Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°17 de aoû à nov 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 32 Mo

  • Dans ce numéro : le « Coupe-Vent » du PLM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
pas à celui porté par des bus londoniens 4, ou, surtout, le magnifique jouet Lehmann, produit peu avant la Première Guerre mondiale et encore produit après cette guerre, portant le N°590 sur ses flancs, long d’une vingtaine de centimètres. Il existe aussi des modèles Bing, d’une facture un peu plus simple, longs de 25,5 cm, portant des publicités pour Bovril ou d’autres firmes anglaises de l’époque et aussi la mention « General Omnibus Company Limited ». Il est à noter que la grande marque allemande Märklin ne s’est pas lancée dans l’aventure de l’autobus londonien, du moins à notre connaissance. L’ère de l’organisation et du London Transport. Revenons à l’histoire des autobus réels. Devant les désordres et les dysfonctionnements du système libéral et permissif existant avant la Première Guerre mondiale, les années 1920 et 1930 amènent un regroupement plus rationnel et imposé des exploitants, assorti d’une standardisation des véhicules pour mettre fin à quelques adaptations et bricolages assez osés  : le London Passenger Transport Board est créé en 1924 et la London General Omnibus C° se voit attribuer les lignes centrales de Londres N°1 à 199 avec ses bus rouges au logo « GeneraL » (lettres G et L en majuscules) doré et souligné, tandis que les concurrents sont regroupés sur les lignes de prolongement N°200 et au-dessus, sous le sigle « London-transporT » d’un même type de graphisme que le précédent. En 1934 tout est regroupé sous le « LondontransporT », et le nombre de bus s’élève déjà à 5800 véhicules ! Depuis les années 1910 la forme des bus est fixée. Le conducteur, qui a d’abord logé été à l’air libre en position classique derrière le moteur sous un petit auvent qui le protège mal des averses londoniennes, émigre, durant les années 20, tout à fait à l’avant du véhicule, quittant sa position de derrière le moteur et avançant pour occuper l’espace libre sur le coté droit du moteur. Après la pose d’un petit pare-brise surmontant un tablier vertical en tôle, on lui 4 C’est le nom donné au drapeau britannique  : peut être Carette cherche à plaire en faisant appel à la fibre patriotique ? Le magnifi que modèle Lehmann, et dans un bon état de conservation, chose assez rare pour ce jouet assez fragile et en tôle fi ne, mais très recherché par les collectionneurs. 22 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 17 Un intéressant jouet Brimtoy représentant un type réel Regent ou ST de 1930, marquant la transition vers la seconde période dont l’apogée démarrera avec le STD. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les fabricants de jouets sont invités à participer à la campagne « Buy British » (achetez britannique). Longueur  : 21,5 cm. aménage une petite cabine vitrée qui sera très caractéristique des bus anglais, formant une demi-cabine avancée procurant une excellente vision à 180°, et qui, aussi, isole parfaitement le conducteur des voyageurs. Voilà pour l’avant. Le grand escalier arrière est tout aussi caractéristique, partant latéralement de la plate-forme pour desservir l’impériale toujours découverte encore pour un temps, mais bientôt fermée par un toit arrondi. La plate-forme arrière est fermée, sauf pour l’accès qui se fait par le côté gauche (on circule à gauche au Royaume- Uni, rappelons-le), et le contrôleur y règne en maître, admettant d’une forte voix à l’accent londonien le nombre de passagers correspondant au nombre de sièges vides, pas plus. On ne voyage pas debout, règle toujours d’actualité et expliquant de longues queues d’attente aux heures de pointe. La grande période est celle qui commence durant les dernières années 1930, quand l’autobus a sa forme à la fois la plus complexe, la plus accomplie avec sa demi-cabine fermée à l’avant et sa plateforme à escalier à l’arrière. Les modèles les plus connus sont le STD, reproduit par Dinky Toys, ou aussi le RT qui est le grand classique du genre reproduit par d’autres firmes, et le RM (Route Master) qui est très reproduit, y compris par Dinky Toys, Corgi Toys, Triang et l’ensemble des grands fabricants britanniques.
