Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°12 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les motos Arnold... innovation et animation sur deux roues.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Trains et accessoires Une rarissime 220 lithographiée de 1921-1923 en vert pâle. textes & Illustrations  : Clive Lamming La formule des manuels scolaires « sa vie, son œuvre » suit, en général, les grands noms de l’histoire de France. La 120 JEP, pour sa part, l’inaugure donc. Mais…Sa vie ? Modeste, et plutôt franchement située vers le médiocre. Son œuvre ? Désastreuse dans l’esprit des enfants des années 1920 à 1960 qui ont rêvé d’une Pacific à bogie avant, ou de quelque chose d’approchant, et qui faisaient « pouah ! 1 » en ouvrant le coffret. La 120 JEP… tout un roman ! Et, aujourd’hui, le collectionneur à qui un voisin (qui n’y connaît rien) raconte que sa cousine « a un vieux train jop, ou jap, ou jup, à vendre » et qui se précipite chez ladite cousine à 520 kilomètres de là, découvre, avec horreur, que la Flèche d’Or ou la 141P qu’il espérait est, encore une fois, une 120 JEP. Cette pauvre locomotive ira, avec son train et ses rails rouillés, rejoindre les douze autres 120 JEP qu’il a déjà achetées par hasard ou par dépit. Nous avons aussi, à la disposition du lecteur de « Jouets de collection », la même scène jouée par l’antiquaire ouvrant, chez un particulier, un carton prometteur extrait d’un grenier, et découvrant, avec force jurons, une 120 JEP et déclarant d’un air lugubre  : « c’est inachetable, mon pauvre Monsieur, car c’est invendable ! ». 6 - Trains et accessoires - Jouets de collection nº12
La 120 JEP  : sa vie, son œuvre. Un bon début, pourtant. Les choses, pourtant, ont assez bien commencé quand la vénérable firme de Montreuil 2 redémarre sa production au lendemain de la Première Guerre mondiale et inscrit sur son catalogue de 1920-21 une très jolie locomotive en écartement « O ». C’est une 220, référence 468, avec un véritable bogie avant, de grandes roues motrices accouplées par une bielle de liaison, une cabine en coupe-vent marquée « 1007 » et au style très Bing. Derrière elle il y a un joli tender à deux essieux avec rehausse, et, derrière encore, un très beau train formé de voitures à bogies et lanterneau, et d’un fourgon à deux essieux et lanterneau. Le tout est magnifiquement lithographié, notamment les voitures à bogies qui représentent des modèles à caisse en bois de teck dans le style CIWL. Devenu 4468 s’il est en version électrique, ce train poursuit sa carrière sur les catalogues des années suivantes. Sur le catalogue 1924, l’amputation horrible du bogie avant a été commise. On imagine la scène qui s’est passée en 1923 au Jouet de Paris avec un comptable à béret et blouse grise, les dents jaunies par le mégot refroidi qui colle à sa lèvre inférieure, le pantalon de velours tenu par des bretelles, et qui gouaille en désignant le bogie de la 4468  : « trop cher, ce truc, m’enlèverez une roue, hein ? » C’est ainsi que la 220 devient une 120. C’est le début d’une longue histoire. Calez-vous bien dans votre fauteuil… La première 120, modèle de transition de 1924. L’opération, comme les coups honteux, ne se fait pas franchement, mais en deux temps. La locomotive de 1924 perd bien son bogie qu’elle échange contre un bissel, mais garde sa cabine en coupe-vent type Bing, et gagne deux beaux cylindres extérieurs avec des glissières de tige de piston, les tiges de piston, et surtout un embiellage plus complet comprenant une bielle d’attaque et une bielle de liaison. La présence des cylindres et d’un embiellage sérieux donne du caractère et de la présence à la locomotive, qui prend un aspect plus accompli, plus puissant. Le catalogue continue imperturablement à parler de « loco à bogie ». Elle est une locomotive à bissel, messieurs les dirigeants de JdP, pas à bogie. Sur une locomotive, le bogie a deux essieux et quatre roues, tandis que le bissel a un essieu et deux roues. Mais, peut-être, l’ignoret-on complètement rue de Paris à Montreuil, où se trouvent les usines, ou boulevard Beaumarchais à Paris, où se trouvent les bureaux. Peut-être, aussi, le sait-on, mais on a oublié de modifier le catalogue ? Un « modèle riche », que cette « loco à bogie ». En 1924, un nouveau coup de pouce est donné. Après avoir enlevé le haut, la locomotive enlève le bas. Présentée comme un « modèle riche » - c’est le langage d’époque pour qualifier, commercialement, les produits de luxe, cette locomotive est toujours présentée comme étant une « loco à bogie », ce qu’elle n’est toujours pas. 1 La BD, un art certes, n’avait pas encore institué l’élégant « beuark » actuel… 2 Créée en 1902 par la réunion d’un certain nombre de firmes artisanales regroupées sous le nom de « Jouet de Paris ». Le sigle sera JP, puis JdP, avant la création du nom JEP en 1928 qui donne, en fait, un sigle plus facile à retenir et à prononcer. Ci-dessous  : La 220, mère des 120 – selon la logique interne de JEP qui veut plutôt que l’évolution des locomotives aille vers la simplicité et le dénuement… Ce magnifique dessin paraît dans le catalogue de 1924 et montre la 220 en version d’origine avec bogie avant, simple bielle de liaison, cabine style Bing. Le réseau est, pour sa part, un bel échantillon de ce qui se faisait à l’époque. Les arbres, toutefois, ne sont pas des JEP… Jouets de collection nº12 - Trains et accessoires - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 68