Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°17 de aoû à nov 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 32 Mo

  • Dans ce numéro : le « Coupe-Vent » du PLM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Ci-dessus  : La glace à la source… Complet, ce triporteur marchand de glace de 30 cm (n°8-C du tableau) en version rouge dispose de sa tente en toile, de son plateau et de son seau. Les fruits sur les côtés et l’inscription « glace » (sans accent sur la lettre « A » et une lettre « G » arrondie) à l’avant sont réalisés au pochoir. Ce triporteur fut commercialisé sans marque JML apparente sur l’avant de la caisse. Ci-dessus  : Une composition que l’on pourrait appeler « marchande de glace », puisqu’elle était destinée aux petites filles. L’auvent du triporteur- « glacière » est toujours là (toutefois non décoré), de même que les inscriptions (sur les trois côtés et en vert). Les fruits sont de type « pochoir ». Par rapport au triporteur mécanique « glace », les couleurs des pneus et des jantes sont inversées et on note l’absence de gardeboues. Une béquille à l’avant et une poignée agrémentent toutes deux ce jouet JML peu commun (Photo P.Moro). 40 - Motos - Jouets de collection nº 17 Ci-dessous  : Ce triporteur marchand de glace en version bleue, sur le plateau duquel il manque le seau, appartient à l’ultime version produite par JML, avec décoration peinte au pochoir. Les roues avant sont décorées différemment de la roue arrière (n°8-C du tableau). remplacée par celle ayant recours à l’usage successif de pochoirs. Technique irrégulière, elle donnera tantôt des fruits uniquement jaunes et tantôt des fruits jaunes mis en relief par l’apport de rouge orangé et accompagnés de feuilles détachées soit vertes soit bleues. Marquage  : Les premières versions du triporteur reçoivent sur la face avant de leur caisse un logotype de la marque composé sur la base des armoiries de la ville de Lyon, ville dans laquelle était installé le fabricant, au-dessus duquel ont été rapportés la marque JML et France. Cette réalisation eut recours au procédé technique dit du chromotransfert. Pour ce qui concerne l’inscription « glace », les diverses variantes du triporteur en recevront un type différent. Il s’agit successivement d’un chromotransfert composé à l’aide de lettres capitales larges de couleur bleu ou bleu-vert bordées de rouge ; d’une exécution au pochoir composée à l’aide de lettres majuscules étroites et maigres de couleur bleu dont la lettre « G » est de forme rectangulaire et la lettre « A » est pourvue d’un accent à son sommet ; enfin d’une exécution au pochoir composé à l’aide de lettres majuscules étroites et maigres de couleur bleu dont la lettre « G » est de forme arrondie et la lettre « A » est dépourvue d’accent. Toutes ces inscriptions « glace » adoptèrent une disposition géométrique dite en demi-lune. Tente  : Toutes les versions du triporteur marchand de glace sont dotées d’une tente reposant sur deux mâts verticaux métalliques fixés aux bords avant et arrière du plateau démontable reposant sur la caisse. A l’aide de deux traverses métalliques, ceux-ci maintiennent une toile blanche agrémentée de filets décoratifs latéraux peints de couleur rosée dont l’un est rectiligne et l’autre ondulé. Plateau  : Toutes les variantes du triporteur marchand de glace JML reçurent un plateau métallique au centre duquel une découpe circulaire permettait d’introduire un seau muni d’une anse (style seau de plage), ensemble lui aussi métallique.
