Jouets de Collection n°13 déc 06/jan 2007
Jouets de Collection n°13 déc 06/jan 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°13 de déc 06/jan 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 40,2 Mo

  • Dans ce numéro : Meccano et les vertus de la publicité.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
L’agent de police S.F.A. a pour origine la marque allemande Göso. Ici, la version dans laquelle le dessin du verre du phare et les fi lets de vitesse sur les roues sont jaunes. moto d’origine S.F.A. première mouture (moto orange et motocycliste bleu), en revanche, la demi-coque opposée était celle provenant d’une moto de marque concurrente… J.M.L. ! Les deux demi-coques – celle d’origine S.F.A. et celle d’origine J.M.L. – pourront être superposées avec une telle précision qu’elles prouvent que l’outillage de l’une était identique à l’autre ou, au mieux, qu’il a existé un unique outillage pour ces deux motos de présentation différente. Les agrafes sont positionnées exactement aux mêmes emplacements. Le porte-bagages est conservé et se trouve fixé sans apport autre que celui de l’agrafe d’origine et les roues sont celles d’origine S.F.A. Seule la plaque supportant les deux roulettes d’équilibre de cette moto « double face qui joue un double jeu » est nouvelle. Il n’existe pas de moteur mécanique pour propulser cette moto S.F.A.-J.M.L. et la plaque d’immatriculation est inexistante sur la demi-coque J.M.L. Cet assemblage de deux demi-coquilles qui se surfacent parfaitement est à la fois inattendu et comique. En effet, le côté S.F.A. représente une monocylindre tandis que le côté opposé représente une bicylindre, chacun des deux côtés ayant conservé, encore une fois, un quickstarter, rendant cette moto des plus bizarres ! J.M.L. était la marque du Jouet Mécanique, Lyon, créée par M. Magnin, et dont les ateliers étaient installés au 26 et 28 rue Chalopin. Comment cette phénoménale moto de type « deux motos pour le prix d’une » qui a dû participer à l’émancipation de prestidigitateurs en herbe (vous devinez pourquoi  : abracadabra, un coup c’est une S.F.A., un coup c’est une J.M.L.) a-t-elle pu voir le jour ? D’abord, il faut savoir que l’exemplaire de cette moto que nous présentons par ailleurs devant un 42 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 13 miroir, de façon à ce que le lecteur saisisse parfaitement bien l’aspect hétéroclite de cette moto, n’est pas unique et a été produit en petite série. Je pense qu’il subsiste deux réponses  : ou bien J.M.L. confiait la réalisation de ses motos à la S.F.A. (la déco était différente entre la moto S.F.A. et la moto J.M.L., mais l’outillage restait le même) et il a subsisté des éléments J.M.L. dans les ateliers de la S.F.A. qui ont été récupérés en même temps que les plaques S.F.A., ou bien le récupérateur a récupéré les plaques à Lyon chez J.M.L. et les plaques à Montreuil chez S.F.A. et a découvert, par hasard, que les demi-coquilles, une fois embouties, se surfaçaient et pouvaient être agrafées entre elles. Et comme il est arrivé vers la fin des assemblages qu’il subsistait plus de côtés droit S.F.A. que de côtés gauche et, vice-versa pour J.M.L., le récupérateur a simplement associé des demi-coquilles restantes d’une marque avec l’autre, le but étant d’obtenir le maximum de motos quel que soit le résultat esthétique du jouet. L’outillage nécessaire à la fabrication de ces deux motos pourrait bien être d’origine allemande TippCo. En effet, il existait déjà un précédent avec une imposante moto J.M.L. de 32 cm de long, portant la référence 0158 sous forme d’immatriculation sur sa plaque avant en chiffres noirs sur fond blanc, une disposition non conforme aux immatriculations françaises (dont les chiffres étaient blancs sur fond noir) et qui était l’apanage du dispositif allemand. Ci-dessus  : En ce qui concerne la moto du policier, la marque « S.F.A. Paris » est déposée sur les genouillères de protection disposées sur le réservoir d’essence.