jouets représentant les autobus londoniens de l’âge d’or. Les modèles Dinky Toys. A tout seigneur, tout honneur  : commençons par la grande marque de Liverpool. La série des Modelled Miniatures est lancée en 1931, pour devenir Dinky Toys en Avril 1934, et le premier bus londonien apparaît en 1938 dans différentes décorations successives (rouge + crème, vert + crème, rouge uni) sous la référence catalogue DT-290. Il s’agit de la reproduction, longue de 103 mm, d’un STD 17 Leyland de 1937 reconnaissable à ses 5 baies latérales en bas et 7 baies latérales en impériale, et à son radiateur sans montant central. Il est sans publicités, ou avec des publicités « Exide Batteries » ou « Dunlop ». Il a un radiateur AEC puis un Leyland après 1948. Entre 1956 et 1960 l’indicateur de numéro de ligne de l’avant de la toiture disparait. Le modèle est arrêté en 1963-64. Puis en 1964 apparait le modèle Routemaster type RM8 de 1959, référence catalogue DT-289. Plus gros, long de 12 cm et se voulant à une échelle de 1/82e proche du « OO » anglais et moins bâtarde que celle du STD, ce bus est aménagé intérieurement avec conducteur, et contrôleur femme (le féminisme a fait des progrès mais n’a pas encore engendré de conductrices...) et sièges. De nombreux détails de la caisse sont reproduits  : lignes de rivets, panneautage, trappes de visite, orifices de remplissage de carburant, etc. Il est de couleur rouge vif classique avec marquages « London Transport » et des publicités « Esso safety grip tyres », et, plus rarement, d’autres comme « Tern Shirts » ou « Ssschweppes » entre 1964 et 1969. Il dure jusqu’en 1977. Le modèle Gorgi-Toys. Celui-ci est très connu et, en beauté, vaut bien le Dinky Toys. Il représente, lui aussi, le Routemaster, et avec les mêmes types d’aménagements intérieurs et le même équipage  : conducteur homme et contrôleur femme. Mesurant 11,5 cm, il est, pour une longueur réelle de 27 pieds 6 inches, soit 8,25m, traité à une échelle du 1/72 e proche du « OO » anglais, mais un peu forte. Ci-dessus et dessous  : Le premier modèle Dinky d’avant-guerre. C’est certes un peu rustique, anguleux, simpliste, et le STD aurait mérité mieux, mais d’abord c’est du Dinky et ensuite c’est d’avant-guerre, deux grandes qualités auxquelles le collectionneur ne peut rester insensible. Le modèle rouge avec publicités Exide a été produit de 1959 à 1963. Le modèle rouge et crème, et aussi le vert et crème, a existé avec marquages Dunlop (en italique, puis droits) ou sans. Ces STD sont produits jusqu’en 1963. Voici le STD qui, en 1937, ouvre la période de l’âge d’or, avec ses formes rondes, sa conception accomplie, son confort. Ici un type STD de l’immédiat après-guerre, sous-série PD-1, sur châssis Leyland. Le modèle a été produit entre 1974 et 1981 et a connu plusieurs variantes de couleurs (rouge uni ou vert+crème, version Jubilee argent, etc) et de publicités (Swan & Edgar, BTA, Selfridges, Leeds, etc). Une version à impériale découverte a aussi été produite dite « Disneyland ». Le modèle Budgie Toy. Très répandu sur le marché anglais, ce modèle représente lui aussi le Routemaster mais sous une forme moins satisfaisante que les deux précédents. Long de 9,5 cm, et donc pratiquement à l’échelle « HO » (échelle non pratiquée par les modélistes ferroviaires anglais), il offre des formes moins conformes au modèle réel, plus simplifiées. Il n’a pas d’aménagement intérieur. Mais il souffre d’un défaut d’aspect rédhibitoire  : un montant de fenêtre supplémentaire à l’arrière gauche de l’impériale, deux millimètres en arrière du vrai montant, et servant de renfort intérieur venu de moulage en plongement de la paroi latérale de la plateforme d’accès inférieure. Une erreur de conception curieuse et un vrai gâchis esthétique du coté gauche, la plus prisée des amateurs. Le modèle Lone Star. Il représente encore une fois le Routemaster, mais vraiment très mal... Presque un gag technique, il est d’une conception en « oeuf de Pâques » avec deux demi-coques retenues assemblées par les matriçages des essieux bloquant aussi les roues. Le ré- Jouets de collection nº 17 - Automobiles et camions - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 68