Journal des Professionnels n°121 oct/nov 2014
Journal des Professionnels n°121 oct/nov 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°121 de oct/nov 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rhéa Marketing

  • Format : (300 x 425) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : les CCI lourdement mises à contribution.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
REGION Po itou Charentes I`sreiletic e ervirunnemeritaR ? Pâte ÉCO-INDUSTRIES 4 VISITER, RENCONTRER, ÉCHANGER Tous tes acteurs de la croissance verte réunis Poitiers pendant 2 joursNouveautés 2014 LES RENDEZ-VOUS INVESTISSEURS Présentez vos projets innovants développés en Poitou-Charentes â des financeurs régionaux et nationaux. TER à 1 O aber - retour Action. Lit'1WZCQVEAIQS/2011011 -dta,&QnicA f ginouveaux Demandez l nos nouveautés Demandez nos La maintenance des sites/SIGNALS, LA ROCHELLE nouveaux/SIGNALE LA ROCHELLE SPÉCIAL Collectivités Croissance iirnife Bet7NovembreO]4 VISITER RENCONTRER ÉCHANGER 3 catalogues 300 nouveautés Automne/Hiver 2014 SPÉCIAL Maintenance DEPUIS 1984 GARANTIE 100% SATISFAIT Tél. 05 46 30 66 16 Fax. 05 46 30 66 01 www.signals.fr Entretenir Réparer Sécuriser CONCEPTION FABRICATION PERSONNALISATION Spécial Collectivités Automne/Hiver 2014 Tél. 05 46 30 66 00 Fax. 05 46 30 66 01 www.signals.fr 218 pages 218 pages 1984 1984 DEPUIS GARANTIE 100% SATISFAIT Fabrication sur mesure Plus de 40 000 produits 300 nouveautés Livraison gratuite dès 600 € HT CONCEPTION FABRICATION PERSONNALISATION POITIERS PARC DES EXPOSjTIONS Halls A et B EXPERTISE, ACCOMPAGNEMENT ET FINANCEMENT Des conseils et des solutions pour mettre en place vos démarches environnementales. PAVILLON COLLECTIVITES Des ateliers thématiques et des spécialistes pour accompagner les Lusdans leurs actions de déveLoppement durable. es notes Catalogue Général Gratuits 746 pages + de 40 000 produits a LA ROCH ELLE et de, de la signalisation de sécurité NO1 l -éQuip'—'11"4" EN PARTE NAR fAT AVEC Grand Poitiers ester t La RocheLLe." e D F Caisse Dcpoks IciraecoCOMMt1NF$ N°1 l’équipement de sécurité de la signalisation et de ouverte Boutique expo-vente à 17h du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h3O Boutique expo-vente ouverte du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 17h. de PéridnY Z.I. de Périgny Z.I Rond-point de la République Rond-point de la République 17187 PERIGNY Cédex Cédez 17187 PERIGNY 30 6 00 Tél. 05 46 Fax. 05 46 30 66 01 Tél. 05 46 30 66 00 Fax. 05 46 30 66 01.si nals.fr www.signals.fr WWW R
N°121 - Retrouvez tous les dossiers sur www.journaldesprofessionnels.fr SOMMAIRE Une rentrée économique très difficile ◗ REVUES DE PRESSE des professionnels.. 4 des entreprises... 5 Internationale. 6 Européenne. 7 ◗ DOSSIERS Vie de l’entreprise 8 Rentrée économique Best Practices du leadership Best Practices en vente Best Practices du relationnel Assurances et Mutuelles.. 25 Savoir anticiper les risques Télécoms.. 35 Les promesses de la 4G Comment faire sans ADSL Juridique.. 37 Déposer une marque Protéger une idée, une invention, un nom de domaine ◗ ACTUALITÉS Vendée.. 16 Limousin 17 Poitou-Charentes.. 18 ◗ Les Entreprises qui bougent Charente 29 Charente-Maritime... 30 Deux-Sèvres.. 31 Vienne... 32 Poitou-Charentes.. 33 DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE La Charente Maritime, un département où il fait bon entreprendre la Charente Maritime Après un premier semestre 2014 décevant sur le plan économique et un été assez sombre au niveau politique et géopolitique, tous les gouvernements européens ont fait une rentrée dans un contexte difficile. En France, les difficultés sur le plan économique ne vont pas manquer dans les prochains mois aux dires même du premier ministre qui au nom de la « Vérité », avoue que les lendemains vont être « difficiles en matière de conjoncture économique ». La rentrée s’annonce même très compliquée avec plusieurs dossiers chauds comme la vie chère, le mal-logement, les professions réglementées (avocats, huissiers, taxis…), l’augmentation continue du nombre de chômeurs, une crise générale de confiance ou encore, la censure par le Conseil constitutionnel de certains articles du pacte de responsabilité. Alors que François Hollande avait pour objectif principal « d’inverser la courbe du chômage » et qu’il affirmait encore le 14 juillet dernier que « La reprise est là », il semble bien que les démentis s’accumulent de toute part. C’est le cas notamment avec l’agence Moody’s dont les dernières prévisions en matière de croissance sont évaluées à 0.6% pour 2014 au lieu des 1% optimistes affichés par le gouvernement. Même Michel Sapin avouait en off (propos ensuite démentis) que « Si l’on est au-dessus de 0.5% de croissance à la fin de l’année, ce sera déjà bien » (Canard Enchaîné). En parallèle du creusement constant du déficit public, lequel va excéder les 4% du PIB en 2014 faisant qu’il ne sera pas possible de tenir la promesse faite de le ramener à 3.8% du PIB et sous la barre des 3% en 2015, l’une des principales conséquences freinant toute forme de croissance potentielle dans les prochains mois est la tendance actuelle à la désinflation. La problématique de la désinflation Le risque déflationniste est actuellement