdC son partenariat avec l’entreprise Calitom pour la gestion des déchets », commentent Fantine Alibeu et Monique Bernard, les deux responsables du projet Eco-défi s au sein de la chambre de métiers. Pendant environ trois mois, ces dernières ont prospecté les 2 600 entreprises artisanales que comptent les territoires avec l’ambition d’en labelliser au moins 80. « En fonction des défi s réalisés, deux niveaux de labellisation seront possibles, standard ou excellente. Les sociétés devront ensuite s’engager pendant au moins un an. Pour les aider, nous leur distribuerons un kit de communication spécifi que », poursuivent les responsables qui profiteront de cette nouvelle saison pour renouveler les labellisations de l’édition « Angoulême 2013 ». Depuis la création de cette opération, 132 entreprises charentaises ont ainsi été couronnées. Et l’objectif reste le même  : arriver à couvrir à terme l’ensemble du département. À FINANCEMENT PARTICIPATIF POUR LE PHOTOVOLTAÏQUE La ville de Buxerolles (Vienne) a décidé d’équiper deux de ses bâtiments publics de panneaux photovoltaïques. Le premier chantier vise à doter ÉLECTRICITÉ, GAZ & SOLUTION SUR MESURE ÉLECTRICITÉ, GAZ & SOLUTIONS SUR MESURE N°136 Retrouvez tous les articles et dossiers sur www.journaldesprofessionnels.fr les toits de l’école maternelle du Planty avec 263 m² de panneaux, le second prévoit d’installer 395 m² de photovoltaïque sur la toiture du centre technique municipal. Pour mener à bien ces deux projets qui vont demander un investissement global de plus de 130 000 euros, la municipalité a décidé de faire appel au fi nancement participatif et a mandaté l’association Collecticity, plateforme de crowdfunding dédiée aux collectivités territoriales, pour conduire ce dossier. La campagne est ouverte jusqu’au 21 octobre prochain. Les citoyens pourront investir entre 50 et 2 000 euros pour une durée de 5 ans. La rémunération s’élève à 1,80% brut par an. À PERRENOT MISE SUR LE GNL L'agence poitevine du transporteur Jacky Perrenot s'engage dans la transition énergétique. Le groupe dispose sur Migné-Auxances d'une vingtaine de véhicules roulant au GNL (gaz naturel liquide). L'objectif est de passer à 30% de la flotte relativement rapidement. Philippe Raguideau, directeur régional Ouest de Perrenot précise  : « L'utilisation du GNL offre plusieurs avantages. Nous avons une autonomie plus large, 1 400 km en double réservoir. D'autre part, nous diminuons de 20% les émissions de carbone par rapport au diesel et nous divisons la pollution sonore par 2. » Afin de poursuivre cette politique, le transporteur peut désormais s’appuyer sur la présence à quelques mètres de son agence d’une station-service GNL. En effet, le gazier espagnol Gas Natural Fenosa a récemment ouvert sa deuxième station équipée en GNL et GNC en France. Deux nouvelles stations seront mises en service avant la fin de l'année. Quatre autres verront le jour en 2018. La station poitevine est équipée d'une cuve de stockage de 80 m 3 pour le GNL et de deux tours pour l'utilisation du gaz sous forme comprimé. « Pour être un peu schématique, on pourrait dire que le GNC (gaz comprimé) est utilisé pour les courts trajets alors que le GNL (gaz liquide) est plutôt réservé aux longues distances » explique Laurent Maalen, verte - Réseaux et clubs d’entreprises Économie sociale et solidaire - Numérique ÉLECTRICITÉ & GAZ L’énergie est notre avenir, économisons-la ! directeur commercial GNL/GNV France. Le gaz arrive sous forme liquide dans des camions citernes. Il est stocké dans la cuve avant de servir au plein des réservoirs des camions. Sur Migné-Auxances, le transporteur compte 200 moteurs et emploie 300 personnes pour une flotte nationale de 3 500 véhicules et 4 500 collaborateurs. À LE PÔLE ÉCO-INDUSTRIES FAIT DES RECHERCHES SUR LA VALORISATION DES DÉCHETS DES ACTIVITÉS MARITIMES ET DU LITTORAL Interface à l’équilibre précaire, tiraillé entre les éléments naturels qui le composent et les activités humaines qui ne cessent de s’intensifier, le littoral est aujourd’hui sujet à une artificialisation croissante. Celle-ci résulte de pressions économiques et démographiques toujours plus importantes. Parmi les enjeux du littoral, la gestion des déchets devient une préoccupation majeure. En Nouvelle-Aquitaine, 720 kilomètres de façade maritime sont exposés à cette problématique. Alors que la Région a engagé un important travail de consultation pour la construction de son Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, plusieurs acteurs issus du monde maritime ont interpellé le Pôle Éco-Industries sur le manque de connaissance des voies de valorisation de certains déchets particulièrement présents sur le littoral  : poches à huîtres, combinaisons néoprène, voiles... En réponse à ces sollicitations, le Pôle a initié un premier travail de recherche sur les filières de valorisation existantes et sur l’identification des acteurs mobilisés sur ces sujets en Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, dans le cadre de ses missions, les travaux engagés seront poursuivis pendant toute l’année 2018. Une communauté permettant de recenser les besoins et compiler de l’information sera créée et ouverte à tout acteur intéressé. Si vous êtes concerné par cette problématique, vous pouvez entrer en contact avec M. Florian Weber  : 05 49 44 96 44 -f.weber@pole-ecoindustries.fr. DE L'AGILITÉ PouR voS ÉNERGIES Fournisseur multi-énergies, SÉLIA vous offre une vraie alternative. Au-delà des solutions d’approvisionnement, opter pour SÉLIA, c’est faire le choix d’un service qui repose avant tout sur la proximité, des prix clairs et compétitifs et la réactivité dans la gestion de vos contrats au quotidien. Notre engagement, c’est votre satisfaction. www.selia-energies.fr À 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :