Jouets de Collection n°16 jun/jui 2007
Jouets de Collection n°16 jun/jui 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°16 de jun/jui 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 35 Mo

  • Dans ce numéro : l'exposition des bateaux jouets 1850-1950 au musée national de la Marine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Accessibles par le plus grand nombre Désirant se mettre au goût du jour en adoptant les formes des modèles nouveaux tout en préservant la commercialisation de ses stocks de petites Renault à ouïes verticales, les Jouets Renault les classèrent dans la catégorie « produits d’appel » avec des tarifs moins élevés, en leur supprimant le montage de la roue de secours, des parechocs avant et arrière, de l’installation électrique permettant aux phares d’éclairer Ci-dessous  : Ce cabriolet à ouïes latérales verticales est réellement basique. Il lui a été attribué uniquement le strict minimum puisqu’il ne possède pas de phares, de pare-chocs, de roue de secours ni de porte gauche ouvrante. La clé est de type à losange plein, preuve qu’il possède tout de même un moteur ! réellement, quand ce n’est pas carrément la suppression totale des phares, de la disposition de figurines, voire l’ouverture de la porte gauche qui est alors carrément soudée à ses montants. Toutes les Nervasport et Vivasport furent laquées dans des couleurs différentes et livrées après passage au four de façon à sécher la peinture dans des délais les plus brefs et, surtout, de les vitrifier légèrement, de façon à solidifier cette peinture. Je n’ai jamais rencontré de petites Renault de couleur jaune, mais il est bien possible que cette couleur ait été attribuée aux Nervasport-Vivasport, en plus des couleurs connues  : bleu, vert, rouge et orange. Pour les exemplaires dotés de l’installation électrique, le courant devait être distribué par une pile plate de 4,5 volts qu’il était nécessaire de loger dans un support disposé sous la plateforme des Nervasport- Vivasport, via du fil protégé par une gaine de coton tressé et un interrupteur logé au niveau du marchepied gauche, communiquant la phase neutre de la pile à la masse que constitue la carrosserie. Ci-dessus  : A la fi n des années trente, un périodique publia cette photo. Dans sa composition, on reconnaît plusieurs jouets de marque les Jouets Renault, notamment les cabriolets Nervasport-Vivasport à capote en tôle encadrant une… Nervasport de Montlhéry, qui est la reproduction d’une Renault de record. Le cabriolet au premier plan est une version luxe reconnaissable à ses phares, roues de secours et pare-chocs, tandis que le cabriolet au second plan est une version standard. Ces deux versions pouvaient être acquises en même temps dans un kit comprenant également une station-service Renault. Ci-dessus  : Notre ex-champion de F1 Jean-Pierre Beltoise – et occasionnellement préfacier de livres sur les jouets – se passionne pour les jouets anciens en général et pour les Jouets Renault, en particulier. Il tient ici dans sa main droite, qui pratiquait les changements de vitesse tandis que l’autre tenait le volant, un cabriolet Renault d’une rare couleur vert grenouille à capote en tôle fi xe et ouïes de refroidissement verticales le plus dépouillé, en l’occurrence la version standard dépourvue de phares, de pare-chocs et de roue de secours. 30 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 16
Les cabriolets capotés et leurs remorques La version de Nervasport-Vivasport qui marque le départ de cette série en 1934 est composée d’un cabriolet équipé d’une capote beige fixe réalisée en tôle et disposée en permanence au-dessus de l’unique banquette servant de siège. Malgré les apparences, il ne s’agit pas d’un coupé ou d’un fauxcabriolet, mais bel et bien d’un cabriolet simplement capoté. Cette version est des plus sommaires puisqu’elle est dépourvue de roues de secours et des deux pare-chocs usuels. Elle est également soit privée d’installation électrique permettant, en théorie, à ses phares de fonctionner, soit carrément privée de phares. Néanmoins, pour les parents les moins gênés aux entournures du portefeuille, les Jouets Renault proposaient une version luxe de ce cabriolet à capote en tôle. Pour mériter cette classification, elle était dotée d’une roue de secours, de phares réellement éclairant, ainsi que de parechocs avant et arrière. C’est sur la base de ces Renault capotées que les Jouets Renault proposeront une charmante réalisation des plus réussies. Il s’agit d’un ensemble ne mesurant pas moins 68 cm (!) dans le sens le plus long composé d’une caravane de camping en tôle attelée (et dételable) à un exemplaire de Nervasport-Vivasport. Cette production voit le jour en 1936, l’année de naissance des fameux congés payés ! C’est la première fois en France qu’un tel attelage apparaît dans l’univers ludique et même, peut-être bien, la première fois dans le monde. La caravane adopte elle aussi une ligne aérodynamique en empruntant sa forme à celle d’une goutte d’eau. Sous la caravane, deux Le timon de la caravane vient se fixer sur un crochet lui-même installé sur la fixation maintenant en place la roue de secours de l’auto. Les roues de la caravane sont de conception identique à celles de la tractrice. Le cabriolet et la caravane bénéficient chacun d’une roue de secours. Il existe de chaque côté de la caravane une porte qui provient du stock des pièces de la Rosalie Citroën. béquilles, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière, permettent de maintenir la maison roulante en plan de stationnement parallèle au sol lorsqu’elle est dételée. Elle est pourvue de trois roues (dont une de secours) qui sont identiques à celle de la tractrice Renault et, provenant de la Rosalie berline Citroën qui était encore fabriquée quelques mois auparavant dans les ateliers de Briare de la CIJ. La porte gauche ouvrante et la porte droite également ouvrante de la caravane proviennent aussi des éléments qui rentraient dans la fabrication de ladite Rosalie. Deux exemplaires de l’unique porte ouvrante de la Citroën devenaient, par conséquent, les portes ouvrantes gauche et droite de la caravane, puisqu’il existe deux portes latérales légèrement décalées sur la caravane. J’ai retrouvé dans les archives photographiques Renault des photos, probablement prises par le célèbre photographe Doisneau, vous savez, l’auteur du « baiser de l’hôtel de ville ». En sus de très belles photos sur les réelles Nerva et Vivasport destinées à la propagande de ces autos, il existait, parmi un lot de photos destinées à l’usage des Jouets Renault, une plus modeste image représentant un attelage constitué d’un cabriolet Nervasport- Vivasport et d’un van² transportant une vache, bétaillère sur les côtés de laquelle était mentionnée la dénomination « la Berrichonne ». Cette photo servit notamment à illustrer le catalogue 1938 de la marque dans lequel apparaît cet inattendu attelage décrit comme mesurant au total 52 cm et portant la référence maison 5/60. Malgré la présence de cet insolite ensemble sur un catalogue, peut-on en déduire qu’il ait réellement été fabriqué ? ² Le rédacteur du catalogue des Jouets Renault utilise le terme de van, alors que la remorque en question transporte une vache. Il eut été plus juste d’appeler bétaillère ce qui semble bien être une bétaillère. Peutêtre qu’à l’origine, le responsable du marketing, comme on dit de nos jours, voulait-il créer un ensemble luxueux composé d’un beau cabriolet Renault tractant un van dans lequel il avait été prévu de loger un bel équidé… Apparemment, le projet changea de forme en cours de route pour aboutir à un inattendu et insolite attelage composé d’un luxueux cabriolet tractant une bétaillère transportant une vache. On devine la tête des maquignons si un identique et réel attelage s’était présenté, un jour, aux marchés à bestiaux du côté de Saint-Flour ou d’Egletton ! Les Vivasport et les Viva Grand Sport En plus de ses Nervasport et Vivasport reproduites à l’échelle proche du 1/10e, les Jouets Renault commandèrent à son fabricant la CIJ, un roadster et une berline Viva Grand Sport. Contrairement à ce que pourrait laisser supposer leur dénomination, les Viva Grand Sport cabriolets et berlines (ces dernières également dénommées Grand Sport) deviendront les cabriolets et les berlines Renault les plus petites reproduites dans la série. En effet, c’est l’échelle du 1/20 e qui fut utilisée pour le cabriolet et celle du 1/43 e pour la berline. Quant à la Nervasport de Montlhéry, c’est une auto de records reproduite sous 17 présentations différentes aux échelles approximatives du 1/43e, du 1/20 e et du 1/10e. Aux côtés des Nervasport et Vivasport au 1/10e, les Jouets Renault commercialisèrent des Nervasport de Montlhéry, ainsi que des cabriolets Viva Grand Sport au 1/20 e et des berlines Viva Grand Sport au 1/43e. C’est un exemplaire de cette dernière (version accompagnée de sa caravane) qui est ici représentée. Jouets de collection nº 16 - Automobiles et camions - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 16 jun/jui 2007 Page 68