A gauche  : Exemplaire de fruit jaune orangé à feuillage vert réalisé au pochoir et déposé de part et d’autre de la caisse des triporteurs marchand de glace. Ci-dessous  : Ce logotype JML, obtenu à partir des armoiries de la ville de Lyon, dans laquelle étaient installés les ateliers JML, est un chromotransfert que l’on trouve sur une partie de la production concernée. Par conséquent, pour être attractif, un triporteur marchand de glace JML se doit de posséder sa tente, son plateau et son seau, accessoires hélas souvent absents sur de très nombreux exemplaires. Contrairement à ce qu’elle avait annoncé, la marque JML n’introduisit jamais sur ses motos ce que les enfants désiraient tant, à savoir un échappement lumineux à pierre à briquet et, surtout, ces satanés éclairages électriques. JML en resta à la bonne vieille « gamelle » aveugle qui se prend pour un réflecteur de phare, au grand dam des jeunes passionnés de motocyclettes. Il est fort possible qu’en agissant de la sorte, il s’ensuivit, chez JML, un sérieux ralentissement non négligeable dans la vente de ses motos et avec, inéluctable, sa disparition à tout jamais. A gauche  : Exemplaire de fruit réalisé en chromotransfert et déposé de part et d’autre de la caisse des premiers exemplaires de triporteurs marchand de glace. A gauche  : Exemplaire de fruit jaune à feuillage bleu réalisé au pochoir et déposé de part et d’autre de la caisse des triporteurs marchand de glace. Ci-dessous  : Logo placé sur le réservoir des motos de 16,5 cm réf. 152 (n°1 du tableau). La couleur du fond est bleue pour les motos rouges et rouge pour les motos bleues. Ci-dessous  : Logo placé sur le réservoir des motos de 16,5 cm à référence non apparente (n°2 du tableau), ainsi qu’aux motos solo et side-cars de 20,5 cm (n°3 du tableau). La couleur du logo est jaune, blanc et noir pour les motos bleues et bleu, blanc et noir pour les motos rouges. Ci-dessous  : Logo placé sur le réservoir des motos solo, side-cars et triporteurs de 30 cm réf. 0158 (n°5, 6, 7 et 8 du tableau). La couleur du fond est bleue pour les motos rouges et rouge pour les motos bleues. Le scooter Bambino Quelque temps avant la fermeture de ses ateliers à la fin des années cinquante, JML entreprit la fabrication d’un ultime deux roues. C’était en réalité un scooter, un mode de transport alors en pleine expansion. Son concepteur s’était fortement inspiré du scooter Vespa, scooter alors le plus diffusé dans son pays d’origine (l’Italie), mais aussi dans notre pays. La nouveauté JML porte le nom de Bambino, nom placé en satellite dans le monde de la chanson par la célèbre chanteuse Dalida. Le Bambino de JML bénéficie d’une technique différente de celle qui fut utilisée pour la fabrication des motos de la marque. D’abord, aucun personnage n’est hélas venu agrémenter ce grand scooter en tôle qui ne mesure pas moins de 28 cm, soit à 2 cm près la longueur de la moto 0158. JML n’a pas eu recours à la décoration par impression lithographique mais s’est simplement contenté de peindre les parties les plus importantes, dans la célèbre couleur vert métallisé de la Vespa, voire dans d’inattendues couleurs bleu ciel ou rouge. De façon à rompre avec une monotonie inévitable provoquée par le choix de cette technique, elle peignit en rouge les deux sièges du scooter Bambino et déposa, sous forme de chromotransfert  : le nom « Bambino » sur l’avant du tablier, la marque « JML » (identique à celle que l’on trouve sur les side-cars et triporteurs de la marque), ainsi qu’une immatriculation imaginaire « 1286 A 99 » sur la partie arrière de l’engin. Le département 99 est évidemment un département inexistant et son invention par JML provient de l’inversion du 6 du numéro 69 qui est celui du département du Rhône dans lequel était établi (à Lyon) la fabrique JML. La réalisation technique ne fut point à la hauteur des attentes car le moteur mécanique était trop faible pour que ce gros scooter évolue à l’aise par ses propres moyens. La jeunesse n’étant pas dupe, elle bouda l’ultime produit de la société JML. Vespa, Bambino et Dalida, c’était le trio incontournable des années cinquante qui aurait dû participer théoriquement au triomphe du scooter JML, l’ultime production de la marque. Il en a été tout autrement. Jouets de collection nº 17 - Motos - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 68