le problème économique majeur dans la zone euro, ainsi que dans près de 40 pays, du fait d’un niveau extrêmement bas d’inflation compris entre 0,5% actuellement et moins 0% dans certains pays et secteurs d’activités. Pour les économistes il s’agit là d’un mécanisme bien connu entraînant une spirale négative alimentée par une réaction en chaîne qui s’auto-entretient de la manière suivante : les ménages repoussent leurs achats en attendant une valse des étiquettes créant alors une chute de la consommation ayant pour effet d’alourdir le niveau des stocks des entreprises, d’accumuler des surcapacités de production tout en supportant un coût de plus en plus fort pour ces immobilisations. Une situation « catastrophe » pour les chefs d’entreprises qui les force à réduire leur production, à comprimer leurs charges, à réduire leurs prix de vente, tout en perdant tout pouvoir de fixation de leurs prix de revient en subissant des pressions de plus en plus fortes de la part de leurs donneurs d’ordre et clients. Il s’ensuit alors une baisse du chiffre d’affaires et de mauvais résultats comptables suivis par une stagnation des salaires, un chômage en hausse constante, voire par des fermetures d’usine. Sur le plan financier on assiste à une hausse mécanique des taux d’intérêts (par exemple si le taux est à 3% et la baisse des prix de Direction de l'Emploi, de l'Economie et du Tourisme/Service Développement Economique et Entreprise - Mail : economiecgl7.fr Tél : 05 46 31 71 00 oNVre e hoviveAHx ortie.," édito 3 Didier Reuter 1%, le taux réel à payer s’établit à 4%), ainsi que des répercussions souvent gravissimes sur le cours des actions ou encore la difficulté aggravée d’accéder aux crédits bancaires du fait de risque de faillite ou de surendettement. Cet enchaînement a pour effet d’accélérer une baisse généralisée de l’investissement ainsi qu’un gel de nombreux programmes impliquant à terme une baisse de compétitivité, donc de déficit dans les exportations et de perte de marché face à la concurrence étrangère. Cela entraîne également une tendance généralisée au dumping social et à la baisse du coût de la main-d’œuvre dans le cadre de « grandes braderies du coût salarial » dans certains pays qui souhaitent ainsi pouvoir relancer leur économie (Espagne, Portugal, Italie, Irlande…). Pour couronner le tout, la croissance du PIB reste faible ou nulle alourdissant encore davantage l’endettement des Etats et des collectivités locales par manque de recettes fiscales entraînant alors des hausses d’impôts et de nouvelles taxes pour les ménages et/ou les entreprises, les deux seuls véritables « payeurs » de la situation. Le manque d’audace de la BCE Pour l’économiste Pierre Sabatier du Cercle Turgot « La déflation, c’est la victoire du rentier et la mort de l’investisseur ». Selon lui, si le système économique et l’Etat sont les grands perdants car la déflation crée un retour de balancier provisoirement favorable au client qui paye moins cher, au consommateur qui conserve du pouvoir d’achat et aux ménages aisés qui apparaissent comme les principaux gagnants à court terme. Toutefois il est clair, au bout du compte, que c’est l’emploi et les salariés qui vont devoir payer l’addition sachant que la seule et bonne désinflation des prix est celle qui résulte directement du progrès technique ou technologique en produisant « plus en moins de temps et moins cher ». Ce qui n’est pas du tout le cas pour la désinflation actuelle qui doit être considérée comme un « mauvais cholestérol ». Une sorte de pathologie due en grande partie à la rigidité et à l’orthodoxie de la BCE qui se refuse à injecter de l’argent massif dans l’économie (comme le font régulièrement les américains) par peur d’un retour inflationniste et de déstabilisation de l’euro. Il s’agit là du contraire d’une position audacieuse qui pourtant pourrait permettre de racheter massivement les titres de dettes publiques et solder définitivement, ou en partie, l’endettement commun de tous les Etats allégeant ainsi la fiscalité afin de redonner du pouvoir d’achat propice au retour de la consommation et à l’investissement ! Suite page 8 dans le dossier : Vie de l’entreprise En Charente-Maritime, les petites, moyennes et grandes entreprises montent dans le train du bien-vivre et du goût d’entreprendre. Le Département participe à l’installation et au développement de son économie avec : l’Incubateur Départemental, 54 entreprises créées pour plus de 136 emplois Initiative Charente-Maritime, 167 projets financés soit une mobilisation de 5 499 654 € le Fonds D’Aide à l’Immobilier D’Entreprises (FDAIDE) 3 000 000 € d’aide en 2012 le Haut Débit avec 800 Km de fibre optique et 100 zones d’activités équipées la présence aux salons professionnels (Bourget, Nautic, Grand Pavois, Journées Européennes du Composite, Sunny Side of The Doc, SIAL de Shangaï, Salon Nautique de Dalian …) le développement à l’International (Horizon Chine et son club d'entreprises, Futuralia …) Direction de l’Emploi, de l’Economie et du Tourisme/Service Développement Economique et Entreprise - Mail : economie@cg17.fr Tél : 05 46 31 71 00 charente-maritime.fr Crédit photo : Conseil Général de Charente-Maritime - Fotolia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :