Jouets de Collection n°13 déc 06/jan 2007
Jouets de Collection n°13 déc 06/jan 2007
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°13 de déc 06/jan 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 40,2 Mo

  • Dans ce numéro : Meccano et les vertus de la publicité.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Sur la vignette de la boîte classique, le train est vu au sortir d’un tunnel. L’étiquette destinée à l’exportation française traite le sujet avec une totale fantaisie  : c’est un train beaucoup plus désuet, représenté à la manière du Théâtre d’ombres qui sera retenue. La cheminée conique a disparu. Longueur 294 mm Cliché Ekkehard BRUNN A droite et ci-dessous  : La locomotive N°950 et sa variante anglaise. Elle remorque ici la voiture verte et le wagon-lit. Il ne manque plus que le wagon-restaurant pour être fi dèle à l’illustration originale. Longueur 102 mm Cliché Ekkehard BRUNN Longueur 300 mm Cliché Vince WARWICK unies (une rouge, une vanille) aux caisses plus ramassées (voir photographie ci-dessus), la plus sophistiquée se rapproche de la variante photographiée. Le tender fourni est un modèle à quatre roues mais certaines variantes en comptent six. Duo anglo-saxon Sous la référence 950, l’entreprise propose deux locomotives  : l’une de type américain, l’autre destinée au marché britannique. Cette numérotation commune procède de l’emploi de machines-outils quasi semblables pour obtenir les deux variantes à cette différence que la locomotive américaine est pourvue d’un chasse-corps, particularité qui impliquait la création d’un emboutissoir spécifique. On conserve le panache de fumée s’échappant de la cheminée mais il se fait plus discret et s’éclaircit. Le recours à l’emboutissage pour matérialiser certains détails par- 10 - Trains et accessoires - Jouets de collection nº13 ticuliers comme le rivetage se fait plus rare, l’utilisation de la peinture ou des vernis à l’alcool est définitivement écartée. Ces observations portent à penser que les locomotives connues sous la référence 950 sont systématiquement postérieures au modèle précédant à l’impression plus sommaire, et présenté en coffret. La collection rassemblée par Ernest KING vient démentir cette idée. Avec la méthode et la minutie qui caractérisent les vrais collectionneurs, il avait répertorié tous ses achats dans deux carnets. Les dates d’acquisition mentionnées dans ces précieux documents permettent d’établir une chronologie de la production  : les nouveaux penny toys étaient achetés sitôt leur apparition sur les étals et selon toute vraisemblance, les dates d’achat coïncident avec les années de mise en circulation. La consultation de ces notes révèle que la locomotive dans la livrée du Great Northern Railway fut achetée le 5 février 1904. La sortie de nouveaux modèles ne signifiait pas la disparition des trains plus anciens. L’entreprise, soucieuse d’élargir sa gamme et d’amortir son outillage, persistait dans leur production. Les chromolithographies raffinées côtoyaient les décorations antérieures plus naïves. MEIER prend l’initiative d’ajouter un mécanicien lithographié dans l’habitacle, décision qui constitue un réel progrès par rapport aux cabines désertes des locomotives photographiées précédemment.
Opter pour des roues indépendantes au lieu de roues fictives aurait compliqué les manipulations nécessaires à l’assemblage et majoré les coûts de fabrication qui devaient être maintenus au plus bas. Le fabricant se décide donc pour des roulettes internes, des disques dorés que l’on distingue à peine derrière les roues lithographiées (deux à l’arrière du tender, deux autres au niveau du bogie). La marque commerciale déposée par MEIER en 1894 et représentant un chien tirant une charrette n’est pas employée  : le fabricant se contentera d’apposer ses initiales J.P.M (JohannPhillip MEIER) sur le tender solidaire de la locomotive  : des capitales jaunes ourlées de noir pour le modèle américain, des lettres rouges plus fines pour la variante vendue au Royaume Uni. Le tender était creux car MEIER se réservait la possibilité d’installer dans la cavité un volant d’inertie dont l’axe traversait la partie supérieure de la réserve à charbon. Pour dispenser l’énergie nécessaire à la progression du jouet, le volant en plombdevait reposer sur les roues, chose impossible avec les roulettes minuscules d’ordinaire réservées à ces articles. Les techniciens furent contraints de créer une nouvelle pièce, un autre disque perforé qui par son diamètre supérieur 28 mm assurait le fonctionnement du mécanisme en établissant la friction. Le fond de la soute à charbon est percé d’une fente permettant l’insertion d’un crochet d’attelage et confirmant l’existence de wagons assortis pour composer un train de voyageurs complet. Comme l’atteste le Catalogue Universel Des Jouets de 1924, ces produits étaient vendus séparément. Cette politique donnait la possibilité de fractionner l’achat, solution satisfaisante pour les bourses les moins favorisées. Les enfants pouvaient d’abord s’offrir la locomotive, et par la suite les trois voitures disponibles jusqu’à obtention de la rame complète. A compter de 1919, le train ainsi composé est équipé de roues externes. On peut s’interroger sur l’opportunité de cette transformation préjudiciable à l’esthétique de l’ensemble. Les roues à rayons initialement conçues pour les automobiles ne respectent pas l’échelle du train et occultent partiellement le bogie et l’embiellage décoratifs qui participent au charme de la locomotive. Parallèlement, la firme lance sur le marché un nouveau modèle de locomotive à vapeur, (numéro de série 960). Le tender peut être séparé de la machine, cet accessoire, rarissime de nos jours, conforte les amateurs dans l’impression que les tenders sont toujours plus difficiles à trouver que les locomotives. La locomotive offre néanmoins certaines analogies avec le duo 950  : on retrouve les roulettes dorées en forme de disques, le bloc cheminée couplé au dôme Ci-dessus et dessous  : Quatorze fenêtres et autant de visages différents, dans le confort du wagonlit, les voyageurs se préparent au sommeil. Longueur 105 mm Clichés Vince WARWICK Ci-dessous  : Bien qu’issu de la même série, le wagon-restaurant peine à soutenir la comparaison avec les belles voitures photographiées ci-contre  : les roues peintes en gris sont démesurées, la lithographie manque d’homogénéité, le trait a beaucoup perdu en netteté. Cette fi nition médiocre est la marque des productions tardives. Sur le sujet, les opinions divergent. Certains collectionneurs cherchent la pièce qui leur manque sans égard pour la période de fabrication pourvu que le modèle soit en bon état. D’autres encadrent leur collection dans des limites plus restrictives, n’acceptant que les exemplaires produits avant 1914, gage d’une qualité sans faille Longueur 105 mm Cliché Ekkehard BRUNN Jouets de collection nº13 - Trains et accessoires - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 1Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 2-3Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 4-5Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 6-7Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 8-9Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 10-11Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 12-13Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 14-15Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 16-17Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 18-19Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 20-21Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 22-23Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 24-25Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 26-27Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 28-29Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 30-31Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 32-33Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 34-35Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 36-37Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 38-39Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 40-41Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 42-43Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 44-45Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 46-47Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 48-49Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 50-51Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 52-53Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 54-55Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 56-57Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 58-59Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 60-61Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 62-63Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 64-65Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 66-67Jouets de Collection numéro 13 déc 06/jan 2007 Page 68