Jouets de Collection n°16 jun/jui 2007
Jouets de Collection n°16 jun/jui 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°16 de jun/jui 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 35 Mo

  • Dans ce numéro : l'exposition des bateaux jouets 1850-1950 au musée national de la Marine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Trains et accessoires Quelques belles anglaises dans les carnets des messieurs BING 6 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 16 Ci-dessus  : A tout seigneur tout honneur  : voici le modèle phare de Bing pour Bassett-Lowke  : la « George the fi fth », ici en écartement « II », produit de 1911 à 1914. Longue de 70 cm, tender compris, cette locomotive est une belle pièce, et reproduit avec assez d’exactitude le type réel pour prétendre déjà au titre de modèle. Les modèles en « I » sont de la même facture et sont très recherchés, tandis que les modèles en « O », plus simples mais élégants quand même, sont assez courants sur le marché. textes & illustrations  : Clive Lamming C’est bien Bing qui a inventé le modélisme ferroviaire en inondant le marché britannique de modèles très exacts, ceci à une époque où l’industrie anglaise du trainjouet n’existait pas et où les Allemands régnaient en maître avec des jouets produits en grande série à Nuremberg. Surprenante, cette affirmation ? Bing, précurseur de Fournereau et de Fulgurex plutôt que de JEP et de Hornby ? Laissons parler les documents d’époque. Les premiers catalogues Bassett- Lowke parlent en faveur de Bing. Il suffit de consulter une collection complète de catalogues Bassett-Lowke pour com-
prendre l’importance du rôle de Bing  : les premiers catalogues de la firme de Northampton ne comportent pas de modèles pour modélistes ferroviaires, comme on pourrait le croire, mais bien des trains-jouets allemands exclusivement. Bassett-Lowke est à la fois un magasin de vente directe et aussi un grossiste sous la forme d’une firme qui importe, pour les détaillants britanniques, des trains-jouets. Bassett-Lowke, en quelque sorte, est plus proche d’un grossiste JEP que d’un fabricant comme Fournereau, si on transpose la situation dans le contexte français. En 1900, Wenman J. Bassett-Lowke visite l’exposition de Paris, à la recherche de fournisseurs. Il écrit ceci  : « Les Allemands furent les premiers à produire des modèles à l’échelle dans le domaine des trains-jouets, et, en 1900, quand je visitai l’Exposition Universelle de Paris, je fus étonné par le haut niveau scientifique atteint dans la production de leurs jouets alors qu’au Royaume-Uni, à la même époque, on ne pouvait trouver que des jouets grossiers avec des locomotives vertes à roues en laiton, portant des cheminées démesurées, des mécanismes rustiques et des noms fantastiques comme « Zoulou » ou « Ajax », et n’ayant aucune ressemblance avec la réalité. » Bassett-Lowke continue  : « C’est là que j’eus l’idée de persuader ces fabricants de faire des modèles réduits en grande série. Ceci donna la « Black Prince » du London & North Western Railway, maintenant reconnue comme étant le premier modèle historique commercial représentant une véritable locomotive. » La « Black Prince » en question est une Bing en écartement 4 1 et nous ne reviendrons pas sur ce type de modèle connu des lecteurs de « Jouets de Collection ». Presque un modèle, plu- 1 Voir « Jouets de collection » N°4, l’excellent article de Louis Chavannes décrivant cette production. tôt qu’un beau jouet, cette locomotive a été produite par Bing sous la surveillance méticuleuse de Greenly qui est un pionnier du modélisme ferroviaire et un associé de Bassett-Lowke. La locomotive passe pour l’un des plus beaux modèles dont un amateur britannique puisse rêver à l’époque. Elle éclipse les autres modèles britanniques de Bing qui sont peu connus des collectionneurs français actuels  : en découvrir quelques-uns est une expérience très surprenante, tant par la variété des types reproduits que leur exactitude. Qui est Bing ? Il faut remonter jusqu’en l’année 1863 pour trouver la première mention de l’existence de la firme, sous la forme d’un magasin de jouets tenue par les frères Ignace et Adophe Bing à Nuremberg. Très dynamiques, peu satisfaits par les productions de leurs fournisseurs, ils appliquent le principe de la charité bien ordonnée en faisant eux-mêmes ce qui leur manque, et dès 1879 leur propre production de jouets est assurée par l’entreprise « Nurnberger Metall- und Lackiertwarenfabrik Gerbüder Bing » qui deviendra, en face de Märklin, l’autre géant allemand du jouet mondial. En 1919, à la mort d’Ignace, Stephan reprend seul la direction de la firme et s’emploie, avec énergie, à en faire une des premières firmes mondiales avec de nombreuses succursales installées en Europe et aux USA. Le nombre d’ouvriers atteint 10.000. Mais la crise de 1929 est fatale pour la firme et Stephan Bing doit se retirer. En 1932 toute production cesse et la Ci-dessus  : Les petites locomotives-tender type 022T (et pas 220 comme on peut le lire dans certains catalogues ou ouvrages !) sont très typiques de la banlieue de Londres, disposition d’essieux ainsi choisie parce que la diminution progressive et en cours de trajet du poids sur les essieux porteurs (par suite de la consommation de charbon) n’affectait pas l’adhérence. Bing fabriquera, pour Bassett- Lowke, ces mignonnes locomotives, mais seulement en 1914 et 1915, comme ici la G5 du North Eastern en « I » conçue par Worsdell en 1894. La Première Guerre mondiale oblige à un cruel « cancelled » sur le catalogue de 1915. On notera que Bassett-Lowke ne citait jamais Bing, ni l’origine de ses modèles qu’il ne présente d’ailleurs pas comme importés. En dessous, la photographie, sur le catalogue de la vente Petiet de 1994, du même modèle, vendu 10.000 FF. Jouets de collection nº 16 - Automobiles et camions - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 68