Jouets de Collection n°18 déc 07/jan 2008
Jouets de Collection n°18 déc 07/jan 2008
  • Prix facial : 10 €

  • Parution : n°18 de déc 07/jan 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 34,5 Mo

  • Dans ce numéro : les Panhard et Levassor 7391 et 7392.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Les caractéristiques des trains Lionel. Par rapport aux trains-jouets européens, les trains Lionel diffèrent par leurs dimensions, notamment les trains en écartement « Standard », qui est un écartement propre aux Etats- Unis, avec une distance de 54 mmentre les faces internes des rails  : ceci donne des trains très gros, imposants, massifs, au roulement spectaculaire, sonore, lourd. Mais il est important de savoir que, de toutes manières, les trains américains réels sont très grands, car ils ont droit à un gabarit en hauteur de 473 mm (contre 428 mm environ en Europe) et en largeur de 328 mm (contre 310 mm), ce qu’il fait qu’ils sont beaucoup plus importants que les trains européens 1. Reproduisant les trains américains réels, les trains Lionel ont donc toutes les raisons d’être impressionnants et volumineux, et ils le sont. Une autre caractéristique est l’émail – nous disons bien l’émail et non la peinture – très épais, robuste, et brillant qui recouvre le matériel roulant et les accessoires. Indestructible, cet émail aux couleurs vives et franches, participe à la 1 Ceci dit, il faut savoir que les trains britanniques sont, eux, plus petits avec une hauteur de 410 et une largeur de 290 mm, ce fait dû à leur antériorité technique et historique. Les Britanniques ont toujours regretté, dès les années 1840, cette erreur qui a créé des contraintes très lourdes. 2 Quand Hornby ou Märklin ou Bing ont eu l’audace d’agrémenter un wagon-trémie d’une petite trappe ouvrante dotée d’un levier de commande, ou un fourgon de portes coulissantes à pousser du doigt, on a fait le tour de la question des perfectionnements possibles pour un wagon… Ci-contre  : Les innombrables locomotives du type électrique du New York Central Lines sont produites par Lionel de 1925 à 1932 pour l’écartement « standard », soit en type B, soit en type 1B1. Un rare modèle en type BB à bielles de liaison sur chaque bogie est produit de 1912 jusqu’en 1923. Ici, sur un réseau actuel d’un collectionneur américain, une réplique est en circulation. 8 - Trains et accessoires - Jouets de collection nº 18 qualité générale des trains Lionel, tout en accentuant l’impression très jouet, très naïve, qui s’en dégage. Très colorés, pour ne pas dire trop colorés, les trains-jouets Lionel sont bien, d’abord, des jouets. Il est vrai que ces couleurs sont, pour les Européens habitués aux tons pastel de Märklin ou de JEP, ou aux délicates nuances style boîte à thé de Hornby, très criardes et choquantes, et parfois elles ont du mal à passer ! Une troisième caractéristique est l’abondance de « gadgets » toujours très ingénieux, toujours techniquement très au point, comme les innombrables systèmes de bruiteurs (sifflets, sirènes, cloches) et les attelages télécommandés sur les locomotives, les wagons à déchargement automatique, les grues fonctionnelles, les passages à niveau et les gares avec animation sonore et lumineuse. Bref, chez Lionel, tout est animé, tout bouge, tout se fait entendre, et tout fascine l’enfant. De nombreux petits moteurs sont toujours dissimulés dans le moindre wagon ou bâtiment pour obtenir des effets, alors que ces mêmes objets, en Europe, seraient totalement inertes 2. Ci-dessus  : Le magnifique train « Blue Comet » est au sommet de la production en « standard » pour des dernières années de cet écartement, entre 1931 et 1939. La locomotive est une impressionnante 222, longue de 47 cm, avec un tender sur 12 roues long de 31 cm. Chaque voiture mesure 48 cm, et a un éclairage et des aménagements intérieurs. Une reproduction de ce train, faite par Mike’s Train House, a été produite à partir de 1985. Ci-dessous  : La famille standard (il ne s’agit pas du « standard » Lionel) américaine des années 1950 poursuit son bonheur et son « way of life » avec l’aide des Noëls signés Lionel. C’est la couverture du catalogue de 1949  : la question est de savoir si, quelques années plus tard, le jeune garçon déchirera son livret militaire…
Les locomotives Lionel. Elles sont, pour les premières, traitées dans une tôle épaisse et elles sont lourdes, impressionnantes, et, à partir des années 1930 elles sont entièrement en métal moulé pour les des modèles traités dans un esprit approchant de la maquette. La fameuse 232 Hudson sort entre 1937 et 1942, sous la référence 700 EW, et elle reste le modèle le plus beau, et le plus recherché actuellement par les collectionneurs. Mais la célèbre GC1 de type électrique a, elle aussi, été produite par Lionel à partir de 1947 – année où le catalogue ne comprenait jusque là que des locomotives type vapeur. Cette GC1 est mue par deux moteurs, et, à ce titre, elle n’est pas sans rappeler la CC 7001 de JEP pour les collectionneurs français, tant dans ses techniques que dans son matériau, et avec la même qualité de fabrication. Les dernières années 1930, jusqu’aux premières années 1950, donc surtout la décennie glorieuse et très perfectionniste des années 1940, sont, pour les trains Lionel, un âge d’or qui fait référence dans le monde entier et influe jusque sur la conception des modèles Märklin ou JEP. A droite  : La fameuse locomotive de la série « F » (ici, la « F3 ») de la General Motors révolutionne le chemin de fer réel américain, notamment en tuant la vapeur, et la livrée « War Bonnet » du réseau du Santa-Fe lui vaut un succès national consacré par le cinéma. Lionel inscrit donc le modèle à son catalogue de 1947. Ci-dessus  : Lionel abandonne son écartement « standard » en 1939 et mise à fond sur le « O » auquel il apporte le meilleur de sa technologie, dont, notamment, les puissantes et lourdes locomotives en zamac moulé. Il sait, toutefois, ne pas aller trop vite et trop loin dans le modernisme, et conserver un fonds de nostalgie et de passéisme, notamment dans les voitures qui sont, après la Seconde Guerre mondiale, toujours inspirées des types « Heritage » lourd de 1920. Ci-dessus  : Les locomotives Lionel en métal moulé vieillissent mal, et cette belle « Berkshire » type 142, une des vedettes des catalogues de l’après-guerre, est fatiguée. Sous le tender, enlaidi par les bogies à essieu médian sans boudin, on voit le système de sirène qui fonctionne par injection de courant continu sur le courant traction en alternatif. Ci-dessus  : Dans le style des locomotives « standard », quelques locomotives Lionel type 120 pour l’écartement « O » de la série 257 sont produites entre 1930 et 1932. Jouets de collection nº 18 - Trains et accessoires - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 1Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 2-3Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 4-5Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 6-7Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 8-9Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 10-11Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 12-13Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 14-15Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 16-17Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 18-19Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 20-21Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 22-23Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 24-25Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 26-27Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 28-29Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 30-31Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 32-33Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 34-35Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 36-37Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 38-39Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 40-41Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 42-43Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 44-45Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 46-47Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 48-49Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 50-51Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 52-53Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 54-55Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 56-57Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 58-59Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 60-61Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 62-63Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 64-65Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 66-67Jouets de Collection numéro 18 déc 07/jan 2008 Page 68