Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
Jouets de Collection n°17 aoû à nov 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°17 de aoû à nov 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 32 Mo

  • Dans ce numéro : le « Coupe-Vent » du PLM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Ci-dessous  : Trois tanks Bugatti au grand prix de l’Automobile Club de France, à Montlhéry, en 1936, que l’on peut comparer au tank Le Météore deL.R. mourir sur l’arrière droit, ce ruban étant attribué aux autos ayant remporté une épreuve. A l’avant, 2 phares sont encastrés très bas de part et d’autre d’une calandre ovale. Au-dessus de celleci est disposé le sigleL.R., comme s’il s’agissait de la marque de la réelle automobile. Puis, sur le capot garni de nombreuses ouïes d’évacuation de l’air chaud, on trouve le numéro de start 7. C’est le seul numéro que possède cette auto puisqu’il n’y a pas d’autres N°7 disposés par ailleurs. « Le MétéoreL.R. » est mentionné sur les flancs de la carrosserie de ce bolide avec une lettre L prolongée jusqu’à la dernière lettre qui est le R. Au-dessous, on trouve 4 baguettes dans le sens horizontal. Les ailes de cet engin sont très aérodynamiques. Celles postérieures recouvrent les roues à l’aide d’un cache à 3 pseudo-fixations rapides. Au centre de l’auto est installé un appui-tête aérodynamique contre lequel s’appuie un pilote coulé en métal. Seules sa tête casquée et ses épaules émergent d’une toile imprimée recouvrant son poste de pilotage. Enfin, les jantes en tôle nickelées ont reçu des pneumatiques en caoutchouc. Il est plausible que le modèle ayant servi à la fabrication du tank Le MétéoreL.R. soit la Bugatti portant elle aussi le numéro de start 7 qui battit le record de vitesse des 24 heures le 20 novembre 1936 à Montlhéry et gagna les 24 Heures du Mans le 20 juin 1937 avec Jean-Pierre Wimille et Robert Benoist. Si les phares sont à la bonne place, on se demande alors pourquoiL.R. n’a pas respecté la face avant de la Bugatti en adoptant une calandre de forme « fer à cheval » chère à la marque Bugatti et pourquoiL.R. a délaissé les importantes et typiques entrées d’air de refroidissement. A moins qu’il s’agisse de la reproduction d’un réel bolide « Le Météore » que 18 - Mystères & curiosités - Jouets de collection nº 17 seules des traces de son passage dans les pages d’un quotidien ou d’un périodique de l’époque pourrait justifier. A moins, encore, que la physionomie et la marque de ce tank de course soit simplement issues de l’imagination de Louis Roussy. Faux cabriolet mais véritable R.C. L’ultime auto que je propose à la sagacité de nos lecteurs est un véhicule qui se présente sous la forme d’un vrai faux-cabriolet avec disposition d’une toile noire sur le toit par impression sur la tôle dans le plus pur style des 301 Peugeot et autres Mathis de l’époque. Sa longueur est d’une vingtaine de centimètres et on peut dire, vu sa physionomie, qu’elle date des années trente. Dépourvu de compas, ce faux-cabriolet est de couleur dominante vert, agrémenté de quelques accessoires également imprimés sur la carrosserie. Il s’agit plus précisément des 2 portes, de la porte et de la poignée du speeder, des 9 louvres verticales légèrement inclinées vers l’arrière qui sont disposées de part et d’autre du capot moteur, lesdites louvres précédant un aérateur disposé également de chaque côté, à l’avant des 2 portes. Ces dernières reçoivent une décoration horizontale composée de filets décalés comme on en trouvait sur les réelles automobiles des années trente. En regardant certains autres éléments rentrant dans la composition de ce faux-cabriolet, on se rend compte qu’il possède des affinités étroites avec les autos produites dans les ateliers de la marqueC.R. C’est le cas du moteur qui est composé d’un ressort en fil d’acier trempé entortillé autour de son axe, des pignons qui sont estampillés dans de la tôle, de la clé permanente (située sur le côté droit) dont l’extrémité, sur laquelle les doigts viennent prendre place, est en tôle noire agrafée. C’est encore le cas des 3 tiges (celle recevant le ressort, celle supportant les roues et la tige réductrice intermédiaire) qui sont carrément glissées dans des orifices-supports découpés dans les longerons du châssis, comme le pratiquait la firmeC.R. Et ce n’est pas tout, car il y a encore les roues en tôle qui sont tout à fait conformes à celles que fabriquaC.R à dater de 1928 pour équiper ses autos, sans oublier le chauffeur monochrome composé selon le principe de 2 demi-coquilles assemblées l’une contre l’autre et les ailes conçues et réalisées dans l’espritC.R. Au vu et au su de toutes ces ressemblances, peut-il s’agir d’uneC.R ? Peut-être bien. Mais alors pourquoi sa calandre – le cœur de toute auto – qui est en forme de temple grec porte-t-elle dans un ovale la marque… R.C et nonC.R ? Cet artifice graphique qui consiste à utiliser un ovale pour y déposer les initiales du fabricant, est probablement inspiré des
A droite  : Les roues et le mécanisme du fauxcabriolet R.C. ressemblent beaucoup aux mêmes accessoires utilisés dans le même temps pour la fabrication des autos de marqueC.R. Ci-dessous  : Le fauxcabriolet R.C. pourrait bien avoir été conçu et réalisé dans les ateliers parisiens deC.R. logotypes émaillés que déposaient les Automobiles Delage sur chaque exemplaire de leur production et que reproduisitC.R sur ses autos en réduction. On trouve encore la marque R.C. sur l’immatriculation de ce faux-cabriolet accompagné du chiffre 24. Généralement, chezC.R, le chiffre qui est porté sur l’immatriculation a un rapport direct avec la référence du jouet. Ici, ce n’est pas le cas, puisque cette référence 24 n’existe pas sur les tablettes de la firme parisienne. Par conséquent, on ne peut pas accuser le dessinateur chargé de la décoration de cette auto de s’être trompé, puisque l’objet n’existe pas en référence dans les catalogues de la maisonC.R. Et pourtant, ce jouet a bien été fabriqué en série, aucun fabricant n’aurait osé engager des frais de fabrication tels que ceux de l’impression de la tôle pour produire seulement quelques exemplaires. Il reste, par conséquent, cette unique solution  : cette auto a été fabriqué dans les ateliers de la Manufacture de jouetsC.R, mais elle a été construite pour le compte de la marque R.C. Si c’est le cas, une nouvelle question se pose  : qui était R.C. ? Pour combien de temps encore, ce cycle-car publicitaire, ce tank de course et ce vrai faux-cabriolet conserveront-ils leur part de mystère ? Ci-dessous  : Avec son ressort entortillé sur un axe, ses pignons réducteurs et la fi xation de ses axes, le châssis-moteur du faux-cabriolet R.C. est techniquement identique aux réalisations de la marqueC.R. Jouets de collection nº 17 - Mystères & curiosités - 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 17 aoû à nov 2007 Page 68