Cette moto J.M.L. utilisait le même outillage que celui utilisé précédemment par TippCo pour la réalisation de ses motos et en particulier la référence T-694, référence disposée là encore sur la plaque d’immatriculation avant en noir sur fond blanc, les seules différences réellement apparentes se situant au niveau de la décoration. Et maintenant, devinez par qui étaient distribuées les motos TippCo ? Eh bien tout simplement par le spécialiste M. Maurice, 15 rue Martel, à Paris 10e, qui commercialisait également les KCo, reproduites dans les ateliers de la S.F.A. ! De là à dire que l’outillage TippCo servit à l’élaboration des motos civiles S.F.A. et J.M.L., il n’y a qu’un pas facile à franchir. Là, nous avons levé une partie du rideau qui cachait les origines de ces motos avant qu’il ne tombe sur la fin de ce deuxième acte, acte durant lequel nous avons découvert ensemble qu’une moto française S.F.A. avait pour origine une moto allemande TippCo. Un policier privé d’acrobaties La moto double pour agent double nous conduit directement à la moto d’agent simple. L’histoire des motos S.F.A. se poursuit, par conséquent, avec un troisième acte qui débute en 1958. La moto star de cette ultime version est un engin sur lequel on trouve un sergent de police (17 cm). Elle est appelée Moto Sirène par la S.F.A. et porte la référence maison 757. Cette fois, l’outillage utile à sa fabrication provient de la marque allemande Göso, marque qui a été obtenu, en 1920 à Fürth, avec les deux premières lettres du nom de ses créateurs MM. Göb et Sohn (Göb et fils). A l’origine, le pilote allemand Göso est un civil dont les mains sont dépendantes d’un guidon qui se lève et se rabaisse légèrement lorsque la moto roule. Disposant librement de ses jambes, puisque celles-ci ne sont pas fixées à la moto, ce système permet au pilote de faire l’acrobate en montant et descendant au-dessus de son siège. Cette opération est rendue possible par le fait que le guidon, de section carrée, maintient les mains du pilote et est entraîné dans son mouvement par le moteur. La moto utilisée est une bicylindre à plat tout à fait dans la lignée des BMW et autres Zündapp. C’est donc l’outillage de cette moto Göso qui a servi à la mise en œuvre de la moto française S.F.A. sur laquelle est placé un agent de police motocycliste avec pour différence majeure - hormis, bien entendu, la décoration - que le policier a été dispensé de faire l’acrobate, l’extrémité de ses bottes ayant été fixée à la moto de façon qu’il se tienne bien sage sur son engin. Pour ce qui concerne les roues en tôle perforées garnies de pneus en caoutchouc, elle sont identiques sur la moto allemande et sur la moto française, seules les roulettes d’équilibre sont plus grandes sur cette dernière production que sur l’autre. La moto du policier est constituée de deux demi-coques agrafées l’une contre l’autre. A cet effet, elle dispose de langues en vis-à-vis qui sont glissées dans la bouche rectangulaire d’une rondelle avant d’être rabattues. Et où croyez-vous que la S.F.A. se procura lesdites rondelles ? Tout simplement en les découpant dans la partie tôlée située sous la moto ! Cette opération présentait un autre avantage  : celui de laisser passer le son qu’émet une sirène logée dans la moto lorsque celle-ci est en action. Il existe deux versions de la moto S.F.A. Chacune reçoit le sigle S.F.A. sur les genouillères disposées de part et d’autre du réservoir d’essence. Ci-contre  : De façon à laisser passer le son de la sirène, le dessous de la moto du policier S.F.A. est perforé. Récupérés et découpés en leur centre, les éléments servaient de rondelles de maintien au niveau des agrafes (voir à l’avant et à l’arrière de la jonction des deux demi-coquilles sur cette même photo). Ci-dessous  : Vue de gauche du policier S.F.A. On aperçoit le rivet de fixation de la botte. On remarquera le guidon de section carrée. Cette version possède un dessin de verre de phare, ainsi que l’effet de vitesse sur les roues, de couleur jaune. Jouets de collection nº 13 - Automobiles et camions - 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 68